Samedi 15 Décembre 2018
El Juli, Olivenza, Tauromaquias Integradas, Toros, Adrien, Tendido Cero, Flamenco…
Vendredi, 02 Mars 2018

elj02wx

El Juli contraint de déclarer forfait pour son double contrat à Olivenza…

En définitive, Julián a dû jeter l’éponge malgré son intention de rejoindre Olivenza, sa blessure à la cuisse s’étant infestée et nécessitant un nouveau drainage. Apparemment, les choses sont en train d’évoluer favorablement, mais pas encore suffisamment pour  envisager de reprendre les trastos ce week-end…

L'empresa a annoncé que concernant la corrida du samedi, c'est Ginés Marín qui le remplacera, le remplaçant pour dimanche devant être annoncé ultérieurement.

OLIVENZA

Devant environ une demi-arène, avec des conditions météo assez déplorables - vent et pluie - et après que les services techniques aient préservé la piste par une bâche, les six novilleros ont connu des fortunes diverses face aux novillos d’El Freixo (El Juli).

Pour María del Mar Santos (silence), qui inaugurait la séance et la feria, l’affaire a tourné court car malgré sa volonté et sa vaillance, elle a subi une spectaculaire voltereta à l’heure de vérité. Contusion à la cuisse droite et au niveau du cou, la novillera passant à l’infirmerie puis étant évacuée vers l’hôpital pour des examens plus complets.

ol02k

Juanito a coupé la première oreille du cycle, se montrant varié au capote, puis débutant sa faena genoux en terre, prenant finalement le dessus sur son novillo et… sur les rafales ! 

Alfonso Cadaval (saluts) a signé une prestation honorable face à un manso qu’il dut s’évertuer à retenir dans le leurre, étalant de bonnes manières à chaque fois que c’était possible.   Oreille pour Toñete qui exposa un toreo ajusté et alluré sur plusieurs tandas relâchées qui ont porté sur le conclave. Lui aussi sera à revoir dans de meilleures conditions.

Marcos (oreille) a accueilli son novillo par deux largas cambiadas puis a brindé sa faena en hommage à son grand-père Domingo Hernández. Faena inégale, le bicho ne durant guère, mais comprenant plusieurs séquences méritoires après un final encimista.

Alejandro Adame (applaudissements) clôtura les débats en accueillant son novillo a portagayola, montrant ainsi sa  décision. Poursuivant agréablement au capote, l’Aztèque, qui débutait en piquée, eut du mal à trouver la bonne carburation et transmission, les aciers n’arrangeant rien.

(Photo : Ruedo de Olivenza)

TAUROMAQUIAS INTEGRADAS

« Tauromaquias Integradas » rompt contre l’immobilisme du toreo…

Un programme d’innovation et d’amélioration de la tauromachie qui promet de réveiller à nouveau l’illusion entre les aficionados a été présenté le 28 février à l’Hôtel Wellington de Madrid, après deux ans environ de travail en coulisse, par le torero José Miguel Arroyo « Joselito » et Enrique Martín Arranz, fondateur de l’école taurine de Madrid, apoderado et ganadero. 

jos02k

Tauromaquias Integradas a surgi de l’indignation provoquée par l’arrêt des activités taurines à la Venta del Batán, où se trouvait l’école taurine de Madrid, à cause de l’attitude de Manuela Carmena, maire de la capitale. L’école a été transférée aux arènes de Las Ventas pour continuer de fonctionner, ce qui a provoqué une division, une partie acceptant ce transfert, et l’autre décidant qu’on ne pouvait pas renoncer aux installations du Batán par rapport à ce qu’elle signifie d’un point de vue historique. C’est alors qu’a été fondée l’association culturelle Tauromaquias Integradas pour le maintien de ce lieu, comme pour lutter contre la difficile situation rencontrée par le toreo.

Des professionnels issus de domaines très différents, biologistes, vétérinaires, économistes, intellectuels, experts en droit taurin, psychologues, ingénieurs… sont venus s’ajouter de forme altruiste, étant désireux de contribuer à renforcer la tauromachie au moyen de la recherche.

Parmi les propositions concrètes de Tauromaquias Integradas, on trouve la création d’un Centre de Formation Supérieure de Tauromachies dont le siège sera au Batán, où l’enseignement pour les aspirants est plus spécialisé et qui compte avec une école taurine itinérante et une école on line où tous ceux qui sont intéressés peuvent élargir leurs connaissances sur la tauromachie. Il sera fait aussi le pari de créer un Centre de Recherches Taurines centré sur la neurophysiologie du toro bravo, le matériel utilisé pour la lidia, les répercussions sociales et environnementales de la célébration de spectacles taurins, etc…   Enfin, le Centre de Formation Supérieure de Tauromachies  concevra des spectacles expérimentaux avec l’objectif d’évaluer le I+D+i* appliqué à la lidia qui seront soumis au jugement des aficionados pour améliorer la Fiesta.

En résumé, l’Association porte sur une révision extensive de la tauromachie en regardant les intérêts du toro et de l’aficionado, pariant en cela pour un nouveau modèle de gestion « à la française » dans lequel est directement impliqué l’aficionado dans l’organisation des spectacles et qui fait valoir ses critères.

Tauromaquias Integradas est une association sans but lucratif installée à la Venta del Batán qui prétend veiller au maintien de cette Venta, améliorer la formation, chercher des solutions à la grave crise traversée par le toreo et être un référent et un point de rencontre pour d’autres entités, particuliers, institutions, etc…en relation avec le monde des toros.

* I+D+i : Investigación + Desarollo + Innovación => Recherche + Développement + Innovation.

(Communiqué - Prensa Tauromaquias Integradas)

ADRIEN

Rappel…

as02k

TOROS

N° 2066, parution du 2 mars…

Au SOMMAIRE

ÉDITORIAL : L’UVTF en première ligne

CHRONIQUE DU TEMPS : Recyclage à Séville

ÉPHÉMÉRIDE : 2 mars 1890, Montevideo, la dernière corrida

PORTRAIT : L’UVTF en état de marche

TOREROS : El Adoureño à la conquête des Gaules

TOROS EN ESPAGNE - Vistalegre

CONTREPOINT : La corrida peut-elle traumatiser un enfant ?

ALGO DE TOROS : C’est donc ton frère… aux arènes de Fréjus

PORTRAIT : Michel Bouix, trente ans de carrière de picador

IN MEMORIAM : Domingo Hernández

CARTELS – CLARINES

ALGO DE TOROS : Statuaire de la fiesta brava : San Fernando

Le DESSIN d’Alain BONHOURE : Madrid : journée Victorino

toros02f

En COUVERTURE : Photographie Afredo Arévalo - Valdemorillo, 2018.

TENDIDO CERO

L’émission revient sur la corrida hommage à Victorino Martín à Vista Alegre, la visite de toros de lidias dans des ganaderías avec un globe, le matador Javier Cortés, l’indulto d’un toro de Caicedo à Bogotá par El Juli, un probable retour des toros à Quito et des images aériennes de ganaderías équatoriennes…

tc02k

Voir l’émission en cliquant ICI

FLAMENCO

En mars, Julianna Ymira vous invite aux 3 représentations de ses spectacles à Lyon : Tablao Flamenco, Fiesta Flamenca & Vendedor de Sueños.

Samedi 03/03 : TABLAO FLAMENCO

Flamenco traditionnel, avec Marie Ange Miranda (chant), Benjamin Nicola (guitare), Yohann Benchetrit (palmas), Julianna Ymira (danse).

fla02k

À 20h, au Macanudo, 8, quai Claude Bernard, 69007.

Vendredi 09/03 : FIESTA FLAMENCA

Flamenco festif, avec Santiago Serrano (chant-guitare), Julian Lamelena (chant-guitare) & Julianna Ymira (danse).

20h, au Jols Gerland, 283 Avenue Jean Jaurès, 69007.

fla02m

Contacts : +33 6 58 98 31 56 / Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.  - www.juliannaymira.com

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 

 edj 222aff