Dimanche 16 Mai 2021
Saint-Martin, Bougue, CFT, Saragosse, Jerez, Expo...

jc24xw

Avec le mistral pour principal invité, succès de Javier Cortés...

stm24t

Trois quarts d’arène, vent violent. Six toros d’Hubert Yonnet baissant pour la plupart d’intensité à la muleta après s’être montrés combatifs au cheval.

dl24t

Denis Loré (silence) n’a pu lidier que son premier toro avant de se retirer à l’infirmerie pour blessure au mollet.

sm24t

Serafín Marín (trois silences) n’a jamais été en mesure de s’imposer, dans des conditions, il est vrai, difficiles.

jc24t

Javier Cortés (oreille et vuelta) a été le plus en vue et n’a loupé la grande porte qu’à cause des aciers à son second.

(Photos : Daniel Chicot)

BOUGUE

Tienta de qualification du Bolsín de Bougue 2016 :  dix vaches de la ganadería du Camino de Santiago (propriétaire Jean-Louis Darré), excellente la troisième, pour : Jean-Baptiste Molas (ET du Puerto de Santa María), Fernando del Rocío (ET de Camas) , Antoine Madier (CFT Nîmes), Juan Antonio Romero (ET de Colmenar Viejo),  El Azabache (ET d’Arles), Cristobal Reyes (ET Jerez de la Frontera), Rafael de Lucas (ET d’Arles), Rocío Romero (Cordoue), David Salvador (ET de Salamanque), Clément Argous (ET Adour Aficion). Piquero : Laurent Langlois. Cavalerie Bonijol.

Sont qualifiés pour la novillada finale : David Salvador, Antoine Madier et Rocío Romero. Demi-arène.

Si Antoine Madier se qualifie logiquement, les deux autres sont plus des choix par défaut, tant le niveau des prétendants à ce Bolsín a été faible.

Finale du 22ème Bolsín de Bougue : cinq erales de Rafael Cruz, encastés, donnant du jeu et sous exploités par les toreros.

Rocío Romero : silence.

David Salvador : un avis et salut, deux avis et silence.

Antoine Madier : salut, un avis et oreille.

Vuelta au cinquième qui récompense plus le lot que le toro. Vuelta du ganadero après la mort du cinquième.Demi-arène.

Antoine Madier est déclaré vainqueur et participera aux novilladas non piquées de Plaisance du Gers, Mont de Marsan, Dax et Bayonne.

boug24t

Grande finale par les erales de Rafael Cruz pleins de caste et de noblesse, petite finale côté toreros. C’est le moins expérimenté, mais aussi celui qui a le plus de potentiel, qui l’a emporté.

La jeune torera Rocío Romero, courageuse et appliquée, a été débordée par un excellent novillo, très encasté mais très noble. Elle connait bien la manière de faire les passes, mais elle n’a pas de connaissance en matière de lidia. Elle tue d’une très mauvaise épée en avant et ne se qualifiera pas pour la finale de la finale.

David Salvador se qualifiera par défaut après être passé à côté d’un bon eral qu’il torée sans s’engager et de manière superficielle. Il ne s’engagera pas plus face à son second toro et de plus, il tuera mal. Le novillo tombe à la limite du troisième avis.

Antoine Madier avait triomphé à Samadet. Le garçon poursuit avec application son apprentissage. Il progresse, mais a encore tendance à mettre trop la pression sur ses novillos. Bon début de faena à celui de la phase qualificative, face à un eral encasté qui vient de loin, avec des passes élégantes conduisant bien la charge. Puis il réduit les distances et confond vitesse et précipitation. La fin de faena est brouillonne et la mise à mort un peu compliquée. Face au dernier, le Landais alterne des séries données dans le bon rythme et d’autres où il met lui et le novillo en difficulté. Bonne estocade entière et mort en brave du novillo. Antoine coupe la première et seule oreille de ce Bolsín.

Le vrai vainqueur de cette compétition un peu décevante est le ganadero. On reverra avec plaisir cet élevage à Dax pour la finale des non piqués.

Côté torero, Antoine Madier progresse. Il a la possibilité de parfaire cet apprentissage avec les quatre contrats qu’il a gagnés qui s’ajoute à celui de Maurrin. Il a un talent potentiel, à lui et son mentor Patrick Varin de le transformer en talent réel et reconnu. Le maître et l’élève ont suffisamment la tête sur les épaules pour comprendre qu’ils ne sont qu’au début d’une aventure et que celle-ci n’est pas un long fleuve tranquille.

Pour les autres toreros, à leur place, je ne serais pas très fier d’avoir été battu par un quasi débutant.

Les organisateurs ont reconnu s’être trompés dans le choix des compétiteurs. A eux de corriger le tir pour le 23ème Bolsín.

(Corridasi - Thierry Reboul - Photo : Olivier Viaud -)

CFT

cft24t

SARAGOSSE

Corrida-concours, toros de Fermín Bohórquez, Cuadri Vides, Alcurrucén, Adolfo Martín, Fuente Ymbro et Los Maños.

Devant deux tiers d’arène, la corrida concours n’a pas donné le jeu escompté. Manuel Escribano a été le plus en vue et le prix au meilleur toro restant desierto. - Les toreros ont salué à la fin du paseo.

- Ovation du public de la Misericordia pour réclamer "Libertad taurina para Cataluña".

- Ont salué les banderilleros: Javier Ambel et Manolo de los Reyes (2ème), Manolo de los Reyes et Iván García (5ème).

raf24t

Rafaelillo : saluts et silence.

paul24t

Paulita : applaudissements aux deux.

me24t

Manuel Escribano : oreille et saluts.

Meilleur picador : Juan José Ezequiel. Meilleur banderillero : Iván García.

(Photos : Joël Buravand)

JEREZ

A vendre, pour raison de santé, un abonnement pour la prochaine Feria de Jerez de la Frontera incluant:  

- jeudi 5 mai: Corrida de Rejón,  

- vendredi 6 mai: Corrida avec Morante de la Puebla,

- samedi 7 mai : Corrida avec José Tomás.

La place est au 13ème rang du Tendido 4 (Sombra).

Abonnement payé 535€ en revente officielle, revendu prix coûtant.

Contact : +336 16 74 24 30.

jer24t

(Communiqué)

EXPO

jor24t

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 valv23aff

 arl03aff

 ist03aff feria

 vic23aff

 cer22aff

 mdm0aff