Dimanche 17 Décembre 2017
Béziers, Dax, San Sebastián, Málaga, Adoureño, Las Ventas, Carcassonne, Week-end...
Samedi, 12 Août 2017

sc12wx

Pour l’ouverture de la Feria, triomphe de Sébastien Castella qui a coupé trois oreilles aux toros de Núñez del Cuvillo...

Doublant son poste pour remplacer Manzanares, Sébastien Castella a pris quatre toros de Cuvillo aux côtés de Léa Vicens qui a combattu deux Bohórquez devant trois quarts d’arène et face à un invité surprise, le vent qui par moments a gêné Sébastien. Une formule mixte réussissant en définitive au Biterrois qui a quitté les arènes, ses arènes, sur les épaules d’un  costalero.

Léa Vicens (vuelta et oreille) a ouvert la séance après que la public ait réservé une minute d’applaudissements à ceux qui nous ont quittés cette année, en particulier Philippe Cuillé, le père de Cayetano Ortiz et Iván Fandiño.

bez12k

Elle posa une farpa avec Bach, puis continua pour les banderilles avec Bético, se faisant remarquer aussi sur des poursuites templées. Dansant devant le toro avec Bazuka, Léa posa encore une banderille, puis deux roses avec Greco avant de revenir montée sur Espontaneo pour conclure d’un rejón puis d’un descabello. Curieusement, il y a eu peu de réactions de la part de l’assistance, alors que je pensais qu’une récompense aurait été loin d’être imméritée ! Avec son second, elle débuta montée sur Icare pour deux farpas, revenant pour les banderilles sur Gacela, étant encore applaudie pour une autre banderille puis un violon. Avec Deseado, elle cita en dansant, se distinguant par sa grâce, son charme et son alegría. Deux roses puis des pirouettes avec Jazmín, puis final avec Espontaneo pour une conclusion efficace au second coup. L’oreille finit par tomber, consacrant pour sa présentation sur le Plateau de Valras une prestation qui sans être triomphale, a été plus qu’honorable. Digne.

lv12k

Sébastien Castella (oreille, silence, oreille et oreille) s’est fait applaudir d’emblée par véroniques et demie avant deux piques légères puis un bon quite au centre. Brindis à Yannick Casajust, l’aumônier des Arènes, et début par une énorme série arrodillada au centre enchainée par derechazos valeureux, compte tenu en outre des tracasseries d’Eole. La suite templée et allurée, avec entrega et domination dans un  pouce de terrain avant entière foudroyante. Il est dommage que le Cuvillo, qui ne manquait pas de noblesse, n’ait pas eu un poil supplémentaire de forces pour générer l’émotion qui a fait parfois défaut. Le troisième, un superbe castaño oscuro, a été entrepris par capoteo élégant. Deux rencontres suivies d’un quite par chichelinas du sobresaliente Jérémy Banti puis deux paires applaudies de Marco Leal. Sébastien débuta au centre  en enchainant des derechazos appliqués et par la suite, face à un adversaire qui avait les mêmes qualités et défauts que le précédent, à savoir un déficit de race qui  le contraignit à faire le boulot tout seul, ce qui n’a pas été le moindre de ses mérites. Avec le quinto, Castella s’est montré quieto malgré le vent et servit plusieurs séries ajustées d’autant plus méritoires qu’une nouvelle fois, il fit le boulot pour son compte, avec notamment plusieurs naturelles  ajustées, jusqu’à un final encimista conclu par entière au second envoi. L’ultime ne sortait visiblement pas du même tonneau. D’emblée, il joua la défensive et en cours de faena il se montra violent, menaçant le Biterrois qui ne lâcha pas le morceau et alla chercher une autre oreille à base de décision et de maitrise technique, finissant par une séance de surplace puis entière.

sc12k

Des toros de Cuvillo, on retiendra davantage de noblesse que de présence, de forces et de race. Quant à Sébastien Castella, il a une nouvelle fois étalé dans sa ville l’étendue de son potentiel, autant sur le plan artistique que technique. Dommage donc que ses adversaires n’aient pas donné plus de jeu...

nc12k

En matinée, devant une bonne chambrée, le tentadero de trois vaches de Margé pour les jeunes de l’Ecole Taurine de Béziers, sous la direction ce jour de Marc Antoine Romero, a été une réussite. L’initiative, qui se veut avant tout pédagogique, avait un double but, faire toréer les élèves de l’école, bien sûr, mais aussi montrer à un public en partie néophyte ce qu’est la sélection du bétail, avec explications au micro.

etb12k

Les trois vaches ont été tientées successivement par Lucas Miñana, Anaïs et Clément, avec aussi de seconds Lény et Thibaut, Olivier Margé assumant la pique. Tous sont à féliciter et la vuelta finale était à la fois sympathique et encourageante....

DAX

Corrida  d’ouverture. Six toros de Domingo Hernández (le troisième est remplacé par un sobrero du même fer) mal présentés, pauvres de têtes et manquant de race pour :

elj12k

El Juli : sifflets, silence.

at12k

Alejandro Talavante : salut au tiers, un avis et une oreille.

al12k

Álvaro Lorenzo : une oreille, un avis et silence.

Douze piques et picotazos, cavalerie Bonijol.

Président : Guy Bourniac. Saluts de Juan José Trujillo au troisième. 9/10èmes d’arène. Ciel bleu et blanc... et pourtant on n'est pas à Bayonne !

Triste corrida par la faute d'un bétail sans aucun intérêt, manquant de ce qui est l'essence du toro bravo, la caste.  Tous sosos, sans aucune transmission, ils ont transformé ce qui aurait une corrida en une séance de toreo de salon assez soporifique.

Le Juli, à l'origine de la présence de ces toros, a manqué de motivation au premier et s'est fait déborder par un toro soso au quatrième. Il a été sifflé au premier et quand il a quitté le ruedo.

Alejandro Talavante a une vraie personnalité. Il a construit deux faenas originales, pleines de jolis détails, mais qui ont souffert du manque d'opposition.

Álvaro Lorenzo est un torero très appliqué. Il a récité deux faenas "scolairement", mais ennuyeuses car les deux toros, très sosos, ne transmettaient aucune émotion.

On pourrait qualifier cette corrida de "course à oublier", mais il ne faut pas oublier que si le bétail était mal présenté et insipide, c'est aussi la responsabilité des toreros qui imposent ce type de toros.

(RT-Corridasi-Photos : Ferdinand De Marchi)

SAN SEBASTIÁN

Devant environ deux tiers d’arène et face à des toros de Zalduendo (+ un  bis) donnant peu de jeu la plupart, André Roca Rey a coupé la seule oreille, avec silence à son second.

rr12k

Silence et bronca pour Morante de la Puebla et saluts aux deux pour Ginés Marín.

Une minute de silence à l’issue du paseo  en hommage à Iván Fandiño.

(Photo : Prensa Roca Rey)

MÁLAGA

Devant un quart d’arène et face à des toros de la Plata (Antonio Ordóñez), seul Juan Carlos Benítez a obtenu une oreille.

mal12k

Vuelta pour Curro Márquez, et Francisco Morales et saluts pour Santana Claros, José Antonio Lavado et Samuel Ortiz.

jcb12k

(Photos : Joël Buravand)

ADOUREÑO

A Barco de Ávila, face à des novillos de Fuentespino, El Adoureño a triomphé en coupant les deux oreilles et la queue de son second après avoir salué à son premier.

ad12k

Oreille puis deux oreilles pour Mario Palacios, et oreille puis saluts pour Carlos Aranda.

LAS VENTAS

Pour la finale des Novilladas nocturnes de Las Ventas, devant un gros quart d’arène, et face à des novillos sérieux d’Ana Romero, avec un sobrero de Dolores Rufino, deuxième d’Adrien, le plus en vue a été Pablo Atienza qui a coupé l’unique oreille de la soirée à son premier, avec saluts à son second.

Vuelta puis silence pour Jorge Isiegas et silence aux deux pour Adrien Salenc.

Voir la vidéo de cette novillada en cliquant ICI

CARCASSONNE

Suite à deux défections, Héctor EDO remplacera ORTIZ blessé le samedi, et pour le dimanche matin, Emilio SILVERA remplacera Rodrigo MOLINA qui a arrêté sa carrière.

carc31k1

(Communiqué)

WEEK-END

Compte tenu de la zone de hautes turbulences que l’on est en train de traverser avec ce week-end du 15 août, chacun comprendra que les délais de publication vont être des plus fluctuants...

En effet, compte tenu de la somme de travail qui s’accumule, je précise qu’il m’arrive de fermer un œil puis l’autre et de me retrouver en position horizontale. Ça s’appelle tout simplement dormir !

Cette précision pour rappeler une nouvelle fois que durant quelques jours, seules les infos concernant l’actualité des principales corridas seront diffusées (Béziers, Dax, San Sebastián, Málaga...). Le reste, annonces diverses parfois déjà diffusées et qu’on me renvoie trois jours après (je ne suis pas dupe des stratégies répétitives ou morcelées !), voyages, fiestas camperas, attendront des jours plus calmes...

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 

 am222 af