Samedi 15 Décembre 2018
Séville, Madrid, Corella, Úbeda, Ventura, Algemesí, Arnedo, Solalito, Terres Taurines, Saint-Sever...
Dimanche, 30 Septembre 2018

jjp29wx

Despedida de Padilla dans la Maestranza avec une dernière oreille coupée, un trophée aussi pour Roca Rey...

No hay billetes, six toros de Matilla inégaux de présentation et de jeu, décevants la plupart.

Cette corrida tant attendue a connu des hauts et des bas, l’émotion venant en grande partie du départ de Padilla de cette arène mythique, le Pirate obtenant un trophée à son second après silence au précédent.

Silence et saluts pour Morante de la Puebla et silence puis oreille pour Andrés Roca Rey.

MADRID

Trois quarts d’arène, six novillos de Fuente Ymbro bien présentés et donnant un jeu inégal, meilleurs les 3 et 5. L’ultime a été remplacé par un sobrero d’El Cotillo puis par un second de Hato Blanco.

ju29k

Juanito (saluts et silence) se fit remarquer au capote avant une première pique poussée et la suivante trasera. Brindis à l’assistance d’une faena appliquée, comprenant des séquences méritoires, essentiellement à tribord, avant entière au second envoi. Encore bon capoteo à son second qui prit le premier puyazo sur le réserve puis beaux doblones en entame de faena, la suite par séries décidées, sans toutefois une grande transmission, jusqu’aux bernardinas exécutées sur le fil du rasoir. Un quart de lame après pinchazo.

pm29k

Pablo Mora (silence et applaudissements) démarra avec un novillo huído  qui prit deux piques sans grand style avant un bon second tercio. Bon début de faena avant désarmé puis face à une charge par trop désordonnée, la faena perdit de son intérêt par manque de dominio. Demie. Bonne réception du quinto, deux rencontres applaudies puis brindis à l’assemblée d’une faena qui alterna des séquences d’un niveau estimable jusqu’au final encimista, le tout mettant en exergue les qualités de son opposant. Après entière, vibrante ovation à l’arrastre.

fdm29k

Francisco de Manuel  (vuelta et silence) prit un premier client qui allait étaler de belles dispositions lors d’un bon tercio de piques avec ovation au lancier. Ensuite, il alla recueillir à son tour une ovation de gala lors du second tercio avant de brinder à l’assistance un trasteo alluré dans son entame. On pensait alors que Francisco pouvait prétendre à une récompense, mais il pincha avant de placer une entière, la pétition, pourtant importante, restant sans suite. Après la ronde des cabestros à deux reprises, le Madrilène ne put réussir le desquite, le second remplaçant le laissant sans options.

Voir le résumé vidéo en cliquant ICI

CORELLA

Grande porte pour Juan del Álamo qui a coupé une oreille à chacun de ses adversaires de  Victorino Martín.

Silence et oreille pour Morenito de Aranda et oreille puis silence pour Thomas Dufau.

ÚBEDA

Sensationnelle performance d’Octavio Chacón qui a coupé trois oreilles aux toros de Miura, une puis deux.

Oreille et oreille pour Rubén Pinar et vuelta puis oreille pour Alberto Lamelas.

VENTURA

Après son triomphe de San Isidro où il avait coupé un rabo, Diego revient en solitaire le 6 octobre avec une ambition qui le pousse toujours à se hisser au sommet...

dv29k

Voir la vidéo de la présentation de son encerrona à Las Ventas en cliquant ICI

ALGEMESÍ

Face aux novillos de Victorino Martín donnant un jeu inégal, El Rafi a coupé l’unique oreille de la tarde après avoir salué à son premier.

alg29k

Saluts aux deux pour Alejandro Fermín.

ARNEDO

Face à un lot compliqué de Baltasar Ibán, Adrien Salenc a effectué la seule vuelta de la tarde après avoir salué à son premier.

SOLALITO

A Novés (Toledo), triomphe de Solalito qui a coupé une oreille puis une autre avec pétition majoritaire de la seconde aux novillos de Carlos Serrano et Mateo y Rodrigo..

sol29k.

TERRES TAURINES

Terres Taurines choisit le circuit court...

À compter de l'opus 75 qui sortira mi-octobre, Terres Taurines sera exclusivement disponible sur abonnement.

Annoncée depuis plusieurs mois en raison des dysfonctionnements de la grande distribution de presse qui impactent tous les éditeurs, cette décision permettra à la revue de continuer à voyager longtemps en Terres Taurines pour ses fidèles lecteurs et abonnés.

Renseignements par mail Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ou tel. 06 59 79 17 22.

tt29k

Au sommaire de l’opus 75 :

CORDOUE TAURINE, CINQ DIEUX ET DEUX CALIFATS

Ce voyage en terres taurines cordouanes, où la crise a provoqué la disparition de plusieurs ganaderias, permet de découvrir les secrets les mieux cachés d’une région où la présence du taureau déifié remonte au terrible Baal qu'adoraient les carthaginois.  Sont évoqués aussi, au passage de la «judería» qui conduit à la Mezquita, les rapports ambigus entretenus durant des siècles par les Patriarches hébreux avec le Dieu Taureau syrien, les rechutes de leur peuple qui sombra à diverses reprises dans l’idolâtrie en adorant le Taureau (péjorativement qualifié de «veau» dans la Bible), mais aussi les légendaires mines du Roi Salomon qui se trouvaient, dit-on, dans la Sierra Morena ; le legs de l’empire romain qui adorait Mithra, la trace des Wisigoths qui chassaient le taureau sur les berges du Guadalquivir à l’endroit précis où le terrible Almanzor élèverait plus tard les 10.000 chevaux qui lui permirent de tenir en échec la chrétienté, puis les fêtes taurines organisées dans la Cordoue reconquise, jusqu’au second califat débuté avec l’avènement de Lagartijo puis Guerrita.

Bien sûr, ce voyage ne serait pas complet sans une visite au campo où diverses aventures humaines méritent le respect : Ramon Sánchez, ganadero des Arranz au franc parler décapant, Antonio García, dont la ganadería de la Castilleja fait face au caravansérail de Belmez sur la «route de la soie» de la Sierra Morena, Justo Barba, un Quichotte smicard, éleveur de «veraguas», ou Antonio Muñoz, mayoral écologique et poète d’Alcurrucén.

Et il serait évidemment incomplet sans l’évocation du plus grand des califes, Manolete, dont une facette inédite de la personnalité est évoquée ici grâce, notamment, à la très controversée «loi de mémoire historique» qui a permis d’accéder au dossier secret élaboré sur lui par le régime franquiste.

(Communiqué)

SAINT-SEVER

Avant-programme de la Semaine Taurine de St-Sever 2018...

stsev29w

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 

 edj 222aff