Vendredi 14 Mai 2021
Bayonne, Beaucaire, Hagetmau, Azpeitia, Istres…

bay31zw

Oreille pour Juan Bautista et Sébastien Castella face à de décevants Montealto...

Devant environ trois quarts d’arène, la corrida de Montealto, juste de forces, donna un jeu inégal, décevant pour la plupart, relevé par la grande prestation du quatrième, Thomas Dufau ayant pour sa part le lot le moins propice.

Juan Bautista : silence et oreille.

Sébastien Castella : oreille et silence.

Thomas Dufau : silence aux deux.

BEAUCAIRE

Donnée devant environ un quart d’arène, la novillada d’El Palmeral n’a pas tenu toutes ses promesses. D’abord à cause d’une météo incertaine et changeante qui n’a pas forcément donné envie d’aller s’asseoir plus de deux heures sur des gradins avec un parapluie. Pourtant, en fin de compte, la pluie a rapidement cessé et il y eut même une apparition voilée du soleil au second… avant une légère brise qui fit quelque peu tomber le degré.

beauc31t

En ce qui concerne le bétail du Palmeral (Fano), disons qu’il a été un peu à l’image du temps. De présentation et de forces inégales, il n’a pas toujours permis à la terna du jour de pouvoir aller au bout de ses intentions, l’ultime se révélant le meilleur.

Manolo Vanegas (silence et vuelta) a bien débuté au capote et après un puyazo qui a révélé des signes de faiblesse chez son novillo, puis un brindis à l’assemblée, il démarra sa faena par muletazos harmonieux, étant malheureusement désarmé sur le remate. Par la suite, il se reprit bien, notamment sur des séries droitières templées, mais compte tenu des conditions de son adversaire, son trasteo manqua quelque peu de transmission. Manoletinas, cambio et conclusion par demie au second envoi. Le quatrième a été reçu par largas suivies de capotazos valeureux avant un second tercio qui valut à Manolo une belle ovation. Après un brindis à son piquero Javier Martín, le Vénézuélien démarra sa faena à genoux au centre, mais hélas, suivant un intéressant début droitier, son opposant ne tarda pas à chercher l’abri des planches, Manolo ayant alors le plus grand mal à l’en sortir. Il afficha beaucoup de vaillance, d’aguante et de ténacité, devant conclure dans une position périlleuse d’une lame atravesada. Vuelta méritée et chaleureusement fêtée.

mv31t

Tibo Garcia (saluts aux deux) démarra avec un adversaire maniable dont les forces n’étaient pas le meilleur atout. Une fois monopiqué, le public applaudit le second tercio, puis Tibo brinda à son mozo Antoine Capdeville une faena bien débutée qu’il poursuivit par des séquences harmonieuses sur les deux bords. Même s’il manqua un peu d’étincelles, il aurait pu couper sans une défaillance avec la ferraille. Après être passé par l’infirmerie pour se faire soigner son pied droit pour un coup de sabot du cheval de picador au troisième, Tibo brinda aux ganaderos après une rencontre puis instrumenta plusieurs séries méritoires, une fois de plus gâchées par le mauvais maniement de la rapière, un domaine qui lui coûta cher ce jour et qu’il devra à l’évidence encore travailler, sous peine de voir pas mal de trophées s’envoler.

tg31t

Sebastián Castillo était l’inconnu du jour. Soutenu par Cynthia Colbourne à qui il brinda sa première faena, il lui a malheureusement manqué pas mal de choses pour franchir le cap. Certes, sa décision et son envie ne sont pas à mettre en cause, mais techniquement et artistiquement, il a eu du mal à maitriser son sujet. Pourtant, il ne fut pas le plus mal servi, mais sa première faena pêcha par manque de dominio et sa seconde, face au meilleur novillo de l’envoi qui prit deux piques, la seconde en partant de loin mais piqué sur l’épaule, mit en exergue des carences qui l’ont empêché de totalement s’affirmer. Malgré quelques capotazos puis muletazos décidés et une évidente détermination, le Vénézuélien s’avéra en dessous des conditions de son opposant. Deux pinchazos puis entière.

sc31t

HAGETMAU

Devant un bon lot d’Ana Romero, avec vuelta au premier, saluts et oreille pour Pablo Aguado, silence et oreille pour Leo Valadez et oreille et saluts pour Luis David Adame, les novilleros manquant la grande porte principalement à cause des aciers.

hag31t

(Photo Vuelta a los Toros)

AZPEITIA

Grande tarde de Paulita qui a coupé une oreille à chacun de ses adversaires de Cuadri, un lot bien présenté qui donna dans l’ensemble du jeu, le troisième étant plus en retrait.

paulita31t

Silence aux deux pour Pérez Mota et saluts puis silence pour Sergio Serrano.

ISTRES

Rappel...

ist16c

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 valv23aff

 arl03aff

 ist03aff feria

 vic23aff

 cer22aff

 mdm0aff