Lundi 24 Juillet 2017
Saint-Gilles, Séville, Tendido Cero…
Vendredi, 05 Mai 2017

stg05wz

Cartels officiels de la Feria de la Pêche et de l’Abricot 2017 avec comme cerise sur le gâteau un mano a mano entre Sébastien Castella et Thomas Joubert arbitré par les toros de Robert Margé…

 Beaucoup de monde à Saint-Gilles ce vendredi soir dans la salle Robert Marchand attenante aux arènes Emile Bilhau…

stg05n

Autour de  Christophe Sevilla, adjoint délégué aux manifestations festives, dans le rôle de Monsieur Loyal, du maire Eddy Valadier, de Mme Dominique Novelli, 1er adjoint, et de Benjamin Guidi, conseiller municipal en charge de l'animation de la ville, les principaux protagonistes étaient réunis et sont intervenus pour présenter les différents cartels de ces trois jours de feria.

stg05m

Après l’évocation de l’ouverture avec le Bolsín de Nîmes Métropole le vendredi, Patrick Varin est venu sur scène, entouré de ses élèves, pour présenter la novillada mixte non piquée du samedi qui outre le rejoneador, comprendra les quatre élèves les plus avancés du CFT.

stg05p

Le lendemain, classe pratique sans mise à mort avec entrée gratuite pour la classe biberon de cette école pour permettre aux néophytes de s’initier aux choses de la tauromachie grâce aux « Minots Toreros » !

stg05o

Il était alors temps pour Pierre-Henry Callet de dévoiler le cartel de la corrida, l’annonce d’un mano a mano entre Sébastien Castella et Thomas Joubert avec les toros de Margé soulevant des murmures d’approbation…

 om05k

Olivier Margé s’est dit très heureux du retour de la ganadería Margé onze ans après, à l’époque où Julien Miletto, également empresa de "Toro pasion" avec P.H Callet, avait indulté "Escandalito III". Il en a profité pour révéler que dans le lot prévu pour Saint-Gilles figurera le dernier frère du toro indulté…

stg05q

Jean-Marc Soulas, responsable des traditions à Nîmes Métropole, a mis l’accent sur la journée du vendredi avec les demi-finales du Bolsín, rappelant le soutien apporté par Nîmes Métropole à toutes les formes de tauromachie. Dans la foulée, il a souligné  l’importance de la transmission de l’aficion aux générations futures à une époque où la tauromachie est remise en cause, parfois avec la violence d’actes répréhensibles, comme les dernières déprédations à l’acide de la statue de Nimeño II… Christophe Sevilla a pour sa part précisé au sujet de Nimeño II qu’il avait fait sa première becerrada à Saint-Gilles et qu’à l’occasion du 40ème anniversaire de son alternative, un hommage lui sera rendu durant la feria. 

stg05r

Le mot de la fin est revenu au maire qui s’est dit fort satisfait de la qualité du plateau, remerciant tous ceux qui se sont investis dans la programmation et l’organisation de cette feria, à commencer par l’empresa.

stg05s

Il était alors temps de dévoiler le résultat du concours d’affiche, le tableau gagnant étant dû au talent de Mme Anne Dumas Tognetti. Cette œuvre constitue incontestablement une superbe affiche. Félicitations à la lauréate, mais aussi, bien sûr, aux deux suivantes qui ont aussi reçu un prix…

stg05k

Demain, d’autres détails seront publiés, avec notamment les photos des novillos de Robert Margé…

SÉVILLE

Vent très fort et autre « no hay billetes » à la Maestranza pour la corrida de Victoriano del Río inégale en tout. Meilleur le quatrième, honoré de la vuelta posthueme. Avec les deux trophées obtenus à son premier toro, un sobrero de Toros de Cortés, le second fer, Andrés Roca Rey (deux oreilles puis applaudissements) a encore frappé un grand coup et il a manqué la Porte du Prince pour avoir mal conclu sa faena sous les gouttes face à l’ultime.

rr05j

Sébastien Castella (silence et vuelta) reçut son premier a portagayola et après un moment de susto vécu par son piquero, il ne put rien en tirer à la muleta car après un début prometteur,  le bicho s’avéra rapidement parado. Ce fut une tout autre musique avec l’encasté quatrième qui se livra sans réserve dans la muleta autoritaire et ajustée du Biterrois qui passa hélas à côté d’un triomphe à cause des aciers.

Manzanares (saluts aux deux) a fait un bel effort face à un manso, se signalant une nouvelle fois sur l’estocade. Le quinto, dépourvu de la moindre race, ne lui donna pas la possibilité de réussir le desquite. José Mari resta digne, fit tout ce qu’il put, mais tua mal.

(Photo : Maestranza-Pagés)

TENDIDO CERO

L’émission comprend une longue séquence sur Palomo Linares. Avec aussi l’actualité de Madrid, Saragosse et Séville, ainsi que les inventions du torero  Alberto Álvarez…

tc05w

Pour voir cette émission, cliquez ICI