Mercredi 20 Septembre 2017
Jerez, Madrid, Madeleine, Castelnau, Alès, Santander, Bistouri, Grana y Oro…
Vendredi, 19 Mai 2017

mo19wx

Triomphes de Padilla, Morante et Manzanares face aux toros de Cuvillo...

Dans une plaza remplie aux trois quarts et face à des toros de Núñez del Cuvillo inégaux de forces, nobles la plupart, mais qui ont eu du mal à tenir la distance, la terna est sortie a hombros après avoir coupé six oreilles, pour un « empate » à deux chacun.

Juan José Padilla (saluts puis deux oreilles) tomba d’emblée sur un adversaire sans race avec lequel il ne put que trop rarement emballer la machine. Ce fut mieux au quatrième, de meilleur son, le Pirate se distinguant aux banderilles puis attaquant à genoux une faena décidée qui dans son jardin transmit aux travées.

Morante de la Puebla (saluts et deux oreilles) brilla au ca pote avant de séduire le conclave sur des détails artistiques très ajustés lors d’une faena essentiellement droitière mal rematée aux aciers. Avec le quinto, Morante allait réussir le desquite. Nouveau récital au capote puis faenón relevé notamment par d’excellents passages gauchers et des remates pour les photographes. Entière.

Avec le troisième, Manzanares (oreille et oreille) se signala par véroniques puis instrumenta une faena qui eut du mal à décoller et surtout à se maintenir à flot malgré quelques passages méritoires. Recibir au second envoi. Avec l’ultime, faena agréable sur la rive droite qui toutefois  baissa progressivement. Entière après pinchazo.

Voir la vidéo de la corrida d’ouverture, avec le triomphe de Cayetano, en cliquant ICI

MADRID

Avec l’affichage du panneau « no hay billetes », un vent soufflant par à-coups et la présence de Juan Carlos I, la corrida de la Presse ne passera pas à la postérité à cause d’un lot déficient du Puerto de San Lorenzo, un Buenavista (1bis), un Torrealta (5bis) et un Conde de Mayalde (5ter) venant à la rescousse…

On retiendra toutefois deux moments forts : la bonne faena de Talavante face au sobrero de Mayalde et la blessure de Javier Jiménez au dernier, cornada de deux trajectoires de 20 et 15 cm dans la cuisse droite. Pronostic grave.

sc19w

Sébastien Castella (ovation et applaudissements) a vu son premier changé pour faiblesse et remplacé par un Buenavista qui donna du jeu avec lequel il composa une bonne faena hélas ternie par une épée tombée avant descabello. Avec le noble quatrième qui manquait toutefois de chispa, le Biterrois réalisa un labeur méritoire rematé par une bonne estocade.

at19w

Alejandro Talavante (silence et oreille) se contenta d’assumer face à un toro de peu d’options et menaçant dont il se débarrassa sans brio. Avec le bon quinto, un sobrero du Conde de Mayalde affichant de belles qualités, Talavante exécuta une faena artistiquement aboutie, lente et suave, conclue par estocodón qui libéra une oreille de poids.

jj19w

Javier Jiménez (silence puis blessé) tomba sur un premier opposant terne face auquel il était difficile de se mettre en évidence. Avec le dernier, il se montra volontaire, mais se fit prendre violemment et dut être évacué vers l’infirmerie malgré son insistance pour poursuivre. Castella en termina ensuite en tant que chef de lidia.

Voir le résumé de cette corrida en cliquant  ICI

(Photos : Ferdinand De Marchi)

MADELEINE

Des toros et des toreros qui en imposent…  

Après avoir découvert les ganaderías de Juan Pedro Domecq et de Núñez del Cuvillo, place cette semaine à celle du vendredi : La Quinta.

lq19k

Tous les mardis à 18h, nous vous invitons à découvrir les coulisses de vos cartels au travers de différents reportages vidéo sur les élevages retenus pour votre feria sur la page Facebook Fêtes de la Madeleine. Découvrez aussi, en exclusivité, l'avis de la Commission Taurine dans votre newsletter.

mdm19k

L'avis de la Commission Taurine

Les toros de La Quinta représentent l’essence du sang Santa Coloma. Cet élevage, directement issu des toros de Buendía qui ont marqué l'histoire du Plumaçon dans les années 1970-1980, revient à Mont de Marsan dans l'espoir de marquer les esprits avec un lot imposant de trapío.

Juan Bautista a été l'auteur d'une temporada extraordinaire en 2016, triomphant de façon incontestable en fin de saison dans les arènes d'Arles et de Nîmes. L'annonce de son retour au Plumaçon en 2017 était une évidence.

jb19k

David Mora a fait un effort surhumain pour surmonter les séquelles d'une grave blessure. Il y est prodigieusement parvenu en étant désigné comme le triomphateur de la San Isidro 2016 au terme d'une faena qui a marqué tous les aficionados madrilènes par sa profondeur.

dm19k

Iván Fandiño revient aux arènes du Plumaçon avec près de 15 oreilles coupées lors de ses différentes actuaciones. C'est un des enfants chéris de l'afición montoise.

if19k

(Communiqué)

CASTELNAU

Samedi 1er juillet : novillada concours, erales de Casanueva, Alma Serena, Malabat, L’Astarac, Le Lartet et La Espera pour El Rafi, El Pere et Amor Rodríguez.

cast19k

ALÈS

Durant cinq jours, la ville d'Alès va vivre au rythme de la Feria de l'Ascension. À cette occasion, Cévennes Tourisme propose, le vendredi 26 mai à 10h, une visite guidée des Arènes du Tempéras, lieu incontournable de cet événement. À travers diverses anecdotes, notre guide-conférencière présentera l'histoire des arènes et du quartier du Tempéras, point central de l’activité culturelle alésienne. Ce lieu emblématique retiendra toute l'attention des passionnés d’histoire et des “’aficionados”.

al19k

Rendez-vous vendredi 26 mai, à 10h à l’entrée de l’avenue de Madrid.

Tarifs : 4 € adulte ; 1 € de 12 à 18 ans ; Gratuit pour les - de 12 ans. 

Réservation indispensable auprès du bureau d'information touristique d'Alès (tel. 04 66 52 32 15) ou possibilité d'achat des billets en ligne sur www.cevennes-tourisme.fr

(Communiqué)

SANTANDER

Cartels de la Feria de Santiago de Santander qui se déroulera du dimanche 23 au samedi 29 juillet 2017…

Dimanche 23 : six Luis Terrón pour Diego Ventura et Leonardo Hernández en mano a mano.

Lundi 24: six novillos de Zacarías Moreno, novilleros à désigner.

Mardi 25 : six García Jiménez pour Manzanares, Alejandro Talavante et Alejandro Marcos (alternative).

Mercredi 26: six Adolfo Martín pour El Cid, Paco Ureña et José Garrido.

Jeudi 27 : six Garcigrande et Domingo Hernández pour El Juli, Miguel Ángel Perera et Andrés Roca Rey.

Vendredi 28 : six Castillejo de Huebra pour Joselito Adame, Fortes et Álvaro Lorenzo.

Samedi 29 : six Luis Algarra pour Enrique Ponce, Cayetano et Ginés Marín.

sant19k

BISTOURI

Pour la Feria de Pentecôte, plus précisément à partir de 15h le dimanche 4 juin à la librairie Teissier, rue Régale à Nîmes, le chirurgien Jean-Pierre Scheiner dédicacera son dernier ouvrage « La corne et le bistouri »…

Le désir de partager sa passion pour la corrida a conduit l’auteur à montrer des épisodes passionnants et parfois tragiques survenant pendant ces spectacles. On côtoie aussi la vie passionnée et rationnelle d’un chirurgien professionnel qui nous fait vivre l’accident de la “barrera” parfois, mais aussi souvent depuis l’infirmerie où  il a eu dans ses mains  le sort du matador.

jps19k

Certains des derniers épisodes font partie de la légende, comme ce sinistre dimanche 1989 où un Miura a arrêté la carrière de Nimeño II.

Il revient avec un avis personnel sur les plus graves blessures de l’histoire de la Tauromachie dont celle de José Tomás au Mexique où on lui transfusa sa masse sanguine, ce qui lui permit de survivre par miracle…

GRANA Y ORO

Avec pour invité le novillero mexicain Leo Valadez, vainqueur du Zapato de Oro 2016, l’émission revient sur les courses de Valladolid, Madrid, Séville, Baeza, Los Barrios et Vauvert, avec aussi des reportages sur Salamanca, Palencia et Pamplona…

gyo19k

Pour voir cette émission, cliquez ICI

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 ist222aff

 nimes30z