Lundi 17 Mai 2021
Saint-Martin, Séville, Saint-Perdon, Rafi, Areneros...

stm30wx

A Saint-Martin, la Crau balayée par le froid et la déception…

Environ demi-arène, public en état de surgélation. Six toros des frères Gallon irréprochables de présentation, trapío et armures, aux forces et à la transmission limitées la plupart. Tous ceux qui connaissent et apprécient les éleveurs du Mas-Thibert, exemplaires de gentillese et de passion, auraient certainement aimé un autre résultat, moi le premier, mais la vérité oblige à écrire que la prestation de leurs pupilles a été ce jour quelque peu décevante, le ramage ne ressemblant pas tout à fait au plumage...

ma30k

Morenito de Aranda (silence aux deux) démarra en se signalant au capote avant deux rencontres, la deuxième a minima. Brindis à l’assistance et début de faena bien cadencé sur les deux rives face à un bicho qui buvait l’étoffe. Par la suite, les beaux gestes furent conclus par entière au second envoi, le public restant étonnamment de marbre. A son second, encore bien accueilli au capote avant deux piques, la première en carioca et la seconde furtive, Morenito ne put réussir le desquite. Il brinda au banderillero Andrés Revuelta une faena sans grande histoire, affichant sa décision et ses bonnes manières dans un plat manquant toutefois d’épices qui ne trouva guère de répondant sur les étagères.

jl30k

Juan Leal (saluts et silence) étala toute son envie sur la réception de son premier qui prit deux bons puyazos. Comme la veille, Marco Leal salua au second tercio puis Juan brinda à Cédric Bernardi, l’organisateur de la Unica. L’Arlésien alla se planter au centre pour une réception arrodillada  qui fit monter la pression avant de poursuivre par derechazos enlevés. Rapidement, Juan alla se mettre dans les cornes pour une suite encimista qui chauffa les gradins, le soufflé retombant à cause d’un emploi défaillant des aciers. Le quinto fit un bel effet à sa sortie, autant pour son armure que pour son tamaño. Deux bonnes rencontres, puis brindis au conclave d’un trasteo au cours duquel Juan fit le boulot quasiment tout seul, son adversaire baissant pied rapidement et manquant de transmission. Dès lors, Leal alla encore servir un combat rapproché, certes vaillant, mais qui n’eut pas toujours l’écho espéré sur une assemblée pétrifiée de froid. Entière au troisième envoi.

fje30k

Francisco José Espada (silence aux deux) n’eut guère d’occasions de se mettre en évidence. Son premier accusa une faiblesse certaine et le protégé de César Jiménez se montra appliqué, sans pour autant générer la moindre émotion, tuant mal de surcroît. Ce fut guère mieux face à l’ultime qui prit une carioca et une seconde pique pour la forme avant de s’invalider, Espada rallongeant la séance avec un trasteo décousu mal conclu avec la ferraille.

En matinée, intéressante non piquée des frères Granier dont les erales donnèrent du jeu pour la plupart, bien en Santa Coloma, avec les difficultés inhérentes pour les jeunes diestros.

elp30k

El Pere, du CFT, aurait pu couper s’il n’avait échoué à l’épée après un labeur méritoire. Saluts.

lm30k

Lucas Miñana, qui brinda à Gérard Granier, afficha du style dans un répertoire varié, hélas terni par un échec chronique avec les aciers. Trois avis.

dc30k

Dorian Canton a obtenu une oreille méritée au terme d’un trasteo brindé à Tino Lopes qui le vit à la fois appliqué et décidé.

as30k

Antoine Saroul tomba sur le moins évident. Il brinda à Tino Lopes, son mozo et son ayuda, une faena enlevée et décidée après quelques capotazos méritoires, toutefois trop mobile et manquant de recours, avec à la clé une spectaculaire voltereta sans mal. Saluts.

nsp30k

A l’issue de la course, Dorian Canton reçut en piste un trophée, ainsi qu’une muleta offerte par Cédric Bernardi de la part de l’UCTPR.

Avec Feria TV, voir le résumé de la corrida de competencia du samedi en cliquant ICI

SÉVILLE

Dans une Maestranza copieusement garnie pour une corrida de rejón dominicale, Sergio Galán et Diego Ventura ont chacun coupé une oreille face à des toros de Fermín Bohórquez.

sev30k

Pour sa part, Léa Vicens a perdu un trophée à cause du rejón de muerte au dernier, mais elle est tout de même repartie sous l’ovation.

Sergio Galán : saluts et oreille.

Diego Ventura : oreille et saluts.

Léa Vicens : silence et ovation.

SAINT-PERDON

Les ganaderías pour la novillada concours…

stper30k

Tous les détails sur la soirée de présentation avec les vidéos des novillos choisis en cliquant ICI

RAFI

Enhorabuena à El Rafi, du CFT, qui a coupé trois oreilles, deux puis une, aux erales d’El Parralejo à Las Matas (Madrid).

elrafi 30k

Le Nîmois est sorti a hombros en compagnie de Francisco de Manuel, oreille puis deux oreilles, Ángel Téllez coupant une oreille de son second après silence.

elrafi30w

(Photos : Joël Buravand)

ARENEROS

Après la non piquée matinale de ce dimanche, dans la bodega de la Unica de St-Martin, le picador José Quinta Ruiz a reçu le trophée des Areneros du Pays d’Arles pour son excellente actuation lors de la corrida de Pedraza à Arles, où il a brillamment piqué « Potrillo », sorti en quatrième position. Enhorabuena…

ar30k

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 valv23aff

 arl03aff

 ist03aff feria

 vic23aff

 cer22aff

 mdm0aff