Lundi 10 Mai 2021
Saint-Perdon, Bilbao, Bellegarde, Carcassonne...

stperd27wx

Une novillada concours remportée par l’inédite ganadería de Pincha...

A l’heure du paseo dans un Plumaçon garni pour un tiers environ, le ciel se faisait menaçant, avec en prime des rafales qui allaient s’avérer gênantes jusqu’au 4ème novillo, une pluie fine balayant ruedo et étagères durant le combat des 3 et 4. On aurait dit alors que ce cadre grisonnant était contagieux, tant l’ambiance semblait plombée, mais d’un ensemble plutôt décevant, sortit alors de la grisaille l’ultime novillo, celui de Pincha, qu’hélas Tibo Garcia... pincha !!!

 py27k

De loin le meilleur moment d’une course débutée par la remise en piste du trophée 2016 à Luis Uranga pour son pupille de Pedraza de Yeltes vainqueur de l’édition précédente, suivie d’une minute d’applaudissements, à l’issue du paseo, en hommage à Dámaso González.

pinch27k

Six novillos de Cuadri, Escolar Gil, Valdellán, Virgen María, Pedraza de Yeltes et La Pincha, ce dernier étant déclaré vainqueur du concours.

pinch27z

Il a été auparavant crédité de la vuelta et au final, ganaderos et mayoral sont venus saluer en piste.

dc27m

Diego Carretero (silence aux deux) eut d’abord à s’entendre avec un Cuadri qui ne pouvait prétendre à remporter un prix de beauté. Bien accueilli par véroniques et rebolera, il alla ensuite au cheval pour deux rencontres données sortie fermée. Après un bon quite par faroles d’Isiegas, Diego brinda au ciel une faena appliquée dans son entame, mis il eut par la suite à surmonter à la fois les rafales et un comportement trop défensif du Cuadri, au demeurant juste de forces, trop rapidement réservé, avant de finir parado. Entière et descabello. Ensuite, le Virgen María a été reçu par deux largas cambiadas de rodillas avant d’aller deux fois au cheval. Lui aussi juste de forces, il a été entrepris par le haut en début d’une faena brindée à l’assemblée et donnée sous la pluie. La suite par échanges courts qui eurent du mal à transmettre. Entière au second envoi.

ji27m

Jorge Isiegas (silence aux deux) prit d’abord un Escolar bien dans le type de la casa qui prit trois piques de différente intensité en refusant toutefois de partir de loin, comme il y était invité pour le troisième assaut, avançant pour finalement foncer de près.

ma27k

Saluts de Morenito d’Arles au second tercio puis brindis au ciel d’une faena indécise dans son entame, puis vaillante lorsque le bicho avait du mal à se livrer. Bel effort avec naturelles méritoires puis quasi entière. Le quinto, de Pedraza de Yeltas, fut protesté de salida pour une armure peu développée, il alla au cheval en quatre rencontres en partant seul les deux premières fois puis en étant l’auteur d’une belle arrancada depuis le centre sur le dernier assaut. Brindis au conclave suivi d’un cambio au centre qui le vit être violemment expédié dans les airs, apparemment sans mal. Cela dit, il passa à l’infirmerie au terme d’une faena rondement menée par redondos sur plusieurs séries agrémentant son trasteo par cambios suivis de changement de mains avec reprise à gauche. Final par manoletinas avant échec aux aciers.

gab27k

Tibo Garcia (silence puis saluts)  démarra avec un Valdellán qui prit trois rations de fer, Gabin signant une première rencontre poussée pendant près d’une minute, le lancier arlésien et sa monture parvenant à bien contenir l’assaut. Le Valdellán sera mis plus loin pour la deuxième rencontre, avant une troisième dont il sortit seul. Brindis aux gradins avant que Tibo ne soit secoué d’emblée. Plus de peur que de mal, Tibo s’engageant alors dans des échanges énergiques face à un novillo de charge réduite, effectuant un bel effort ponctué par trois quarts de lame au second envoi.

tg27

Mais c’est avec l’ultime, le pensionnaire de l’inédite ganadería navarraise de Pincha, appartenant à José Antonio Baigori, que Tibo allait animer les gradins en utilisant au mieux la bonne caste de cet opposant.

 

pincha27k

Après trois assauts au cheval, avec un troisième puyazo donné curieusement avec une pique de tienta, Tibo brinda à Pascal Darquié, président de La Muleta, le club organisateur, une faena allurée dès les doblones donnés en se ployant jusqu’à plusieurs séries de redondos templés, muleta planchada, qui déclenchèrent la musique et les olés de l’assistance. Le meilleur moment de ce concours avec la parfaite osmose du torero et de son opposant. Sur l’autre rive, ce fut un peu moins aisé, mais en fin de parcours, Tibo tira toutefois quelques naturelles méritoires. On s’acheminait dès lors vers un triomphe, mais c’était hélas sans compter avec le tendon d’Achille de Tibo, sous la forme d’une série de pinchazos qui lui ont fait perdre tout espoir de récompense. Et de grande porte. Après ce qu’il venait de montrer au public avec sa muleta, son sens de la lidia et ses bonnes manières, il s’agissait sans conteste d’un véritable gâchis !  Quel dommage... Vivement que le Nîmois rectifie le tir dans ce domaine. Reste que sa prestation a été à la fois valeureuse et méritoire. Mouchoir bleu pour le novillo.

BILBAO

La grande déception de cette miurada de clôture aura certainement été l’entrée, avec seulement un tiers d’arène à Vista Alegre, du jamais vu ! Il faut dire que la météo n’était pas très engageante, avec de violentes averses en prélude, mais ça n’excuse probablement pas tout...

D’un cartel de jeunes inédit en ce lieu, on retiendra certes les mérites de la terna, mais plus particulièrement de Juan Leal, très motivé et faisant preuve d’entrega, de vaillance et d’aguante face à une adversité très sérieuse, se voyant même refuser une oreille pétitionnée à son premier...

fort27k

Fortes : saluts et silence.

jl27z

Juan Leal : vuelta aux deux.

rom27k

Román : saluts et oreille.  

(Photos : Ferdinand De Marchi)

BELLEGARDE

bel27k

Arènes bien remplies pour le Ier Trophée Sébastien Castella qui en définitive est allé à Dorian Canton, d’Adour Aficion, une décision qui a partagé les avis, mais qui n'enlève rien des mérites de l'élève de Richard Milian.

dc27k

Abondance de biens ne nuit pas, aussi faut-il s’en remettre aux décisions du jury...

dr27k

Dylan Raimbaud : oreille et vuelta.

aa27k

Alejandro Adame : vuelta et oreille.

dc27w

Dorian Canton : oreille et silence.

pal27k

Quant aux erales de La Paluna, ils ont grandement participé à la fête, deux d’entre eux étant crédités de la vuelta posthume (4 et 6).

vf27k

(Photos : Daniel Chicot)

CARCASSONNE

En matinée, devant une demi-arène et face à de sérieux novillos d’Aguadulce, oreille et silence pour Rafael Serna, et saluts puis oreille pour Emilio Silvera, venu remplacer au pied levé Rodrigo Molina.

L’après-midi, devant trois quarts d’arène, triomphe de Miguel Ángel Pacheco qui a coupé trois oreilles, une puis deux, aux novillos de Miura. Silence aux deux pour Mario Palacios et vuelta puis silence pour Maxime Solera.

Au premier, plusieurs antis se sont aventurés dans le ruedo, l’un d’entre eux se faisant violemment bousculer à deux reprises et devant être hospitalisé. Le bougre avait cru naïvement celui qui prétendait mordicus que les toros bravos étaient en fait apprivoisés !!!

Voir la vidéo en cliquant ICI

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 valv23aff

 arl03aff

 ist03aff feria

 vic23aff

 cer22aff