Jeudi 06 Mai 2021
Mont-de-Marsan, Rejón d’Or...

ay23xz

Grande novillada de Jean-Marie Raymond (Virgen María) avec sortie a hombros d’Andy Younes...

Deux tiers d’arène environ pour cette novillada nocturne. Six novillos de Jean-Marie Raymond (Virgen María) bien présentés, braves au cheval et donnant du jeu à la muleta. Curieusement, ça n’a pas été suffisant pour qu'il y ait au moins une  vuelta al ruedo, ou encore pour que le ganadero ait droit au moindre remerciement, ne serait-ce qu’en le faisant saluer. Pourtant, des novilladas de cette trempe, on n’en voit pas à chaque fois ! ...

 vm23t

Pablo Aguado (oreille et silence) est prêt  pour la première division ! C’est du moins mon avis, il vient de le démontrer au Plumaçon et s’il n’est pas lui aussi sorti a hombros, c’est uniquement à cause de son échec aux aciers avec le second. Après un bon capoteo, le piquero fut invité à une séance de montagnes russes. Bon quite de Colombo rematé par larga, le Vénézuélien se faisant toutefois accrocher et revenant plus tard avec un gros emplâtre sur sa cuisse gauche. Brindis à sa peña en esquivant une fusée du novillo qui allait s’avérer très bon, Pablo le consentant en torero puesto par des séries sur les deux bords, tirant au final plusieurs naturelles de face avant de lever l’épée pour placer une demi-lame. Le quatrième fit une vuelta de campana, puis deux piques poussées. Brindis au public avant de prendre la bonne cadence au son de la Concha Flamenca une fois débarrassé de ses encombrantes zapatillas. Beaucoup d’entrega et d’aguante, final par le haut puis entière au quatrième envoi.

pa23t

Jesús Enrique Colombo (silence et oreille) n’a pas ménagé sa peine. Novillero au bagage complet, il a mis le feu au second tercio après deux rencontres, la première poussée. Brindis à l’assistance puis début suave poursuivi par séries courtes et bien cadencées, chargeant la suerte, mais étant désarmé avant de porter l’épée. Atravesada et deux descabellos. Avec le quinto, qui prit deux piques, bon quite d’Andy puis autre tercio de banderilles qui lui valut une belle ovation. Brindis à l’assemblée et séries enlevées, donnant la distance et enchainant avec détermination. Entière et trophée salué comme il se devait...

jec23t

Andy Younes (oreille et oreille) s’est illustré à son premier par un bon quite par tafalleras après deux bons puyazos, le second en venant de loin, et après un quite réussi d’Aguado, il brinda  au conclave une faena débutée par deux cambios au centre et poursuivie par des séquences allurées sur les deux rives avant un final plus encimista. Desplante, manoletinas et entière au second envoi. L’ultime a été reçu par larga afarolada de rodillas avant deux bonnes piques de Nicolas Bertoli. Quite varié au centre, brindis à Marie Sara et ses enfants, début arrodillado au centre qui déclencha la musique, puis succession de séries allurées des deux côtés. Bajonazo puis entière.

ay23t

En définitive, une soirée bénie des dieux... Mais il est vrai qu’avec notamment Jesús, la Vierge Marie et Ste Madeleine, comment pouvait-il en être autrement ?!

jmr23t

L’éleveur avec son ami Marc Serrano qui se prépare actuellement en vue de son engagement pour toréer la corrida de Buendía le 15 août à Cenicientos... avant de s’envoler deux jours plus tard pour honorer un contrat au Pérou. Suerte !

L’après-midi, dans un Plumaçon plein à craquer, la surprise est venue d’un groupe d’aficionados emmené par Super Gascon qui a organisé en ville puis dans les arènes, une sympathique contre-manifestation pelles en mains, comme clin d’œil à un événement qui s’est produit il y a peu dans cette région, et pour répliquer à la manif des antis, qui si elle a nécessité un important service d’ordre, n’a pas vraiment mobilisé les foules...

mdm23t

Dans la piste, autour des aficionados, on a pu noter la présence de Mme le Maire, de Marie Sara et d’autres personnalités. Enhorabuena à tous...

mdm23z

Six toros de Cebada Gago variés de présentation, de pintas, et de  jeu, meilleur le 3.

cg23t

Rafaelillo (silence aux deux) débuta avec un adversaire qui prit deux piques, protestée la première et appuyée l’autre. Après une entame décidée, le petit Rafael dut aguanter plusieurs scuds venant d’un toro qui ne tarda pas à s’orienter, lui laissant peu d’options. Le Murciano n’insista pas plus que de mesure et conclut par quasi entière. Accueil du quatrième par larga puis tercio de piques spectaculaire à charge de Juan José Esquiviel, avec notamment un second assaut en venant du centre. Brindis à l’assemblée et à nouveau faena de valiente, mais ce coup-ci avec de meilleures réponses de son opposant. Trasteo énergique et à la voix conclu par entière.

raf23t

Curro Díaz (saluts et silence) vit son piquero Curro Sánchez passer sous le cheval sur un batacazo. Après un passage à l’infirmerie, le picador, aussi mayoral de Pedraza, réapparut dans le callejón, ce qui rassura tout le monde. Bon second tercio puis brindis aux paroissiens avec entame appliquée face à un toro qui n’allait pas durer. Quelques détails de classe et entière d’effet rapide. Avec le quinto, qui fonça sur le piquero dès sa sortie en piste avant deux autres assauts plus conformes, début de faena alluré avant que les choses ne se compliquent. Faena sans grande transmission, faute de réponses claires d’un adversaire qui se retournait vite. Demie et deux descabellos.

 cd23w

Pérez Mota (silence aux deux) se fit remarquer au capote sur l’accueil du troisième. Premier puyazo chahuté puis bien le second, saluts de Raúl Caricol au second tercio et brindis au public. Faena débutée par bonnes séries de redondos avant de connaitre plus de difficultés sur l’autre bord. Bonne reprise droitière puis entière, un secteur du public considérant qu’il n’avait pas été à la hauteur des qualités de son toro. Pérez Mota ne put réussir le desquite, mais c’est bien avec ce sixième que nous allions vivre la meilleure séquence de la tarde, avec un vibrant tercio de piques à charge de Francisco Vallejo. Trois rencontres poussées et bien orchestrées par un piquero adroit pour qui fut sonnée la musique ! Brindis ensuite à Christophe Andiné, du CT Vicois, et derechazos appliqués face à un burraco qui manifesta une violence certaine dans ses attaques. Trasteo volontaire, mais à l’impact limité. Entière.

 pm23t

REJÓN D’OR

Arènes de Méjanes, samedi 23 juillet. Léa Vicens a remporté le trophée du Rejón d’Or 2016 après avoir coupé quatre oreilles aux toros de Hermanos Sampedro et Fermín Bohórquez.

lv23w

Pablo Hermoso de Mendoza, deux oreilles et saluts, et Andy Cartagena, deux oreilles et oreille, l’ont accompagnée dans leur sortie a hombros...

(Photo : leavicens.com)

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 valv23aff

 arl03aff

 ist03aff feria

 vic23aff

 cer22aff