Samedi 25 Mai 2024
Thomas Joubert, UVTF, Méjanes, Rodilhan, Padre, Pau, Darré, Loren, Serrano…
Lundi, 06 Mars 2017

tj06wx

Entrevue avec Thomas Joubert et Alain Montcouquiol au siège de la Peña Miura de Nîmes…

Comme évoqué ce week-end, retour sur la réception de la Peña Miura au Wine Bar de Nîmes, au cours de laquelle j’ai pu m’entretenir avec le matador de toros arlésien Thomas Joubert, venu recueillir le Trophée Amistad, et son apoderado et conseiller Alain Montcouquiol…

tj06f

Pour les membres de la Peña, j’ai tenu à reprendre dans les grandes lignes la carrière de Thomas, lui demandant d’abord d’où lui était venu son penchant pour les toros…

Quand on est enfant, si on est subjugué par quelque chose, le premier réflexe, c’est de tenter de le reproduire ! C’est ce qui s’est passé pour moi avec les corridas que je voyais à la télé, et de là, je fourbissais mes premières armes avec le caniche, une serviette et des cure dents ! Ensuite, habitant dans un petit village près d’Arles, c’était difficile, mais j’ai eu plus tard l’opportunité d’intégrer l’école taurine d’Arles. Je dois dire que j’ai eu surtout la chance que mes parents aient été aficionados, ils allaient entre autres aux ferias de Nîmes et Arles, ils m’emmenaient et ça a contribué incontestablement à forger mon aficion. Le premier qui m’a mis un capote dans les mains, c’était Tino Lopes, il y avait aussi Paquito avec qui j’avais aussi une très bonne relation et petit à petit, les diverses étapes de ma formation m’ont emmené à la novillada…

tj26t

- Quels ont été tes plus beaux souvenirs de cette époque ?

Mes débuts ont été assez compliqués, mais il y a une novillada qui m’a particulièrement marqué, celle d’Arles en 2010, où les musiciens de Chicuelo, dirigés par Rudy Nazy, ont interprété le Concerto d’Aranjuez. C’était mon morceau préféré, d’ailleurs je m’entrainais souvent en l’écoutant, mais j’étais loin de m’imaginer qu’on allait me le jouer un jour en piste !

tj06m

- Après ton alternative de luxe - Juli et Manzanares - et une sérieuse blessure, tu as surpris assez rapidement l’aficion en te retirant alors que tes débuts dans la cour des grands étaient plutôt prometteurs…

Au début, pour moi, c’était définitif ! Sans entrer dans tous les détails, cette coupure m’a servi au moins à une chose, c’est à découvrir… Thomas Joubert !!! Depuis l’âge de douze ans, j’étais à l’école taurine, on pensait beaucoup aux toros et quelque part, on murit plus vite que les autres, mais à part les toros, on ne sait pas faire grand chose. C’était mon cas et très rapidement, je me suis d’ailleurs demandé de quoi j’étais capable.  Et finalement, je suis revenu aux toros !

- Tu es donc revenu courant 2014 et le premier grand coup, c’est Istres l’année suivante avec les deux oreilles sur un toro du Pilar…

Oui. Si d’autres empresas m’ont fait toréer, Bernard m’a tendu la main à un moment où j’en avais vraiment besoin et c’est la feria d’Istres qui m’a réellement relancé. Avec ce triomphe, je me suis dit que je pouvais encore survivre !!!

tj06n

- Toutefois, c’est lors de la temporada 2016 que tu as réellement éclaté, avec quatre sorties par la grande porte : Arles, Istres, Saint-Gilles et Nîmes…

Je suis d’abord content car j’ai fait plus du double de contrats que l’année précédente ! Je suis très satisfait de mes succès, mais le problème, c’est que ça se cantonne dans la région alors que moi, j’aimerais bien toréer partout, y compris le Sud-Ouest et l’Espagne… Je pense qu’on y arrivera petit à petit, c’est en tout cas un de mes challenges…

- Sur ta façon de toréer, comment peux-tu définir ton style ?

Sans trop entrer dans la technique, ce que je peux dire de ma façon de toréer, c’est avant tout que j’essaie toujours d’être sincère, d’afficher ma personnalité. Chacun me perçoit à sa façon, je suis comme je suis, on me dit parfois que j’ai l’air triste, mais je n’ai pas choisi mon physique, mon allure ! Pas plus que ma prétendue ressemblance avec Manolete…

tj11g

- Alain Montcouquiol t’accompagne et te conseille. Comment s’est passée votre rencontre ?

Quand je suis revenu au torero, j’ai de suite voulu échanger avec une personne comme Alain, pas forcément pour m’accompagner, mais pour profiter de sa perception de sa tauromachie dans laquelle je me retrouvais. J’avais envie d’apprendre à ses côtés, d’écouter ses avis, j’appréciais les mots qu’il me disait à la barrière… et l’amitié est vraiment là.

- Tu es en ce moment en pleine période de préparation. On sait déjà que plusieurs contrats importants t’attendent et on te souhaite que d’autres suivent… Quel est ton objectif pour 2017 ?

Je tiens toujours à rester sincère avec les autres, les toros et…  moi –même !

tj06g

ALAIN MONTCOUQUIOL

A propos de ses objectifs, il faut quand-même dire qu’au sujet de ce métier, plus on le pratique et plus on est à l’aise !

Je suis désireux de savoir ce que sera Thomas quand il aura vingt corridas de plus dans les pattes !

On entend souvent dire que l’on torée comme l’on est, et Thomas, il torée comme il est ! Et ça, c’est une chose assez rare aujourd’hui avec des imitations. On arrive à des excès, il y a une chose à la fois admirable et détestable dans la tauromachie, c’est le nombre de toreros qui vont dans des arènes  pour y mourir !  Moi, je ne vais pas aux arènes pour voir mourir un torero !  J’y vais pour voir un artiste qui avec son cœur et son intelligence fait quelque chose de très beau et difficile qui fait que la tauromachie est très universelle parce que sa définition est applicable à bien d’autres manifestations artistiques…

Ce dont Thomas a besoin, c’est d’un bon apoderado ! Moi, je suis son ami, je fais tout ce que je peux pour lui, mais dans le monde des toros, je suis un souvenir, et j’en suis conscient ! Donc, ce que je peux lui apporter, ce sont les bons amis avec lesquels je suis resté en contact dans ce milieu, mais à mon époque, s’il y avait 400 arènes, il y avait 300 directeurs ! Aujourd’hui, pour ces 400 arènes et il y a 3 groupes ! On est donc dans une autre configuration qui rend le métier plus difficile ! Thomas a donc besoin d’un bon apoderado d’aujourd’hui, c’est-à-dire quelqu’un qui soit un homme d’affaires. Il faut parler clair : un apoderado prend un torero parce qu’il pense que ça va fonctionner. Ensuite, il faut que Thomas soit vu par d’autres personnes que par nous, c’est la raison pour laquelle cette année notre objectif n’a pas été d’avoir un grand nombre de corridas, on en a même refusées, mais de se mettre dans des situations qui peuvent être porteuses d’avenir. Par exemple, quand il torée à Arles, Nîmes, Istres… avec des figuras del toreo, ce n’est pas un cadeau, c’est difficile d’être avec les vedettes, mais l’intérêt, c’est qu’autour d’elles, il y a beaucoup de taurins importants ! Peut-être que l’homme dont Thomas a besoin sera dans un callejón et que là, on passera à une deuxième étape…

am06t

Pour moi, c’est une histoire qui ne s’arrêtera pas car nous sommes amis avant tout. J’ai une réelle, sincère et pure admiration pour sa façon d’être, car il me semble que c’est comme ça qu’il faut être dans les toros et dans la vie.

Je suis un romantique, je vis les choses comme ça, mais je suis très content à ce moment de ma vie d’avoir rencontré ce jeune homme, et dernier objectif, je souhaite que Thomas confirme son alternative à Madrid cette année !

J’aimerais bien que ce soit après avoir pu toréer un peu parce que je ne veux pas qu’il aille à Madrid pour dire « je vais vous montrer que je suis capable de me laisser tuer par un toro ! » Mais en fait… « je viens à Madrid pour essayer de vous prouver que je fais des choses qui vont vous plaire ! »…

Donc, nous avons des objectifs extrêmement ambitieux. Et difficiles. Nous sommes d’accord tous les deux, on va essayer, on ira jusqu’où on peut, mais dans cette optique là, on ne va pas prendre des chemins de traverse !

tj06h

J’ai alors dit à Alain que Thomas, je le verrais bien pour la Feria de Otoño… Ce a quoi il m’a spontanément répondu : « Eh bien, figure-toi que moi aussi !!! » 

Avant de conclure, je ne pouvais pas laisser filer Alain sans lui demander s’il avait un nouveau livre en préparation. Il m’a alors répondu qu’il écrivait tout le temps, sans pour autant avoir un nouveau livre en tête. En fait, il ne reste pas pour autant inactif dans ce domaine puisqu’il travaille sur un livre d’artiste avec son ami Claude Viallat, à partir d’une traduction du fameux « Llanto por Sánchez Mejías » de Lorca. Pour une lecture en public et la réalisation d’un petit livre d’art…

tj06p

Pour l’heure, en en ce tout début de temporada, suerte à cette sympathique pareja qui semble bien se donner les moyens de la réussite. Ojala…

UVTF

uvtf06w

Pour fêter son cinquantième anniversaire, l’UVTF, qui sera présidée par la ville de Bayonne durant les trois prochaines années, s’est engagée dans une profonde restructuration afin de répondre aux attentes des aficionados, conformément au Plan de Défense, développement et transmission lancé voici deux ans avec l’ONCT et le concours des professionnels français et espagnols.

Porté par une équipe resserrée d’élus aficionados et mis en œuvre par un chargé de mission, ce Plan a pour objectif de mieux faire connaître notre culture, de la transmettre et de la faire partager au-delà de nos régions de tradition.

Profondément remodelé et enrichi d’un contenu magnifique que je vous invite à découvrir, le site uvtf.fr sera l’outil de communication indispensable pour renforcer le lien entre les villes taurines, les organisateurs et les aficionados.

Il sera aussi la vitrine de notre culture et de nos terroirs où, chaque année, nous accueillons des millions de visiteurs, invités à partager notre art de vivre, nos traditions et nos fêtes, réputées dans le monde entier pour leur convivialité.

Dans un monde menacé par l’uniformisation des modes de vie et la perte de ses valeurs essentielles, la tauromachie conserve avec fierté celles sur lesquelles notre civilisation s’est construite, faisant de nos arènes le conservatoire des rites les plus anciens de l’humanité, en même temps que le centre de nos fêtes.

Si la Tauromachie conserve tout son sens, si elle unit par-delà les clivages habituels et séduit au-delà de ses régions de tradition, c’est qu’elle apparaît comme une métaphore du destin de l’homme qui parvint à s’élever de l’état de nature à l’état de culture en sublimant ses instincts primitifs, et qu’elle offre à ses fidèles des moments de communion partagée qui permettent à l’âme de s’élever au spectacle transcendant du courage, de l’art et de la maîtrise de ceux qui osent descendre dans l’arène pour affronter la taureau.

Un taureau préservé de la domestication, conservé dans sa nature sauvage, entouré de mille soins, d’admiration, de respect, et qui est l’ultime descendant de l’aurochs sauvage dont l’image est conservée sur la paroi des grottes où apparaissent aussi les premiers hommes qui osèrent l’affronter.

Grâce au projet développé par l’UVTF et l’ONCT, l’histoire des Tauromachies Universelles sera l’ambassadeur de notre culture, et ce site le véhicule qui lui permettra de voyager au loin, afin de mieux faire connaître et apprécier ce patrimoine universel ancré dans nos régions du Sud qui en conservent les premières traces inventoriées dés 23.000 ans avant notre ère.

Un patrimoine dont la légitimité s’inscrit dans le cadre des conventions de 2003 et 2005 de l’UNESCO, et que la France a inscrit à juste titre dans son Patrimoine Culturel Immatériel en 2011, avant que le Conseil Constitutionnel ne confirme en 2013 que l’exception culturelle dont elle bénéficie dans le cadre de la loi est conforme à la Constitution.

Jean-René Etchegaray, Maire de Bayonne – Président de l’UVTF

etch06t

Infos pratiques

Le site uvtf.fr (cliquez ICI ) se propose d’offrir une vitrine valorisante aux villes taurines et à leurs organisateurs de spectacles taurins.

Dans la rubrique « agenda », apparaîtront tous les spectacles qui seront communiqués à l’adresse Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. .

Dans la rubrique « actualité », outre la publication d’informations générales relatives au débat sociétal autour de la tauromachie – avec renvoi sur une revue de presse – et aux opérations pédagogiques et de transmission organisées autour des Tauromachies Universelles, seront publiées les annonce de ferias avec visuels et liens vers les sites dédiés - villes et organisateurs -, ainsi que de brefs résumés de celles-ci agrémentés de galeries photos et de liens vers les sites d’information taurine.

Ces contenus, repris dans la Lettre de l’UVTF à laquelle tout un chacun peut s’abonner, seront envoyés tout au long de l’année à plus de 10.000 destinataires (aficionados, clubs taurins, presse nationale, villes, organisateurs, parlementaires, ministères, rectorats, inspections d’académie, régions, départements…).

uvtf06q

Réseaux sociaux

Pour compléter ce travail de communication, des comptes UVTF seront alimentés quotidiennement sur les réseaux sociaux afin de relayer les informations publiées sur le site et de participer ainsi au débat sur la place de l’animal dans les sociétés modernes.

Sur Twitter (@uvtf1), infos quotidiennes et directs depuis les ferias françaises.

Sur Instagram (uvtf), les meilleures photos des ferias françaises.

Sur Facebook (@uvtfrance) publication des informations sur les actualités culturelles et les ferias françaises.

Sur Youtube (uvtf), publication des moments forts des ferias françaises.

En relayant ces publications sur leurs propres réseaux sociaux, les villes taurines, les organisateurs et les aficionados en amplifieront l’audience dans l’intérêt commun.

Tauromachies Universelles, le catalogue, le DVD :

Le catalogue de l’exposition des Tauromachies Universelles et le DVD du documentaire sont mis à disposition des aficionados au travers des organisateurs et des clubs taurins.

Vendus ensemble au prix de 20€, ils contribuent au financement du Plan de Promotion, Défense et Transmission mis en œuvre par l’UVTF et l’ONCT.

Les villes, organisateurs et clubs taurins, sont invités à se mettre en rapport avec l’UVTF au travers du mail dédié ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ), afin d’en rationaliser la distribution et d’étudier les possibilités d’organisation d’activités culturelles autour de l’implantation de l’expo ou de la projection du documentaire.

Prochaines opérations prévues : 10 mars à Mimizan (doc), 12 mars à Plaisance (doc), 24 mars à Captieux, 30 mars à Saint-Sever (doc), 31 mars à Libourne, du 5 au 9 avril à Nîmes (expo et docu), 12 avril à Roquefort (doc), 21 avril à Captieux (doc), 20 au 28 avril à Alès (expo et docu), 2 au 9 juin à Béziers (expo et doc).

tu06t

Une communauté active d’aficionados…

Dans un monde où l’importance des réseaux sociaux sur les débats sociétaux n’est plus à démontrer, le site uvtf.fr entend servir de lien entre tous ceux qui souhaitent faire entendre leur voix pour défendre la liberté et la diversité des expressions culturelles, que la France s’est engagée à préserver en ratifiant la Convention de 2005 de l’UNESCO.

En s’inscrivant à la Lettre de l’UVTF, chacun pourra, s’il le souhaite, participer aux campagnes d’information mises en place à destination des pouvoirs publics, afin de peser sur les décisions que ceux-ci seraient invités à prendre.

En faisant suivre cette première Lettre de l’UVTF à tous leurs membres, amis ou clients susceptibles de s’y abonner, les clubs taurins, les aficionados et les organisateurs sont en situation d’en décupler la portée.

uvtf06z

MÉJANES

Cartel de la XLVIe édition du Rejón d’Or à Méjanes…

mej06t

OLIVENZA

Retour sur la Feria d’Olivenza avec le résumé vidéo de la corrida du dimanche matin qui a vu Miguel Ángel Perera et Ginés Marín sortir a hombros en cliquant ICI

ol06w

(Photo : FIT)

RODILHAN

Malgré les difficultés rencontrées chaque fin de Temporada lors de notre traditionnel rendez vous en terre Rodilhanaise, le club taurin Paul Ricard Toros y Caridad, et ses membres ne souhaitent pas jouer la carte de l'abattement. La véracité de la fronde anti taurine qui demande à nos amis aficionados et professionnels une bonne dose de caste et de bravoure à se joindre à nous chaque mois d'octobre ou les agitations en piste vécues en 2016, n'ont, en rien entamé notre Aficion et notre volonté de ne pas baisser pavillon.

rod06t

Nous vous donnons donc rendez vous le dimanche 15 octobre 2017 aux Arènes de Rodilhan pour notre traditionnelle journée taurine.

(Communiqué)

PADRE

expo06w

PAU

Dans le cadre de ses animations pour la saison 2016-2017, la cinquième soirée à thème du Club Taurin Joseph Peyré, aura lieu à la Grange du Château d’Idron le vendredi 10 mars à 19 heures.

La soirée se déroulera autour du Maestro Richard MILIAN, créateur de l'école "Adour Aficion", accompagné de deux des ses élèves béarnais : Dorian CANTON et Jean LAROQUETTE.

Richard MILIAN met tout son cœur et son Aficion pour transmettre à ces jeunes passionnés son savoir-faire et, également et surtout, son savoir-être, afin que ces jeunes, s'ils ne deviennent pas des Matadors de Toros, deviennent des hommes et des Aficionados porteurs de valeurs et de principes pour bien démarrer leur vie d'adulte (cf site :http://ericdepecker.wixsite.com/adour-aficion).

rm016t

Conférence animée comme d'habitude par Miguel Darrieumerlou.

Au programme :

19h : apéritif offert par la Peña (apéritifs et boissons suivantes 1€)

20h : Conférence-débat

21h30 : Repas (Garbure, daube, fromage et dessert - vins du domaine de Grabiéou de Frédéric Dessans)

Participation : 18€  par personne. (conférence et repas) - 5€ pour les personnes qui assistent uniquement à la conférence.

Inscriptions impératives au plus tard le mercredi 8 mars, en répondant au courriel: Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

(Communiqué)

DARRÉ

A Pènecadet le vendredi 10 mars à 20h30: projection du film de Pierre VIDAL : "Les 4 saisons de Jean Louis DARRÉ" en présence de Jean Louis DARRÉ et Pierre VIDAL.

jld06t

(Communiqué du Cercle Taurin de Roquefort)

LOREN

Après avoir signé les affiches de ferias d’arènes prestigieuses et réalisé les décorations lors de corridas goyesques et picassiennes, Loren a été choisi pour la conception de l’affiche des Ferias de Nîmes 2017. Enhorabuena…

loren06t

SERRANO

Invité de la Peña « La Montera » de Gimont au Château Larroque de Jaime Rodríguez, Marc Serrano a commenté sa saison hivernale au Mexique et au Pérou lors de l’assemblée générale de ce club taurin.

ms06t