Jeudi 18 Juillet 2024
Saragosse, Apoderamiento, Béziers, Saint-Sever, Aignan, Jaén, Palos, La Peza…
Samedi, 14 Octobre 2017

sar14xw

Sortie a hombros de Juan José Padilla et Ginés Marín pour la clôture des corridas « à pieds » du Pilar…

Arènes quasiment pleines, toros d’Olga Jiménez les quatre premiers et  Hermanos García Jiménez les deux derniers donnant un jeu varié.

jjp14k

Juan José Padilla (saluts et deux oreilles) a reçu son premier par larga cambiada de rodillas et s’est mis illico le public dans sa poche dans une arène où il a payé très cher sa totale entrega et dans laquelle il tient toujours à donner le maximum. Après un premier trasteo somme toute correct conclu par une demie, c’est avec le quatrième qu’il allait monter en puissance et ravir les deux oreilles de la grande porte. Il le reçut aussi par larga cambiada, se distingua avec les palos puis exécuta une faena variée qui transmit sur les tendidos, rematant le tout par entière.

als14k

Alberto López Simón (silence et oreille) n’a pas accompagné ses deux compañeros par la grande porte à cause des aciers, pinchant sa première faena puis plaçant une épée discutable à l’autre. Il se signala au capote avec son premier avant de s’engager dans une faena agréable sur les deux bords, allant toutefois a menos avant de sécher avec l’estoc. Le quinto avait tendance à lorgner vers les tablas et avec lui, Alberto fit un bel effort pour en tirer l’essentiel, se voyant attribuer une récompense malgré une conclusion moyenne.

gm14k

Ginés Marín (deux oreilles et saluts) accompagna Padilla grâce à une première faena aboutie, complète, faite de mouvements ajustés et variés. Demie. Avec l’ultime, moins propice au bon toreo, Marín fit l’effort d’intéresser l’assistance, mais son trasteo, bien que méritoire, fut loin d’avoir l’impact du précédent. Et comme il pincha…

(Photos : Joël Buravand - Album : cliquez ICI)

Voir le résumé de cette corrida en cliquant ICI

APODERAMIENTO

Les lignes commencent à bouger en coulisses et la temporada qui vit ses derniers instants apporte déjà ses premiers mouvements dans le domaine de l’apoderamiento…

En ce qui concerne les toreros français, trois d’entre eux, et non des moindres, ont annoncé des modifications de la gestion de leur carrière : Sébastien Castella, Juan Bautista et Juan Leal.

SÉBASTIEN CASTELLA

sc01k

Apoderamiento du Biterrois par Simon Casas pour la prochaine temporada, une fois sa saison américaine terminée…

sc14k

JUAN BAUTISTA

Après avoir été apodéré ces deux dernières années par le duo d’ex-matadors Mariano Jiménez et José Ignacio Ramos, Juan Bautista vient de se séparer à l’amiable de ses mentors…

jb23t

JUAN LEAL

Toujours épaulé par Maurice Berho, Juan Leal vient toutefois de se séparer de ses apoderados Nacho Matilla et Ángel Castro. Pour lui comme pour Bautista, il faudra attendre encore un peu pour connaitre officiellement  le nom des successeurs.

jl14kp

BÉZIERS

bez14k

SAINT-SEVER

sts14k

Dimanche 05/11/17 :

- 10h : L'AUBERGE ESPAGNOLE avec 11 peñas – 11 toreros -22 danseurs -11 maîtres queux.

Lundi 06/11/17 :

- 19h : Vernissage de TORO EXPO avec les créations des enfants des écoles, Marc Bouchacourt, Bruno Imart, Jacques Lasserre, Diane de Moussac, Mario Pastor et Béatrice Fernando.

- 21h : CINEMA TAPAS. Présentation en France du film "Toro" co-produit par TVE, en présence de son réalisateur Alberto ESTEBAN.

Mardi 07/11/17 :

- 21h : Conférence "Métamorphose" avec Zocato et le maestro Antonio Ferrera. Rendez-vous unique et passionnant lorsqu'on connaît la franchise et la détermination du maestro, aussi généreux en piste que dans la vie !!! Qui mieux que Zocato, le maestro des mots qui l'a vu grandir, pour accompagner le torero dans son introspection.

Mercredi 08/11/17 :

- 21h : Conférence "La place de nos Traditions et de l'animal au XXIème siècle" avec François Zumbiehl, Reynald Ottenhof, Jean-Louis Carrère et Miguel Cid Cebrián. Qu’elles soient liées à la chasse, à la pêche, à la gastronomie ou à la tauromachie, nos traditions et notre culture sont amenées à subir les assauts répétés d'une voie médiatique dominante à laquelle nous nous devons de résister. De prestigieux invités nous aideront à comprendre cette réalité et mèneront réflexion pour la recherche de réponses.

Vendredi 10/11/17 :

- 19h30 : TOROCKN'ROLL avec le groupe de musique « Crazy Dolls and the Bollocks » !

Samedi 11/11/17 :

- 9h : Casse croûte aux arènes et Rastro taurin.

- 10h : Grande Becerrada avec la ganadería Juan Sánchez Fabrés pour l'artiste Adam Samira, le cœur et l'allure de Tristan Espigue, l'engagement au féminin d'Anaïs Taillade et la découverte Nino.

- 12h : Sorteo public.

- 12h30 : Apéritif animé par Los Del Pana avec la présentation des toreros, annonce des Prix des Critiques Taurins et la Présentation du livre "Richard Milian l'honneur d'être torero" écrit par Jean Michel Dussol.

- 13h : Repas de l'Aficion.

- 16h30 : Novillada non piquée avec la ganadería Navalrosal pour Alejandro Mora, El Lauri, Yon Lamothe et Miguel Aguilar.

- 19h : Tertulia et Nuit de l'Aficion animée par les VVMPT.

sts14f

sts14f2

sts14f3

sts14g

(Communiqué)

AIGNAN

Valverde

Pour la corrida d’Aignan y Toros 2018, sont prévus trois toros de Valverde et trois  de Concha y Sierra –Jean-Luc Couturier).

cys13j

JAÉN

Avec un peu plus de demi-arène et face à des toros de Luis Algarra, Las Ramblas et Daniel Ruiz inégaux de comportement, triomphe de Curro Díaz qui a coupé une oreille de chacun de ses adversaires. Ce triomphe a connu une répercussion immédiate puisque l’artiste de Linares a été invité dans la foulée à venir remplacer Cayetano pour la corrida dominicale.

cd14k

Silence et saluts pour Alejandro Talavante et saluts aux deux pour Andrés Roca Rey.

(Photo : REYMA Taurino)

PALOS

Dans une arène quasiment pleine et face à des toros de Luis Terrón et Los Espartales pour le rejón et d’Albarreal, la VIIIe Corrida Pinzoniana, triomphes de Diego Ventura, deux oreilles puis deux oreilles et la queue, et de Luis David Adame, deux oreilles et deux oreilles.

Oreille et saluts pour Joaquín Galdós.

LA PEZA

ad14w

Dans une arène pleine et face à des novillos de Paco Sorando (1), Cayetano Muñoz (2 et 4) et La Peregrina (3), triomphes de Maxime Solera qui a coupé une oreille de chacun de ses adversaires, et d’El Adoureño qui a coupé les deux oreilles de son premier, qui a été crédité de la vuelta, puis qui a indulté « Terciopelo », de Cayetano Muñoz, obtenant les deux oreilles et le rabo. Enhorabuena…