Vendredi 01 Mars 2024
Victorino, Manolo, Aire, Saint-Gilles, Mayorales, Jeunes…
Vendredi, 17 Février 2017

vm17wx

Les toros de Victorino Martín de retour à Béziers le 14 août…

Victorino Martín : L’histoire singulière d’un modeste paysan de Castille…

Qui aurait parié il y a 50 ans la moindre peseta sur le devenir de Victorino Martín Andrés, ce boucher de Torrelodonos qui arriva à faire d’un élevage secondaire un des symboles des ganaderías modernes de l’Espagne des toros.

Sa recette, un travail acharné basé sur le recherche de la caste, qualité primordiale qu’il arriva à faire ressurgir de ces antiques Albaserrada qui avaient pour principale qualité d’occuper l’aficion des pueblos de Castille. Ajouté à cela un sens des affaires peu commun car la commercialisation de ses produits est loin d’être délaissée au cours d’une vie qui au début ne fut jamais très rose. Victorino comme ses toros est un combattant.

Avec pour associé son frère Adolfo, Victorino se lance dans le pari fou de prendre en main ce bétail de peu d’intérêt dans les veines duquel coule encore du sang bleu des mythiques Santa Coloma.

Ballotté de mains en mains par plusieurs ganaderos, le cheptel atterrit chez les frères Escudero Calvo qui après l’avoir exploité près d’un quart de siècle vont le vendre de façon fortuite à la famille Martín à l’été 1960.

Mais Victorino est un malin, certains diront un visionnaire, bref il veut la part du gâteau à lui tout seul. Il se sépare donc de son frère, gardant la part du troupeau qui lui revient.

vm17n

Adolfo de son côté va exploiter à sa manière le fruit du partage avec aussi une certaine réussite, mais bien inférieure à celle de son aîné qui de surcroît est meilleur communiquant que lui.

Le 29 juin 1967, Castro-Urdiales, gros bourg du Nord de l’Espagne, est le théâtre de sa première sortie sous ses couleurs bleu et rouge. Au mois d’août à Cuenca, Antonio Ordoñez s’y colle et se fait blesser, alors qu’El Cordobés, deux jours après, coupe 2 oreilles au nez et à la barbe d’El Viti et d’Ángel Teruel.

Avec les Miura ils se disputent la vedette dans toutes les férias importantes qui hésitent souvent à les programmer en même temps.

C’est vrai que Victorino dérange quelques traditions bien établies. Le plus bel exemple est Séville qui devra longtemps attendre et enfin n’osera les présenter que le 18 avril 1996 face à Ortega Cano, El Tato et Pepín Liria. La corrida est un succès, Victorino s’est attaché le cœur du peuple andalou, et ce n’est pas rien.

vm15g

VICTORINO MARTÍN ET LA FRANCE

L’aventure des Victorino Martín dans notre pays prend naissance à Méjanes en juillet 1963 avec une novillada marquée du fer d’Escudero Calvo. Mais c’est au nom des frères Martín qu’ils sont appelés à combattre le 14 août 1996 dans les arènes d’Arles.

1970 sera la date de présentation officielle du bétail avec Victorino seul aux commandes, le 25 mai dans le creuset de Vic-Fezensac.

Les mousquetaires vont introniser ce jour là, un certain Francisco Ruiz Miguel qui signe pour l’occasion une faena qui va passer à la postérité récompensée des 2 oreilles et la première queue de sa carrière. Vic d’ailleurs honorera le maestro par une statue grandeur nature qui trône devant ses arènes.

Le vaillant torero gaditano va désormais naître au grand soleil de ces après midi musclés. « Paco » va devenir même le plus grand spécialiste de ces toros différents des autres combattus à 88 reprises tout au long de sa brillante carrière européenne.

vm17f

VICTORINO ET BÉZIERS

Le grand cirque du Plateau de Valras devra attendre le 14 août de la féria 1989 pour découvrir enfin les célèbres Albaserrada revisités. Ruiz Miguel, devenu incontournable, coupera une oreille, tout comme Richard Milian, alors que José Antonio Campuzano se voit offrir par le public un double tour de piste.

Ce jour là, les Victorino n’ont guère convaincu toreros et aficionados.

Les revoilà à l’affiche le 18 août 1991. Ce jour là, Luis Francisco Esplá et Victor Mendes sont récompensés, alors que José Antonio Campuzano se fait applaudir. Victorino reste inédit. L’expérience est à nouveau tentée le 12 juillet de l’année suivante. La corrida sort « sin pena ni gloria », Richard Milian salue avant que Mendes ne coupe l’unique oreille et que le brave El Fundi se fasse copieusement siffler au terme de chacun de ses combats.

Victorino quitte pour la troisième fois Béziers la tête basse.

vm17h

Le 15 août 2017, Béziers va honorer les Miura pour la 36e fois. Mais Béziers veut donner cette année encore plus de prestige à sa feria en proposant la veille aux aficionados une corrida de Victorino Martín.

Mis à part Madrid et Séville, aucune autre arène ne propose ces deux élevages mythiques au cours d’une même feria. Pour l’occasion, Robert Margé lance un défi dans cette sorte de concours entre ces toros uniques, autant dans leurs morphologies que dans leurs comportements.

Qui vaincra ? Personne ne peut prétendre à l’avance donner une réponse objective.

vm17q

Le brave et noble "Cobradiezmos", gracié par Manuel Escribano au cours de la féria de Séville 2016…

Au cours de la temporada passée, Miura et Victorino ont signé des soirées émouvantes, parfois tragiques, toujours captivantes, mais avant tout empreintes chaque fois de cette race sauvage qui a fait la réputation et fait entrer dans l’histoire les guerriers vêtus d’or qui ont osé les défier.

Aujourd’hui, à 88 ans, Don Victorino Martín Andrés a passé le flambeau à son fils vétérinaire qui mène dans la continuité ce travail d’orfèvre entamé par ce diable de petit paysan, maquignon de Castille, affublé toujours d’un large sourire que rien ne prédestinait à l’élevage du toro brave.

vm17m

Ainsi se résume l’histoire des toros gris de Victorino Martín que Béziers va retrouver le 14 août à 18h.

Didier Bertrand

MANOLO

Devant se rendre au Mexique pour honorer un contrat entrant dans le cadre de sa préparation pour sa future alternative, Manolo Vanegas, apodéré par Didier Cabanis et Philippe Cuillé, sera dans l’impossibilité d’assister aux obsèques de ce dernier.

mv17z

« C'est avec toute la douleur du monde que  je ne pourrai assister aux obsèques de Philippe afin de pouvoir assurer mon prochain contrat. »

mv17t

Très touché par la disparition de Philippe, Manolo a tenu à faire passer ce bref communiqué pour lui rendre hommage avant de s’envoler pour le Mexique avec un banderillero, Didier Cabanis ayant annulé ce déplacement pour être présent à Générac…

elg07t

ETA

La journée portes ouvertes organisée par l'Ecole Taurine d'Arles qui devait se dérouler le dimanche 19 février au Sonnailler est annulée...

(Communiqué)

AIRE

aire17t

aire47w

aire47z

Renseignements : cliquez ICI

SAINT-GILLES

A l’occasion de la 22è édition de la Feria de la Pêche et de l’Abricot, l’association des Festivités pour Saint-Gilles organise un concours afin de concevoir le visuel qui sera décliné sur l’ensemble des supports de communication liés à la manifestation. Vous avez jusqu'au 1er mars pour vous inscrire.

stg17t

Règlement du concours: http://saint-gilles.fr/IMG/pdf/reglement_concours_2017.pdf

Bulletin d'inscription: http://saint-gilles.fr/IMG/pdf/inscription_2017.pdf

Organisation et informations : Association des Festivités pour Saint-Gilles 

E-mail : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. - Tél. : 06 42 49 97 75

(Communiqué)

MAYORALES

Rappel…

ar31t

AFICIONADAS

Voyage en octobre à Saragosse pour le Pilar…

af17z

JEUNES

Tout d'abord, et avant de vous présenter le programme de notre prochain « Jeudi des Jeunes Aficionados Nîmois », nous souhaitons rendre un hommage appuyé à un grand Monsieur des taureaux, qu'ils soient Camargue ou Braves, qui nous a quitté hier matin, Philippe Cuillé.

C'est avec beaucoup d'émotion que nous avons appris la disparition d'un homme avec lequel nous avons beaucoup œuvré au service de la transmission tauromachique indispensable au futur de nos tauromachies. Philippe nous manque déjà énormément.

Enfin, vous retrouverez-ci dessous l'annonce de notre prochaine soirée :

JEUDI 23 FEVRIER à 19h à la Bodega « COL Y TOROS » (Rue Tédenat à Nîmes) :  Assemblée Générale 2017 et initiation au toreo de salon.

Assemblée Générale avec bilan moral, financier et projets pour l'année 2017 - Vente des cartes de membre pour 2017, avec Solalito, jeune novillero nîmois. Initiation théorique puis pratique du toreo, des passes de capote / et / muleta, du placement face aux toros.

Entrée libre et apéritif offert aux nouveaux membres 2017 par l'Union des Clubs Taurins Paul Ricard.

Venez nombreux...

Voir la page des Jeunes Aficionados: ICI

(Communiqué)