Lundi 15 Octobre 2018
Riscle, Parentis, Bayonne, Espagne, Morante, Las Ventas, Villeneuve…
Samedi, 04 Août 2018

dc04wx

Triomphe de Dorian Canton au terme d'une novillada entretenue de Cuillé...

 Demi-arène. Novillos de Cuillé.

Baptiste Cissé : silence et oreille.

Cristobal Reyes : silence et vuelta al ruedo après avis.

Dorian Canton : oreille et oreille.

Salut du banderillero El Santo au troisième. Salut final du ganadero.

Cristobal Reyes a été opéré à l'infirmerie de la plaza de toros pour une cornada de 8 centimètres au scrotum.

Bonne novillada de Cuillé, légère de présentation mais bien faite, fine et surtout mobile, noble avec souvent le piquant nécessaire. Le bétail a permis ainsi aux trois jeunes aspirants, encore inexpérimentés, de s'exprimer et de montrer leur désir de séduire. Le cinquième Cuillé, excellent sous la pique puis surtout à la muleta, aurait mérité une vuelta qui a été demandée par une partie du public.

Baptiste Cissé ne doit qu'à sa maladresse avec l'épée de ne pas être sorti en triomphe avec son copain Dorian Canton. On sent tout de même qu'il y a de la competencia entre les deux jeunes gens, pour le plus grand bonheur du spectacle. Baptiste a montré qu'il avait du goût à la cape qu'il manie avec classe et lenteur. A la muleta, il a une véritable expérience qui lui a servi face au quatrième qu'il a bien gardé dans les plis du leurre. Il y a une quête esthétique intéressante et il doit continuer dans cette voie. Ceci dit, les trophées se gagnent avec l'épée.

Étonnant Cristobal Reyes qui après un premier passage où il a été débordé et semblé très vert alors que l'opposant ne posait que peu de difficultés, est revenu au meilleur niveau face à l'exigeant cinquième. Il n'est pas andalou pour rien et il se montre là où l'attend le moins. Face à ce cinquième justement, il déboucha le flacon, se livrant totalement dans de belles et longues séries par le bas, des deux côtés, mais on aura noté sa bonne main gauche. Le novillo lui donnant la réplique, ce fut un beau duo, très apprécié du public. Mais il abusa, la faena dura trop longtemps. Il se fit prendre sérieusement au scrotum lors de son premier essai à l'épée. Mais il resta en piste pour abattre le Cuillé.

Enfin, Dorian Canton a récolté en pays gersois un nouveau succès mérité. Il faut louer son courage sec, son entrega et son aguante. Avec ces qualités, il débuta de manière sensationnelle son premier adversaire par des passes changées au centre. Commencée en fanfare, la faena baissa de ton par la suite. Lui aussi eut un peu de mal avec l'épée. Le dernier demandait beaucoup. Il fallait l'assujettir pour le garder au centre. Il sut le faire car il a déjà beaucoup d'autorité sur ses adversaires, menant ainsi l'animal par le haut, le plus souvent en rond. Il obtint un nouveau succès malgré une épée encore une fois défaillante.

Belle après-midi: on n'a pas vu le temps passer...

(Pierre Vidal - Corridasi - Photo : Christian Sirvins)

PARENTIS

Novillos d’Aguadulce, les 1 et 5 de José María Aristrain.

García Navarrete : saluts et silence.

Jorge Rico : sifflets aux deux, avec trois avis au second.

El Adoureño : silence et oreille.

Toréer des Carlos Nuñez demandent des bases techniques que la terna du jour n'avait pas.

García Navarette, courageux et appliqué, a fait des efforts à ses deux novillos. Il salue à son premier et tue très mal le second.

Jorge Rico, complètement dépassé, a été à la dérive toute l'après-midi.

ad04w

El Adoureño, qui reprenait après sa blessure d'Hagetmau, a coupé une oreille après une faena qui a connecté avec le public, mais qui n'a pas totalement exploité toutes les possibilités du très bon sixième.

(RT - corridasi – Photo : Mathieu Saubion)

BAYONNE

bay04f

bay04g

 bay04h

ESPAGNE

A Huelva, devant trois quarts d’arène et face à des toros de Torrealta, triomphe de Miguel Ángel Perera qui a indulté le second, « Sereno », obtenant les deux oreilles et le rabo symboliques, puis saluts à son second.

map04k

Il a été accompagné dans sa sortie a hombros par Andrés Roca Rey qui a salué puis coupé deux oreilles, tandis que le Juli a salué aux deux.

(Photo : Plaza de la Merced)

Au Puerto de Santa María, devant environ 3/5 d’arène, les toros de Núñez del Cuvillo, le 4 bis de Sampedro, ont donné un piètre jeu.

Applaudissements puis bronca sonore pour Morante de la Puebla, saluts aux deux pour Manzanares et pour son alternative, oreille et oreille pour Daniel Crespo qui est sorti a hombros pour son alternative.

A Estella (Navarre), devant un tiers d’arène et face à des toros de Torrehandilla (2, 4 et 5) et Torreherberos, triomphe de Miguel Ángel Perera qui a 

indulté son second, « Entomólogo », recevant les deux oreilles et le rabo symboliques, après avoir déjà obtenu deux trophées à son premier.

MORANTE

Voir la vidéo de la faena de deux oreilles de Morante à Huelva en cliquant ICI

mor04k

 (Photo : Plaza de toros de la Merced)

LAS VENTAS

Pour la finale de la compétition des novilladas nocturnes, devant environ un tiers d’arène et face à un bon lot d’utreros d’Espartaco, c’est Pablo Mora (silence puis vuelta) qui a été déclaré vainqueur, ce qui lui vaudra d’être inclus dans le cartel de la novillada de la future Feria de Otoño…

pm04k

Silence aux deux pour Alejandro Fermín et silence puis vuelta pour Rafael González.

(Photo, reseña et vidéo de Plaza 1 : cliquez ICI)

VILLENEUVE

Mardi prochain…

vil18k

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 

 sc222aff