Jeudi 30 Mai 2024
Madrid, Séville, Mimizan, Casanueva, Café Toro, ToroMag, Ferrades…
Mardi, 02 Mai 2017

pu02w

Le mano a mano goyesque a  tourné à l’avantage de Paco Ureña qui a coupé la seule oreille de la tarde avec l’ultime, de Victoriano del Río…

 mad01k

Devant environ un gros tiers d’arène dans une capitale vivant ce « Dos de mayo » au rythme des manifestations protocolaires et festives, mais surtout dans l’attente du derby de la Champion’s Real/Atléti, cette tarde a été entretenue, malgré un comportement inégal du bétail, les deux diestros étalant une grosse entrega.

Les deux premiers toros portaient le fer de Salvador Domecq, les deux suivants celui de José Vázquez et les deux derniers celui de Victoriano del Río.

Diego Urdiales : saluts, saluts et silence.

Paco Ureña : silence, saluts puis oreille.

du02k

Diego Urdiales arborait un superbe costume rappelant sa province, la Rioja, orné de grappes de raisins et de feuilles de vigne ! Il ouvrit la séance avec un toro noble de Salvador Domecq, mais juste de forces,  avec lequel après une bonne competencia aux quites, il débuta sa faena par le haut avant de poursuivre par redondos puis naturelles, sans pour autant pouvoir lier les séries. Entière et deux descabellos. Avec son bon adversaire de José Vázquez, le Riojano brinda au public un trasteo davantage relevé à gauche. Un âpre combat empreint d’entrega et d’aguante, avec de beaux détails dans sa ligne finale qui auraient mérité mieux si la conclusion avait été au diapason. Son Victoriano ne regorgeait pas de forces et Urdiales tenta toutefois de le mettre en évidence. Peine perdue face à un bicho baissant rapidement de régime et finissant rajado, les aciers n’arrangeant rien…

pu02k

Paco Ureña commença bien au capote, mais ne tarda pas à se trouver sans grande option face à un faible Salvador Domecq avec lequel il n’insista pas. Il se mit bien plus à son avantage avec son José Vázquez, composant un trasteo ajusté et décidé qui connecta davantage avec les tendidos, le Lorqueño faisant l’essentiel du boulot avant de sécher avec la ferraille. C’est finalement face à l’ultime, de Victoriano, qu’Ureña allait empocher une récompense au terme d’un bel effort devant un opposant compliqué qui l’obligea à afficher une vaillance et des ganas trouvant quelque écho sur les travées, à la hauteur de ses mérites. Un bel exemple de volonté et de vaillance conclu par entière tombée.

jb02k

Sobresaliente : Jérémy Banti

Voir le résumé vidéo de cette corrida goyesque en cliquant ICI

(Photos : Joël Buravand)

SÉVILLE

Tarde de six saluts…

Trois quarts d’arène, beau temps. Six toros de García Jiménez, le 2e de Peña de Francia, nobles la plupart.

sev02k

Morante de la Puebla (saluts aux deux) ne put afficher que sa volonté et ses bonnes manières face à un toro vite arrêté qu’il tua bien. A son second, Morante étala des gestes de grande musique, hélas altérés par l’usage des aciers alors qu’un trophée lui tendait les bras.

Miguel Ángel Perera (saluts aux deux) vit sa tache compliquée face à un manso qui le laissa sans possibilités de s’imposer, l’Extremeño ayant un peu plus d’options avec le quinto, de meilleur son. Saluts de Javier Ambel au second tercio puis faena inégale, Perera traçant des muletazos valeureux alternant avec d’autres moins ajustés, le tout étant conclu par entière tombée.

Javier Jiménez (saluts aux deux) a fait preuve d’une belle patience pour tirer le maximum de son premier à la charge limitée, au cours d’un long trasteo brindé au public conclu au second envoi. Avec l’ultime, le jeune maestro d’Espartinas se distingua lors du début de faena sur la rive droite, mais le bicho ne dura pas et malgré son évidente envie, il dut se résigner à se contenter de saluer après une demi-lame, mais globalement, Javier aura laissé une impression positive…

(Photo : Mundotoro)

MIMIZAN

Journée Toros et Culture…

25 mai aux arènes de Mimizan.

Présentation de l’affiche de la corrida du 19 août.

Promotion et défense des traditions et de l’art taurin. Entrée gratuite.

mim02k

Dès 11h, rendez-vous aux Arènes du Courant pour une tienta, occasion pour les aficionados et les curieux intéressés, de découvrir la culture taurine et son esthétisme sans mise à mort.

Deux vaches seront toréées par Tomás Campos, un des matadors de la corrida mimizannaise du 19 août qui s'était déjà illustré en coupant 2 oreilles dans les Arènes du Courant en 2015.

Le cartel complet et l'affiche 2017 seront dévoilés. Nous connaitrons alors les protagonistes qui se confronteront au bétail de la ganadería María Loreto Charro Santos.

ml02k

Traditionnellement, chaque année, à l’occasion de la corrida, une exposition d’arts taurins est organisée par la galerie “L’Art en toile”, en collaboration avec le Club Taurin Mimizannais et la ville de Mimizan, afin de promouvoir les valeurs de la tauromachie au travers d’œuvres réalisées par des artistes dont les noms seront dévoilés lors de cette journée du 25 mai.

Un repas sera proposé sur l’esplanade des arènes : cochons de lait-flageolets-dessert - 12€.

Réservations au 06 45 34 94 52 ou Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

(Communiqué)

CASANUEVA

Rappel. Pensez à vous inscrire…

cas25k1

CAFÉ TORO

ct02k

TOROMAG

tm02k

tm02w

FERRADES

fer02k