Lundi 18 Décembre 2017
Arnedo, Madrid, Las Rozas, Algemesí, Eauze…
Dimanche, 01 Octobre 2017

ad01zx

Le XLIVe Zapato de Oro 2017 d’Arnedo au novillero français « El Adoureño »…

Dimanche 1er octobre. Environ demi-arène. Novillada de Baltasar Ibán encastée et exigeante, les 1, 2 et 5 étant les plus intéressants.

Tarde de silences pour Ángel Sánchez et David Salvador, Carlos Ochoa étant le seul à obtenir une récompense au cinquième, après silence à son premier.

arn01k

A noter que c’est le jeune Yanis « El Adoureño » qui a remporté le XLIVe Zapato de Oro. Le novillero français a la particularité de n’avoir pas coupé d’oreille, tout en laissant la meilleure impression lors de sa novillada d’Escolar Gil la veille, mais aussi celle de n’avoir jamais pu toréer cette année dans son pays !!!

Et comme le malheur des uns fait parfois le bonheur des autres, rappelons que l’Adoureño est entré dans les cartels de cette feria en remplacement de Tibo Garcia !

ad01wx

Félicitations à Yanis pour ce triomphe qui devrait être pour lui un fantastique tremplin ! Ou alors, ce serait à ne plus rien y comprendre…

ll01k

A noter encore que c’est Laurent Langlois qui a remporté le prix au meilleur piquero…

Pour le reste, le prix à la meilleure série de naturelles est allé à Carlos Ochoa, celui au meilleur toreo de cape et à la meilleure estocade à Jesús Enrique Colombo, et à la meilleure paire de banderilles à Raúl Cervantes.

En ce qui concerne le bétail, le prix à la ganadería la plus complète est allé à José Escolar dont le novillo « Parajito » a obtenu celui au novillo le plus bravo.

Pour revenir à Yanis "El Adoureño", il a encore triomphé ce dimanche à Mojados (Valladolid) où il est sorti a hombros après avoir coupé une oreille à chacun de ses adversaires de Torregrande...

MADRID

Clôture compliquée, voire décevante, avec d’âpres toros d’Adolfo Martín…

En toute franchise, le public venteño, qui pour la circonstance occupait entièrement les tendidos, s’attendait à mieux pour ce mano a mano où Juan Bautista était venu remplacer Antonio Ferrera. Non pas qu’il ne se soit rien passé, mais pour différentes raisons, la plupart incombant notamment à certains toros, tous les ingrédients n’ont pas été réunis pour que l’on puisse parler d’un plat réussi. Globalement, le lot, bien dans le type, était sérieusement armé, tous se révélant sérieux, avec leurs difficultés plus ou moins bien résolues, les deux diestros affichant toutefois une évidente volonté et de bonnes dispositions.

jb01s

Juan Bautista (silence, applaudissements et sifflets) composa une première faena bien débutée sur la rive droite, templée et relâchée, la gauche s’avérant plus, le retour à tribord étant marqué par des naturelles droitières avant entière puis descabello. Jean-Baptiste a malheureusement séché à la conclusion avec son second qui lui a passablement compliqué la vie et dont il a su se rendre maître grâce à ses arguments techniques qui lui ont permis d’étaler son dominio.

jb01t

Il ne put malheureusement réussir le desquite avec le quinto, une alimaña qui mena la vie dure à l’Arlésien, un Adolfo avec lequel il eut du mal à s’entendre, mais ceci justifiait-il en définitive l’attitude hostile d’un secteur du public, bien moins bienveillante que celle affichée avec d’autres diestros ? Peut-être quelque chose comme une sévérité sélective…

pu01s

Paco Ureña (saluts, applaudissements et saluts) débuta avec un client qui se mit en évidence au cheval, plus par ses arrancadas que par réelle bravoure. Bonnes séries essentiellement droitières dans un trasteo méritoire conclu par entière au second envoi. Le quatrième a été applaudi à sa sortie pour son armure impressionnante, mais plus tard, son manque de charge n’aida guère le maestro de Lorca qui fit cependant un bel effort, pas toujours reconnu par la majorité du conclave. Avec l’ultime, manso et vicelard, Paco entra dans la bataille avec la ferme intention de surmonter les écueils, en affichant son entrega et des ganas qui lui ont permis de se justifier. Entière.

pu01t

Voir la vidéo de cette corrida en cliquant ICI

(Photos : Ferdinand De Marchi)

LAS ROZAS

Dernière corrida de feria, toros d’Alcurrucén avec vuelta au quatrième.

me01w

Manuel Escribano : saluts et deux oreilles.

jda01k

Juan del Álamo : saluts et applaudissements.

pdm01k

Posada de Maravillas : oreille et deux oreilles.

me01k

(Photos : Joël Buravand – album complet : cliquez ICI)

ALGEMESÍ

Total triomphe pour la clôture de la « Setmana de Bous », avec quatre bons novillos de Domingo Hernández et Garcigrande, et un Los Bayones pour le rejón.

Tous a hombros : oreille et oreille pour Diego Carretero et Marcos, et deux oreilles et la queue pour le rejoneador Pérez Langa.

EAUZE

 

Rappel : programme de la journée des 70 ans du club taurin d'Eauze, le samedi 7 octobre 2017...

-11h30 : tienta gratuite avec les élèves de l'école taurine « Adour Aficion » de Richard Milian.   - 13 h : repas de l'aficion (traiteur A.Tarbes) 20 euros.

-16h : Festival avec des novillos de Jean-Louis Darré pour Victor Mendes, El Fundi et Julien Lescarret.

eauze01w

Les locations pour le festival et le repas du midi ouvriront le lundi 2 octobre  par téléphone tous les après midi au 05.62.09.99.98 à la salle Marpoy de la mairie de 14h à 18 h ou toute la journée au 06.80.06.38.38.

eauze10v

(Communiqué)

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 

 am222 af