Samedi 23 Mars 2019
Mont de Marsan, Tyrosse, Châteaurenard, Méjanes...
Dimanche, 22 Juillet 2018

pm22wz

Pour la corrida de côture, l’unique oreille pour Pepe Moral, le torero choisi par les aficionados...

 

da22k

Beau temps, arènes quasiment pleines. Six toros de Dolores Aguirre bien présentés la plupart, inégaux toutefois de forces et de moral, le plus souvent compliqués à la muleta.

och22k

Octavio Chacón (vuelta et silence) a lancé les débats avec un client qui afficha rapidement sa mansedumbre : placé au centre, il ne fit pas un pas en avant, et à la distance réduite, il prit congé illico. Au cheval, bonne actuation technique du piquero en trois fois puis brindis à Richard Milian suivi de doblones allurés près des tablas. Octavio poursuivit par derechazos templés avant de se voir attribuer de la part du fauve un carton rouge pour tentative présomptueuse de passage à gauche. Pétition minoritaire logiquement non suivie d’effet. Blessé à la main gauche, le maestro de Prado del Rey gagna l’infirmerie au terme de sa vuelta après une entière au second envoi. Chacón revint toutefois en piste pour lidier son second. Poussée désordonnée sur le premier assaut puis pique trasera après un départ du centre. Début de faena par le haut en essuyant rapidement hachazos et gañafones, Octavio s’arrimant ensuite pour voler quelques passes à un bicho sérieux qui lui offrit peu de  possibilités de lier. Quatre pinchazos.

pm22k

Pepe Moral (saluts et oreille) prit d’abord un toro sérieux applaudi à sa sortie notamment pour son armure, qui ne tarda pas à mesurer les planches avant deux rencontres, poussée la première et bien pris sur la suivante. Pepe brinda au public un trasteo qui comprit un bon échange droitier avant que l’Aguirre ne devienne rajado, ce qui compliqua d’autant la tâche du diestro de Los Palacios. Au cinquième, ovation de despedida pour Chacón qui quitta définitivement et prématurément les lieux afin de retourner se faire soigner (deux tendons sectionnés), puis deux bons puyazos avant un second tercio contrarié par les réactions de l’astado. Après un début droitier applaudi, les complications arrivèrent devant la charge courte du toro, Pepe se montrant en valiente pour trouver des solutions et construire tout de même une faena. Dès lors, à base d’entrega et d’aguante, il exposa un labeur logiquement plus technique que réellement artistique, concluant par entière tendida qui libéra l’unique trophée de cette tarde, au demeurant diversement apprécié.

jl22k

Juan Leal (saluts aux deux) a pris en premier lieu un toro qui ne tarda guère à afficher son attirance pour la porte de sortie. Il provoqua un violent batacazo sur le premier assaut avant d'être bien pris en deux fois avec aplaudussements pour le lancier. Brindis au respectable suivi de cinq rodillazos au cnre puis d'une bnne série droitière avant un chanement de rive qui vit Juan se fire volemment accrocher, heureusement sans mal. Un labeur plus encimista, notamment par dosantinas, vint parachever son travail comprenant aussi quelques muletazos au fil du rasoir avant de sécher hélas avec le descabello. L’ultime a été rapidement protesté par une partie du public pour soupçon d’afeitado. Il prit deux rations sans style, puis aux banderilles... c’est le flûtiste qui se fit ovationner ! Faena débutée par trois cambios au centre sans bouger un orteil qui enflammèrent les travées et déclenchèrent la musique. Après un désarmé, passage gaucher appliqué et nouvelle démo dans les cornes, à nouveau par dosantinas, l’Arlésien perdant hélas tout espoir de récompense pour avoir malencontreusement conclu d’un bajonazo. Mais ses ganas et une vaillance à toute épreuve ont été cet après-midi ses atouts majeurs devant une adversité qui n’avait rien de complaisante, ce qui laisse augurer pour Juan un avenir un peu plus dégagé. D’ailleurs, ce n’est certainement pas pour rien si quelques engagements importants l’attendent...

mc22k

A l’issue de la course, le chef de l’Orchestre Montois, Michel Cloup, est descendu en piste pour recevoir un hommage à l’occasion de son passage de témoin à la tête de cette formation. Un bien sympathique et émouvant moment avec, bien sûr, le tube du Plumaçon, « Les yeux d’Emilie », qui ce soir devaient être quelque peu embués. Il était temps ensuite de sortir a hombros, comme les figuras, Nous y reviendrons...

TYROSSE

4/5 d’entrée, défi ganadero Palha, les trois premiers, puis Miura, la palme allant au 4 :

Fernando Robleño : silence et oreille.

Arturo Macías : vuelta et silence.

Alberto Lamelas : saluts et oreille.

tyr22k

(Photo : Mundotoro)

CHÂTEAURENARD

Demi-arène. Six toros de Fuente Ymbro donnant du jeu. Plusieurs oreilles perdues à cause des aciers...

edj22k

Emilio de Justo : silence et oreille.

jg22k

Joaquín Galdós : oreille et saluts.

ay22k

Andy Younes : silence aux deux.

(Photos : Daniel Chicot)

MÉJANES

Samedi dernier, devant trois quarts d’arène et face à des toros de Capea, Diego Ventura s’est adjugé le Rejon d’Or pour avoir coupé deux puis une oreille.

Oreille et silence pour Sergio Galán et silence puis oreille pour Leonardo Hernández.

Voir la vidéo en cliquant ICI

dv22g

Avant la course, Diego Ventura a reçu de la part de l’UCTPR d’Arles le trophée au Triomphateur de la Feria pour avoir coupé quatre oreilles et une queue le 2 avril aux toros de San Pelayo...

dv22f

Ensuite, à l’issue de la course, remise du Rejón d’Or sur la piste des arènes, le rejoneador étant notamment entouré de Michèle Ricard et de la Reine d’Arles...

(Photos : Presse Ventura)

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 jb elj222

 stm19aff

 arl19aff

 al23aff

 ist25aff