Lundi 10 Mai 2021
Béziers, Dax, San Sebastián, Roquefort, Paluna...

sc13wx

Triomphe de Sébastien Castella dans les arènes de sa ville…

Trois quarts d’arène, six toros de Núñez del Cuvillo bien présentés et donnant un jeu divers, le quatrième sortant du lot.

sc13t

Sébastien Castella est resté maitre de la situation dans son jardin, sortant a hombros par la grande porte pour avoir coupé les deux oreilles de son second après avoir salué au premier.

at13t

Alejandro Talavante a obtenu un trophée à son premier, puis a salué à l’autre, tandis qu’Andrés Roca Rey, toujours en verve ces derniers temps, a coupé une oreille à chacun de ses opposants.

rr13t

Petite précision au passage, on pourrait penser que le Péruvien aurait pu sortir a hombros avec ses deux oreilles en poche, mais le règlement taurin local stipule qu’il faut a minima avoir coupé deux oreilles sur le même toro. Une condition plus drastique que... Las Ventas !!!

En matinée, face à des erales de Robert Margé, le prix au meilleur novillero est allé à Carlos Olsina qui a coupé deux oreilles.

Oreille pour Maxime Solera et Diego San Román, et saluts pour Vincent Perez.

(Photos : Jean-Claude Carbonne)

DAX

Matin. Trois quarts d’arène, beau temps. Cinq erales de José Cruz bien présentés et donnant du jeu, le troisième étant crédité de la vuelta posthume. A l’issue de la course, le ganadero est sorti a hombros avec Baptiste Cissé.

bc13s

Baptiste Cissé : oreille puis deux oreilles.

David Salvador : vuelta et oreille.

Premier point positif de cette finale, l’affluence, puisque les gradins étaient remplis au moins aux trois quarts, ce qui constitue une belle promotion pour la tauromachie. La deuxième est venue du bétail, les erales qui ont foulé ce matin le sable dacquois s’avérant propices au bon toreo. Enfin, chacun dans son corte, le troisième point positif aura été le bon esprit des deux aspirants qui visiblement sont venus très motivés et ont affiché une belle entrega, transmettant leurs ganas à un public qui les a bien soutenus.

jc13t

Baptiste Cissé a démarré par larga afarolada de rodillas puis bon capoteo avant de récolter une forte ovation avec les palos. Brindis à l’assemblée, puis le local de l’étape se montra appliqué et traça des deux côtés des muletazos méritoires avant les inévitables circulaires inversées, le tout étant conclu par quasi entière. Il toucha ensuite un excellent novillo avec lequel il se fit remarquer au capote puis aux banderilles avant un trasteo enlevé, bien dans le rythme de ce novillo de bandera. Conclusion par espadazo libérant deux mouchoirs blancs, puis un bleu amplement mérité, qui en fin de compte aurait pu s'appliquer à d'autres. On va donc prendre cet honneur et la sortie triomphale de l'éleveur comme une récompense générale de son envoi...

bc13t

David Salvador a bien débuté au capote face à son premier puis brinda à l’assistance une faena de bon goût, hélas entachée par les forces un peu justes d’un novillo qui en outre fit une vuelta de campana. Le bicho se reprit bien et David tira plusieurs séries convenables avant un desplante théâtral. Pinchazo, entière puis novillo relevé. Avec son second, le Salmantino exécuta trois largas de rodillas avant bon capoteo puis vuelta de campana. Brindis au conclave, David imprimant de suite la bonne cadence et affichant ses bonnes manières par enchainements sur les deux rives, se montrant très élégant, mais faisant un peu tomber la note par deux désarmés. Final plus encimista pour maintenir l’émotion puis entière d’effet un peu lent, le bicho tombant toutefois en brave.

ds13t

A l’issue de la course, Baptiste Cissé a été déclaré triomphateur, les deux novilleros recevant en piste plusieurs prix, dont celui des organisateurs, de la commission taurine et de l’UCTPR...

dax13f

Après-midi. Plein, température saharienne, du moins en plein soleil où je suis confortablement installé cette année. Six toros de Jandilla, dont un du deuxième fer de Vegahermosa, le quinto, qui quelque part a confirmé l’adage, sauvant de la quema ce qui pouvait l’être. Pour ceux de la maison mère, le manque de forces de certains, et plus généralement de race pour quasiment tous, n’a pas permis à la terna d’étaler autre chose que leurs bonnes manières, notamment au capote...

Daniel Luque (saluts et silence) a surtout manifesté sa classe cape en mains, une de ses spécialités, mais après deux rencontres et un bon second tercio, sa première faena n’a pu générer de l’émotion que sur le plan esthétique, fade à un toro qui manquait de piquant. Demie et trois coups de verdugo. Bon capoteo de réception encore avec le quatrième puis deux rencontres sans grande histoire avant doblones allurés qui ont précédé une faena sans grand son, malgré quelques gestes de classe distillés sans pour autant trop toucher les gradins. Entière.

dl13t

Pepe Moral (silence et oreille) brilla au capote avant deux piques sans relief, la première en carioca et la seconde rectifiée. A la muleta, les choses tournèrent court à cause de la faiblesse évidente d’un opposant qui alla lécher le sable à plusieurs reprises. Dans ce cas, le mieux est encore d’abréger, ce que fit le Sévillan sans autre forme de procès. Le maestro de Dos Hermanas eut ensuite la chance de tomber sur le meilleur de l’envoi, ce qui n’était pas en soi un exploit, compte tenu des carences de ses cousins. Après un excellent capoteo puis deux bons puyazos, Pepe instrumenta un quite applaudi par chicuelinas. Bon second tercio puis début de faena appliqué poursuivi par des échanges templés sur les deux bords, la suite en frôlant la correctionnelle avant d’exécuter des redondos d’école puis d’en finir par entière tendida.

pm13t

Fortes (silence aux deux) alla accueillir son premier client a portagayola, poursuivant par de  beaux gestes au capote avant de se le voir confisquer sur un remate. Deux piques, bien la première et rectifiée la suivante, second tercio applaudi puis brindis à l’assistance d’une faena débutée au centre par le haut, rematée par trinchera et poursuivie par plusieurs échanges valeureux, dont l’intensité tomba toutefois en même temps que celle de son opposant. Le Malaguëño commit peut-être le pêché de poursuivre à l’excès puis conclut à la peine avec la ferraille.

pic13t

L’ultime provoqua un spectaculaire batacazo puis la faena de Fortes comprit quelques bons moments, mais une nouvelle fois avec un toro qui, pour manquer de son et d’allant, ne donnait guère d’importance à son trasteo. Entière et descabello.

fort13t

SAN SEBASTIÁN

Arènes bien garnies pour l’ouverture, six toros de Fuente Ymbro bien présentés, exigeants, mais donnant dans l’ensemble du jeu.

Oreille et saluts pour Diego Urdiales, silence aux deux pour Paco Ureña et oreille puis silence pour Joselito Adame.

ROQUEFORT

Aperçu des novillos de Saltillo qui seront combattus le 15 août...

salt13b

salt13a

 salt13c

salt13d

roq07t

(Photos : Christian Lamoulie)

PALUNA

pal13t

Voir un reportage de Nicolas Geoffroy sur la ganadería La Paluna en cliquant ICI

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 valv23aff

 arl03aff

 ist03aff feria

 vic23aff

 cer22aff