Mercredi 23 Août 2017
Saintes, Castella, Istres, Riscle, Soustons, Millas, Maurrin, Adoureño, Villeneuve, Madrid, Autres courses dominicales, Happycionado...
Lundi, 07 Août 2017

stes07wz

Retour sur les principales courses du week-end, avec notamment le triomphe de Sébastien Castella aux Saintes, la bonne non piquée d’Istres, le prix à Alain Tardieu à Millas, le triomphe de Léa à Huelva...

stes07h

 steds07i

Samedi dernier aux Saintes Maries de la Mer, devant plus de demi-arène et face à des toros d’Antonio Bañuelos peu piqués qui ont donné un jeu divers, la plupart étant justes de forces,  Sébastien Castella a triomphé en coupant une oreille à ses deux premiers et en saluant à son troisième.

stes07g

Pour sa part, maladroit dans l’usage de la rapière, José Garrido a salué à son premier, puis vuelta à son second et oreille à l’ultime.

stes07f

stess07j

(Photos : Daniel Chicot)

CASTELLA

sc07k

ISTRES

Grandiose novillada pour les Fêtes...

ist07f

La temporada istréenne ne pouvait pas s'achever de plus belle manière. Les trois novilleros à "hombros" avec la ganadera locale Juliette Fano.

ist07l

Les novillos de Fano ont offert une grande après-midi que les trois novilleros n'ont pas laissé passer devant plus de mille personnes qui garnissaient copieusement les arènes du Palio.

ist07i

Vincent Perez, élève de l'école taurine d'Arles, mais Istréen de souche, ouvrit les débats avec un bon premier novillo qu'il exploita avec douceur. Vincent progresse, cela se sent dans la qualité de son "toreo". Il aurait coupé l'oreille si l'épée ne lui avait pas fait défaut. A son second, qu'il réceptionna de bien belle manière, Vincent eut le courage de revenir en piste après une terrifiante "voltereta" et servit aux Istréens sa plus belle prestation de l'année. L'estocade "a recibir" qui laissa le novillo "sin puntilla" lui assura le triomphe. Deux oreilles !

ist07j

"Solalito", de l'école taurine de Nîmes, toréait aujourd'hui la deuxième novillada de sa vie. Son premier était le plus coriace du lot et il se rattrapa avec son second Fano, le meilleur de l'après-midi. Ce novillo fut primé par un tour de piste final.

ist07h

"Solalito" instrumenta alors une bien jolie faena. La qualité des "muletazos" suaves et longs ont touché le public istréen qui n'hésita pas à demander les deux oreilles pour le jeune novillero nîmois, tellement heureux de triompher au Palio.

ist07k

Mais incontestablement, les arènes d'Istres ont vibré avec le jeune Vénézuélien, José Antonio Valencia, quiremplaçait Juan Collado. C'est très simple, il sait tout faire : "s'arrimer" comme un lion, transmettre sa joie, il banderille aussi en toréant "a gusto". Quel plaisir de voir un jeune aussi heureux en piste ! Quatre oreilles ! Quelle grande après-midi de "toros" a offert ce jeune loup qui n'a pas fini de faire parler de lui... Varié à la cape, spectaculaire avec ses deux "portagayola", banderillero alluré et dynamique, ses deux "faenas"ont été marquées aussi par la grande qualité de son "toreo".

Cette novillada s’acheva dans l'euphorie générale au son d'une "Peña Chicuelo" inspirée.

ist07g

José Antonio Valencia rafla la mise des trophées : celui de Pierre Pouly et ceux des Areneros et Aficionados Istréens.

(Communiqué - Photos : Daniel Chicot)  

RISCLE

Riscle, samedi, novillada des fêtes : autour de ¾ d’arène. Six novillos du Marquis d’Alabaserrada.

David Garzón : silence et silence.

Juan Carlos Benítez: silence et silence.

Cristóbal Reyes : palmas et silence.

Débuts difficiles pour la nouvelle souche d’Alabserrada à laquelle le mayoral, le fameux Torito, auteur des "carnets", avait apporté une pointe de sang Tulio Vásquez, tentant sa chance avec une origine "de garantie". Impressionnants à la sortie, tous longs, hauts et bien bâtis, offensifs de tête, les Albaserrada n’ont pas tenu leurs promesses par la suite. Faibles, se défendant sur place et manquant de bravoure au cheval, ils n’avaient rien qui permit au public de s’enthousiasmer. Le troisième procura un bon tiers de piques bien exécuté par Jean Loup Aillet - qui débutait dans le Sud-Ouest-, impeccable sur la monture. Le sixième se laissa un peu faire à la muleta en début de faena, mais termina immobile lui aussi. Tous incitaient à la prudence par cet instinct défensif qui les conduisait à décocher des coups inattendus. Aucun ne rompit, ne se livra réellement. Pensons au ganadero, au mayoral, trois ans de travail pour un résultat décevant: dura lex... que celle de l'éleveur. Hommage à leurs efforts dans le succès comme dans l'échec.

Difficile aux trois toreros de se distinguer devant une telle opposition. Il fallait une expérience qu’aucun d’eux ne possédait réellement. Peu de choses à dire de David Garzón, lamentable à l'épée et absent toute la journée, et de Juan Carlos Benítez, plus décidé, mais sans résultats probants.

cr07k

Cristóbal Reyes, qui effectuait là sa première sortie avec les picadors, a été le plus en vue par sa motivation et sa présence dans tous les tiers. Il banderilla bien son premier adversaire - une paire de courtes au quiebro -, fit preuve de bon goût à la cape et eut de bons moments à gauche avec la muleta face au sixième.

cr07w

Peu de choses certes, mais suffisantes pour qu'il mérite une nouvelle opportunité face à une opposition plus amène...

cl07k

(NDLR : Emouvant brindis de Cristóbal Reyes à son mentor Christian Lamoulie...)

Le matin, devant 1/4 d'arène, 4 novillos de Bonnet au jeu varié. Bons les 2 et 3èmes, difficile le quatrième.

El Rafi : vuelta et une oreille

Manuel Marín: une oreille et vuelta.

(PV - Corridasi/ Photos : Chr. Lamoulie)

SOUSTONS

Triomphe de Pablo Aguado, venu en remplacement d’Adrien Salenc, qui a obtenu un trophées à chacun de ses adverdaires de Fernando Peña.

pa07k

Silence puis saluts pour Leo Valadez et silence et oreille pour Rafael Serna.  

MILLAS

"Borracho", l’exemplaire d’Alain et Frédérique Tardieu, crédité de la vuelta posthume, a remporté le trophée au meilleur novillo du concours où étaient en compétition Gallon, Blohorn, Jalabert, Tardieu, Camino de Santiago et Dos Hermanas.

Palmas et deux oreilles pour Jorge Isiegas, oreille et silence pour Daniel García Navarrete et silence aux deux pour Baptiste Cissé.   Prix au meilleur picador : Francisco Javier Sánchez.

Meilleur lidiador : Jorge Isiegas.

MAURRIN

Devant deux tiers d’arène, Manuel Diosleguarde et Dorian Canton ont coupé une oreille devant des Camino de Santiago nobles, mais justes de fores. Ils se sont partagé le prix de l’ACOSO.

Face aux bons Alma Serena, vuelta pour El Rafi (Prix de la Peña Soledad) qui a perdu une récompense à cause de l’épée et silence pour Fernando Plaza.

ADOUREÑO

A Estella (Navarre), El Adoureño a triomphé en coupant deux puis une oreille à des novillos de Hermanas Ascona.

fl07k

VILLENEUVE

C’est aujourd’hui !!!

vil05k1

MADRID

La quatrième épreuve du Certamen Internacional des Novilladas de Las Ventas s’est déroulée samedi dernier devant un quart d’arène et face à des novillos d’Araúz de Robles.

gv07k

Guillermo Valencia : silence aux deux.

lmt07k

Luis Manuel Terrón : silence puis saluts.

sfl07k

Fernando Flores : applaudissements et vuelta.

(Photos : Joël Buravand)

Au terme de ces quatre novilladas, les qualifiés pour la finale du samedi 12 août sont...

mad07k

AUTRES COURSES DOMINICALES

A Huelva, pour la clôture devant trois quarts d’arène et face à des toros de Los Espartales, triomphe de Léa Vicens qui a coupé trois oreilles, deux puis une.  Elle est sortie a hombros avec Andrés Romero, oreille et oreille, Pablo Hermoso de Mendoza étant applaudi aux deux.

lv07k

A Pontevedra, pour l’ouverture de la Feria de la Peregrina, devant trois quarts d’arène et face à des toros d’Alcurrucén, triomphe d’Antonio Ferrera qui a coupé les deux oreilles de son premier avant de saluer à l’autre. El Juli l’a accompagné dans sa sortie a hombros pour avoir coupé une oreille à chacun de ses adversaires. Oreille puis saluts pour Andrés Roca Rey.

Voir le résumé vidéo de Feria TV en cliquant ICI

A Valladolid, devant une petite demi-arène et face à des toros de Domínguez Camacho, triomphes de Paco Ureña qui a coupé une oreille à chacun de ses opposants et de Fortes qui a obtenu trois trophées, deux puis un. Oreille puis saluts pour Curro Díaz.

HAPPYCIONADO

Le bel été d’Happycionado !

Les mois d’août et septembre sont les mois les plus taurins de l’année, il en est de même pour Happycionado ! Nous serons présents dans neuf villes taurines pour créer de l’aficion auprès des plus jeunes.

happ07k

Programme de l’Happycionado Tour :

12 août à la Feria de Dax

13 et 14 août à la Feria de Béziers

18 août à la Fête votive de Lansargues

20 août à la Feria de la Pêche et de l’Abricot de Saint-Gilles

21 août à la Fête votive de Mouriès

22 août à la Fête votive de Saint Laurent d’Aigouze         

1er, 2 et 3 septembre à la Feria de l’Atlantique de Bayonne

5 septembre à la Feria du Riz d’Arles

9 septembre à Nîmes

Toutes les informations sur www.happycionado.fr !

(Communiqué)

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 jb01 aff

 dax14f aff

 arl16k aff