Lundi 17 Mai 2021
Madrid, Poulpe, Claude, Mundillo, Gimeaux, Orthez, Burgos…

am23xz

A Las Ventas, une rouste et une vuelta pour Marcos… y nada más !…

Environ deux tiers d’arène, six novillos de la Ventana del Puerto donnant la plupart peu de jeu, meilleurs les 1 et 3.

Alejandro Marcos (vuelta et silence) est passé tout près du bonheur avec son premier… après avoir frôlé le pire ! En effet, vers la fin d’une faena somme toute méritoire, le Salmantino se fit violemment soulever, faisant la toupie et retombant lourdement sur la tête, ce qui fit craindre une blessure grave. En définitive, bien que visiblement sonné, Alejandro reprit ses esprits et décida de conclure lui-même, ce qu’il fit d’une belle entière. La pétition qui suivit a laissé le palco insensible et tout se termina par une vuelta chaleureusement fêtée avant passage à l’infirmerie. Son second ne lui laissa rien entrevoir de positif après une faena de tanteo.

am23t

Joaquín Galdós (silence aux deux) brilla au capote avec son premier avant d’exécuter une faena comprenant de bons moments, sans vraiment transmettre sur les gradins. Avec le quinto, un adversaire imposant, le Péruvien n’eut aucune chance de remonter la pente.

jg23t

Juan de Castilla (silence aux deux) était venu remplacer Luis David Adame. Il réalisa un bon début de faena à son premier lors d’un trasteo qui alla a menos, rematé par demie au second envoi, et avec l’ultime, tout se termina en eau de boudin, le bicho n’ayant pas la classe et l’allant pour retenir l’attention du conclave.

jdc23t

(Photos : Joël Buravand)

POULPE

an23t

Le dimanche 22 mai, fiesta campera réussie pour le Ctpr "le Poulpe" de Boujan et son président Michel Joucaviel à la finca d’André Castella à Bessan.

co23t

Prélude avec les pupilles de l’école taurine de Béziers, dont Anaïs puis deux becerros charpentés (d’origine Carlos Nuñez) pour Carlos Olsina qui ne mettra pas à mort son opposant à la demande du ganadero et Lucas Miñana effectuant sa première épée.

lm23t

Apéritif offert par le club et repas de l’aficion en présence de Bernard Planchon de l’Uctpr.

bess23t

(Communiqué - texte et photos Hugues Bousquet)

CLAUDE

Ce dernier dimanche, au stade Kaufmann de Nîmes qui lui était si cher, la minute d’applaudissements que le public a observée à la mémoire de Claude Pontaud a constitué un moment de grande émotion. Claude, c’était depuis longtemps l’âme de ce club qui moins de deux heures après, allait fêter sa montée en Fédérale 1. Un succès qu’il n’aura pas eu la joie de savourer, lui qui avait été joueur puis longtemps dirigeant, et un moment président, et qui avait tant donné, à tous les sens du terme, pour ce club, ce maillot. Un succès qui quelque part lui revient en partie. Mais mercredi dernier, le destin en a décidé autrement quand Claude s’est affaissé dans sa voiture. La nouvelle de son décès, à 65 ans, s’est propagée dans Nîmes comme une trainée de poudre où elle a semé la consternation…

Depuis son bar et sa pizzeria des Trois Maures, en face des arènes, puis du Drop et du café de la Gare, Claude avait longtemps régné comme le Sphynx dans un coin du comptoir, ayant toujours un mot sympa pour tous ceux qui le connaissaient. Avec du caractère, certes, genre bourru au cœur tendre, mais aussi une générosité qui faisaient de lui une personnalité incontournable, l’homme était apprécié et respecté.

cp23t

Outre sa passion pour le rugby, Claude aimait aussi les bêtes à cornes, ce qui l’a amené à plusieurs reprises en Espagne, mais aussi dans le Sud-Ouest et bien entendu sur les gradins de l’amphithéâtre nîmois. Quand ce n’était pas les toreros qui faisaient le trajet inverse pour être accueillis au siège de la Peña Miura, sise longtemps aux Trois Maures !

Le rugby, et plus généralement le sport, les toros, la fête, autant de raisons de faire vivre ses établissements autour de thèmes qui rassemblent, telle était la raison de vivre de Claude, dont l’âme va certainement continuer de roder autour de Kaufmann et des arènes, tellement on le croyait immortel ! Ses obsèques ont eu lieu ce lundi à Nîmes où ses nombreux amis sont venus lui rendre un dernier hommage. Repose désormais en paix, l’Ami…

MUNDILLO

mund23t

GIMEAUX

gim23t

ORTHEZ

ort23t

BURGOS

La Feria de San Pedro et San Pablo de Burgos aura lieu du 25 au 29 juin et comprendra les cartels suivants :

Samedi 25 : six Guiomar Cortes de Moura pour Andy Cartagena, Diego Ventura et Oscar Borjas.

Dimanche 26 : six El Capea pour Enrique Ponce, El Juli et Alberto López Simón.

Lundi 27 :  six Conde de Mayalde pour Fernando Robleño, Manuel Escribano et Fortes.

Mardi 28 : six Antonio Bañuelos pour Juan José Padilla, El Fandi et José Garrido.

Mercredi 29 : six Puerto de San Lorenzo pour Sébastien Castella, Miguel Ángel Perera et Andrés Roca Rey.

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 valv23aff

 arl03aff

 ist03aff feria

 vic23aff

 cer22aff

 mdm0aff