Lundi 17 Mai 2021
Barcelone, Vauvert, Saintes, Valverde, Aguascalientes, Tendido Cero…

 barc22zx

Toujours à propos de la situation taurine en Catalogne…

Du rêve à la réalité, pourrait-on dire, même si les choses ne sont pas aussi simples. En effet, après l'annonce officielle de la décision du Conseil Constitutionnel, favorable aux toros en Catalogne, il m'a été reproché d'en avoir fait un compte rendu plutôt pessimiste. Aussi, sans aucune prétention, après les effets d’annonce et les premières réactions, après la volonté des uns de retrouver le chemin de la Monumental et celle des autres, de tout faire pour bloquer la situation, je vais essayer de clarifier un peu les choses. Sans pessimisme, mais sans occulter les entraves à venir que ne manqueront pas de dresser les abolitionnistes au pouvoir.

Pour mieux comprendre ce qui se passe à ce sujet à Barcelone, et par voie d’extension en Catalogne, il faut remonter le temps, au moins jusqu’aux années 90, et prendre aussi en considération le contexte politique actuel. Bref, tenir compte de l’évolution de la société et relation de cause à effet, de la radicalisation des politiciens, du moins des plus indépendantistes.

En ce qui concerne l’évolution au fil du temps, il n’est pas inutile de rappeler qu’au siècle dernier, Barcelone comptait deux grandes arènes, situées d’ailleurs à l’opposé du même axe, sur la longue « Gran Vía de les Corts Catalanes ». Eh oui, deux arènes, dont l’une, Las Arenas, de 15.000 places, est devenue depuis les années 80 un centre commercial, seule la façade rappelant une plaza de toros. Signe des temps… Quant à l’autre, la Monumental, de 24.000 places, elle aura résisté davantage au déclin d’une aficion barcelonaise qui a auparavant connu son âge d’or, avec pas mal d’alternatives de toreros renommés…

Puis à cause notamment de l’évolution de la société et des mentalités depuis notamment les Jeux Olympiques qui ont contribué à la transformation de la ville dans les années 90, et la marche en avant des mouvements indépendantistes, autonomistes, régionalistes, animalistes et je ne sais quoi encore, on a vu monter progressivement au cœur des revendications de plus en plus de remises en question du pouvoir central, la tauromachie en devenant l’un des symboles, comme une statue à déboulonner.

Dans le même temps, l’empresa Balañá, également propriétaire de cinémas et de théâtre dans cette ville, a pratiquement renoncé à monter une temporada de premier plan, s’effaçant pour laisser la place à des seconds couteaux qui ont alors monté des cartels de deuxième ordre, Balañá reprenant la main pour la Merced. D’où une baisse certaine de fréquentation dont les antis ont fait leur gorges chaudes. Pourtant, dès que le cartel correspondait vraiment à la catégorie de l’arène, l’aficion catalane, il est vrai renforcée par une colonie française, retrouvait le chemin de la calle de la Marina. Et les gradins se remplissaient. Le meilleur exemple étant l'engagement de José Tomás, devenu le symbole d'une certaine résurrection.

Mais malgré ces sursauts de l'aficion, le mal a continué à progresser, surtout par la volonté politicienne de frapper un grand coup, pour l’exemple, afin de montrer à Madrid qu’un mouvement était en marche contre le pouvoir central et pour l'indépendance, les toros payant en l’occurrence les pots cassés.

Heureusement, il s’est trouvé un secteur de l’aficion très décidé à ne pas se laisser abattre, trouvant grâce à l’aide d’un groupe de sénateurs du PP matière à déposer un recours dont l’issue positive vient de regonfler le moral des troupes.

Voilà où l’on en est aujourd’hui, et on pourrait donc en tirer la conclusion que plus rien ne s’oppose désormais à l’organisation d’une temporada 2017, sauf qu’en face on ne l’entend pas de cette oreille. Et la réaction ne n’a pas tardé… De tous côtés, mairie comme Diputación, les principaux responsables sont montés au créneau pour confirmer leur opposition à cette décision, qu’ils rejettent, précisant qu’ils n’en tiendront absolument pas compte !

Evidemment, ça va créer un précédent et remettre un peu plus en cause une unité nationale bien fragile, dans un moment où le pays l’est tout autant. Il faut donc s’attendre à une longue bataille juridique et sans se montrer pessimiste, disons que malgré le déni du droit, il semble que les élus catalans soient déterminés à gagner le bras de fer. Pour au moins une raison, ne pas perdre la face dans cette partie dont l’issue se jouera aussi sur la capacité de l’aficion à se mobiliser et faire pression. En espérant que tout cela se termine définitivement par une « happy end », d’autant plus que la décision du Conseil Constitutionnel devrait calmer dans d’autres provinces de la Péninsule les ardeurs abolitionnistes. Pour qu'enfin un droit fondamental ne soit plus remis en cause, celui de la Liberté. Ojala…

Avec Feria TV, retour sur la situation à Barcelone et séquence nostalgie avec le résumé vidéo de la dernière corrida de toros organisée dans la Monumental le dimanche 25 septembre 2011.

barc22t

Cliquez ICI

VAUVERT

vau22t

SAINTES

stes22t

VALVERDE

Après la belle journée champêtre partagée ce dimanche, lors de la retienta des vieilles vaches de Concha y Sierra, les activités automnales propres à l’élevage du taureau de combat se profilent. Parmi ces activités, la sélection de reproducteurs mâles est fondamentale.

Tienta de machos de Valverde

Dans les prochaines semaines, le samedi 5 novembre précisément, l’élevage de Valverde tentera de trouver de nouveaux reproducteurs auxquels sera confiée la tâche de transmettre leur bravoure. Leur sélection se fera de manière traditionnelle : c’est-à-dire en plein champ, à campo abierto, et en acoso y derribo.

Les males âgés de deux ans seront conduits jusqu’aux champs puis ils seront testés à la pique, après avoir été renversés par les cavaliers.

Cette épreuve de sélection, habituellement réalisée dans l’intimité du campo, sera partagée avec les aficionados.

val22t

Le programme de la journée sera le suivant :

Samedi 5 novembre, Finca Coste Haute

10h : Accueil des participants

10h30 : Présentation didactique de la journée en salle de réception

11h : Tienta a campo abierto des mâles

12h30 : Repas tiré du sac en plein champ

Dégustation de vin du terroir

Echange avec le matador qui dirigera la tienta et avec l’éleveur

14h : Reprise de la tienta

17h30 : Discussion en présence de l’éleveur et du matador

Tarif : 25€ par personne

Renseignements et réservations obligatoires à l’adresse email : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ou au 06 64 19 10 36.

(Communiqué)

AGUASCALIENTES

A noter le mano a mano entre les frères Adame…

aguas22t

TENDIDO CERO

L’émission revient notamment sur l’annulation de la loi catalane sur la prohibition des corridas, ainsi que sur la deuxième partie de la Feria du Pilar à Saragosse.

tc22t

Pour voir cette émission, cliquez ICI

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 valv23aff

 arl03aff

 ist03aff feria

 vic23aff

 cer22aff

 mdm0aff