Vendredi 07 Mai 2021
Nîmes, Terre d’Aficion, Valencia, Aire, CTN, Floirac, Rodilhan, Printemps, Prácticos, 105, Arte Sevillano…

nim20wz

Perspective d’ajustement des prochaines ferias nîmoises suite au résultat d’un récent audit…

A l’automne 2017, la Ville de Nîmes avait lancé une grande étude pour penser le futur des ferias et leur évolution. Au-delà de cet audit confié à un cabinet d’études héraultais - qui a consulté plus d’un millier de personnes dont une centaine de commerçants nîmois - l’objectif de la municipalité était de redonner aux ferias de Nîmes une attractivité et une modernité pouvant susciter l’adhésion de différents publics.

Lire la suite en cliquant ICI

TERRE D’AFICION

Comme indiqué hier, je reviens sur la présentation du Rendez-vous en Terre d’Aficion 2019 avec les interventions de plusieurs protagonistes, à commencer par Frédéric Pastor qui a repris les grandes lignes d’une programmation étalée sur cinq jours, le « plato fuerte » étant tout de même resserré sur le week-end des 6 et 7 avril.

taf20h

L’Adjoint à la tauromachie a tout d’abord remercié tous ceux qui se sont invertis d’une manière ou d’une autre, partenaires comme clubs taurins. Dans sa chronologie, il a évoqué le concours de dessin du mercredi 3 avril où les enfants auront le plaisir de se retrouver au Musée des Cultures Taurines.

Il a ensuite souligné l’importance de l’hommage qui sera rendu à Antonio López, de la sastrería Fermín, qui sera le parrain de la manifestation. Ce célèbre tailleur a toujours été très proche de la ville de Nîmes et très présent puisque l’an dernier il avait offert un costume de lumières au vainqueur de la novillada sans picadors, un geste qui sera répété cette année ! On le retrouvera le jeudi soir pour l’inauguration au Carré d’Art Jean Bousquet à 18h…

fer1

Le vendredi, une action sera menée au Lycée Hemingway, elle avait été demandée au regard du succès des années passées au Musée du Vieux Nîmes.

Le samedi, journée très chargée avec dès le matin, au Musée des Cultures Taurines, la possibilité de s’essayer en présence d’Antonio López à la broderie taurine lors d’un atelier qu’il dirigera… et qui ne s’adresse pas qu’à la gent féminine !

L’après-midi, contexte artistique avec la poursuite de l’atelier broderie, mais aussi de réalisations taurines sous la forme de bâches réalisées par des enfants, « Feri’Art Enfants », exposées sur la piste des arènes, avec sur le pourtour, l’exposition  des bâches « Feri’Art adultes » suivies de la remise des prix dans chaque catégorie.

En complément des activités du samedi, Frédéric Pastor a ensuite laissé la parole à Gilles Vangelisti pour qu’il détaille deux actions innovantes qui auront lieu l’après-midi. Le représentant de Simon Casas Productions a souligné « l’importance de ce rendez-vous pour le délégataire des arènes et pour l’ensemble de l’aficion, non seulement régionale, mais aussi nationale. Elle a une résonnance très particulière de nos jours, d’abord avec la terre car ce sont nos racines, ça représente le fondement de notre culture et l’aficion, qui est la passion et l’amour de notre territoire et de notre culture. Terre d’Aficion, on ne peut pas mieux représenter l’envie et l’engouement que ça peut représenter pour la défense et la promotion de cette culture attaquée aujourd’hui. C’est pourquoi on doit s’unir, au-delà des clivages habituels entre les uns et les autres, l’heure étant davantage de resserrer les rangs pour défendre la tauromachie.

L’idée de ces Rendez-Vous en Terre d’Aficion est de transmettre notre passion, notre aficion, et comment transmettre si on est désunis ? Si ce n’est pas le cas, on aura le plus grand mal à la transmettre aux générations montantes…

Pour les ateliers du samedi, grâce à l’implication de Simon Casas Productions dans les arènes de Madrid, nous avons l’opportunité de faire venir à  Nîmes le jeu « Toreo Virtuel » avec lequel les jeunes mettront un casque en vision 3D pour toréer de façon virtuelle pendant deux ou trois minutes Cette action apportera un attrait nouveau car on sait bien que les enfants sont très friands de ce genre d’outils…

Voir la vidéo de présentation en cliquant ICI

L’autre nouveauté, c’est aussi pour rapprocher la culture taurine du monde des enfants. On a imaginé de produire un abrivado d’enfants entre dix ou quatorze ans sur la piste des arènes. Ce sera organisé en association avec la Confrérie des Gardians de métier et les enfants concernés seront leurs fils ou petits-fils… Cette Confrérie a fêté il y a peu ses 500 ans d’existence, et là aussi, c’est un symbole parce que cette confrérie (NDLR : fondée en 1512 !) s’unit à Terre d’Aficion, à la tauromachie espagnole, et je crois que le mélange des tauromachies est aujourd’hui quelque chose d’indispensable. C’est une manifestation très ludique  qui justement sera un attrait supplémentaire dans la découverte de toutes sortes de tauromachie… »

taf20g

Daniel Jean Valade a ensuite pris la parole pour revenir dans un premier temps sur l’origine non seulement de la manifestation, mais aussi sur la création du Musée des Cultures Taurines qui est partie d’un concept tenant à cœur au maire de Nîmes Jean-Paul Fournier et qui a ouvert ses portes au début de ce siècle. Tous ceux qui ont contribué à sa réalisation sont donc des vecteurs de cette culture taurine voulue pour cette ville….

fer3

Daniel Jean Valade a poursuivi en faisant part de son expérience pour le moins délicate de s’être essayé au travail de la broderie taurine - un enfer, selon ses dires ! - qui requiert une minutie des gestes peu évidente du premier abord, mais que les aficionados pourront mettre en pratique grâce à la venue du plus réputé des sastres taurins.

fer20k

L’Adjoint à la Culture a ajouté qu’Antonio López donnerait le vendredi une conférence et revenant aussi sur le concours de dessin pour les enfants, il a mentionné une petite fille de huit ans, Rachel Garcia, qui a remporté ce concours, son dessin très coloré étant le support visuel de l’affiche. Il a fait remarquer que « l’arène, le torero et le toro sont entourés d’un cœur, c’est un peu subliminal, mais ça pourra permettre de diffuser l’idée que la tauromachie est vecteur de culture et que ce cœur, rien ne pourra l’empêchez de battre… »

taf19f

Comme évoqué plus haut, les deux représentants des clubs taurins impliqués dans cette manifestation ont principalement axé leur intervention sur ce besoin de s’unir face à la situation actuelle, en faisant table rase de certains dissensions passées qui ne peuvent que diviser à l’heure où la tauromachie n’a peut-être jamais été aussi attaquée, ce qui passe par un partenariat intelligent avec le délégataire et la ville en n’étant pas seulement les ouvriers, mais aussi les architectes ! L’empresa s’est beaucoup investie, la ville aussi, et pour Gérard Quittard, les réunions de concertation ont toujours été positives…

taf20f

Christian Royer a refait l’historique de cette manifestation avec les évolutions respectives, rappelant qu’elle fait partie intégrante de l’identité taurine de la ville, la préoccupation devant être à présent la volonté de se souder avec pour objectif prioritaire d’aider les jeunes. Voulant aller plus loin, il a manifesté l’espoir que tous les clubs soient enfin unis dans le but de monter une seule manifestation…

Gérard Quittard a repris la parole pour rappeler qu’il valait mieux faire l’amour et pas la guerre, que le combat à mener est celui de se mettre devant la modernité des enjeux qui sont devant nous, pensant qu’avec la mairie et Simon Casas Productions, les clubs peuvent être le fer de lance d’un renouveau de la coopération entre les clubs taurins au service de l’aficion !

Reprenant les propos de son collègue, Christian Royer a alors précisé que si ça se réalise un jour… il paiera le champagne à tout le monde !!!

Frédéric Pastor a repris la conduite des opérations en signalant qu’il y aura une réunion le mercredi 27 comprenant la totalité des clubs taurins de la ville car la ville a un projet commun, ce qui signifie pour lui que le chemin est déjà tracé…

Il a ensuite relancé Gilles Vangelisti pour évoquer la partie taurine dominicale qui a rappelé que « nos régions sont territoires d’élevages et que nous savons tous que les pays dans lesquels il n’y a plus d’élevages peuvent devenir des pays sans aficion ! Depuis quelques années, Simon Casas Productions soutient les éleveurs français (Gilles Vangelisti soulignant qu’il est mal placé pour en parler en tant que lui-même éleveur !), et il pense que c’est un devoir pour les arènes de Nîmes, et pour les autres aussi, d’aider et de promouvoir l’élevage des toros de combat en France. Pour cette édition, il a été fait appel  à deux élevages français, Roland Durand et Christophe et Juliette Fano, ce dernier élevage faisant sa présentation. Ce sont deux origines Parladé/Domecq, les Fano ayant changé leur sang il y a quelques années, qui devraient bien fonctionner."

taf20m

Le matin, classe pratique avec un petit clin d’œil pour l’AFAP qui fêtera ses trente ans cette année et pour laquelle un becerro sera réservé pour les membres de cette association, trois autres devant être travaillés par les élèves du CFT, le but étant d’offrir la possibilité pour des élèves de se produire en public.

fano20k

L’après-midi, novillada sans picadors, toujours avec les mêmes élevages avec trois erales de Durand et trois de Fano.

Durand

Ils seront combattus par Miguel Polope, de l’école taurine de Valencia, qui sera répété après avoir triomphé l’an dernier. Il faut savoir aussi que ça permet d’avoir des échanges avec de écoles taurines, ce qui est bon pour le CFT.

mp20k

Le deuxième novillero est Solalito, lui aussi répété, qui est dans une trajectoire très intéressante et qui va préparer cette année son passage à l’étage supérieur. Je pense qu’il aura la volonté de démontrer qu’il est bien engagé sur cette voie et que les aficionados auront à cœur d’apprécier son évolution...

sol20k

Enfin, Nino, la nouvelle pépite nîmoise, qui sera certainement une attraction. Le torero doit avoir une personnalité, ce qu’a Nino, il l’a déjà affirmé l’an dernier et l’écrin représenté par les arènes de Nîmes vont j’en suis sûr le transcender et il va s’arrimer à fond »

 nino20k

« Je suis très fier de pouvoir revenir encore une année dans les arènes de Nîmes. L’an dernier, j’ai pu affirmer ma personnalité devant un becerro et je vais revenir dans ces arènes avec encore plus d’envie ! Etant le plus jeune et le petit nouveau, je tiens à prouver que le manque d’expérience ne changera rien à ce que je veux montrer ! » a ensuite souligné Nino.

« Ce qui est important de souligner, c’est de pouvoir panacher les horizons taurins car comme ça a été dit, c’est quand-même important pour nous de faire un clin d’œil le matin aux prácticos qui fêtent cette année leur trentième anniversaire de cette association qui est présente tout au long de l’année dans les quartiers nîmois, allant au contact de la population, parfois dans des quartiers défavorisés, afin d’entrer dans une espèce de terre  taurine et expliquer la tauromachie aux quatre coins de la ville. Je crois qu’il était important de témoigner notre  solidarité en cette circonstance et je pense qu’on aura cette année un cartel de relief avec deux ganaderías dont une qui n’est encore jamais venue à Nîmes. La journée sera donc très complète avec pour son épilogue le traditionnel apéritif en piste offert par les Costières de Nîmes !  Quant à l’animation en ville, il faut bien sût mentionner la « Primafesca » qui tombe à la même date », a rappelé Frédéric Pastor. (NDLR : C’et la fête de la fameuse rue Fresque, aussi festive que proche des arènes)…

prim20k

Les places seront distribuées le jour-même dans les guichets et les clubs en possèderont aussi pour les remettre à leurs membres et sympathisants.

En outre, il a été mentionné par Christian Lesur, comme relaté hier sur le site, le rejet par la Cour d’Appel Administrative de Marseille d’une demande du CRAC en vue de l’interdiction des écoles taurines aux mineurs. Applaudissements sur les bancs !!!

Par ailleurs, une minute de silence sera observée à la mémoire de René Chavanieu et son épouse, décédés à deux jours d’intervalle. Il a été une figure emblématique de l’aficion nîmoise au sein de l’Union Taurine et d’autres entités, mais aussi très proche de l’élevage Riboulet où il aimait tant rendre service au contact des toros… QDEP !

VALENCIA

Le jury de la Diputación de Valencia a proclamé son palmarès, la palme allant à Andrés Roca Rey, triomphateur des Fallas 2019.

arr20k

Les autres distinctions sont allées à Paco Ureña, meilleure faena, Fuente Ymbro, meilleure ganadería, « Horroroso », de Jandilla, meilleur toro, Borja Collado, meilleur novillero et José Chacón, meilleur subalterne.

(Photo : SCP)

AIRE

Corrida du 16 juin à Aire sur l’Adour…

La Junta des Peñas Aturines vient de dévoiler le programme de la journée taurine du dimanche 16 juin dans les arènes Maurice Lauche à Aire sur l’Adour à l’occasion des fêtes patronales.

Le matin à 11h, tienta avec 3 anciens toreros et les élèves de l’école taurine Adour Aficion de Richard Milian. Entrée gratuite.

aire10k1

A 18h, corrida avec 6 toros de la ganadería de Valdefresno (Salamanque) d’origine Atanasio Fernández et Lisardo Sánchez. Ce sera le retour en France de ce fer prestigieux dont la dernière apparition en corrida date de 2014 à Aignan.

La corrida sera combattue par un cartel de toreros expérimentés et au sommet de leur art actuellement avec Fernando Robleño, Octavio Chacón et Daniel Luque.

(Communiqué)

CTN

Le Centre de Tauromachie de Nîmes et son avocat Maitre Jean-Pierre Bigonnet défendent les écoles taurines et remportent une nouvelle victoire face aux antis-corrida du CRAC.

ctn20z

Ce lundi 18 mars, la Cour Administrative d'Appel de  Marseille a rejeté pour la 3ème fois le recours du CRAC voulant la fermeture des écoles de tauromachie.

Depuis novembre 2014, date a laquelle le Préfet du Gard avait rejeté la demande du CRAC qui voulait interdire les écoles taurines, le Centre de Tauromachie de Nîmes a réagi et a demandé à Maitre Bigonnet, avocat au barreau d'Ales, de défendre notre existence légitime auprès de la jeunesse très attachée à ses traditions et à sa culture.

ctn20w

La demande des anti-corridas a été une nouvelle fois rejetée en décembre 2016 et maintenant en mars 2019 pour la 3e fois.

Nous remercions particulièrement Maitre Bigonnet pour le travail accompli…

(Communiqué)

FLOIRAC

Le 14 mars 2019, les aficionados girondins revivent 20 ans (1987 -2006) de corridas à Floirac…

Quelques années de lutte (et de victoires) dans les prétoires et vingt ans de corridas, telle est l’histoire de la tauromachie à Floirac. Alain Labouyrie et Serge Milhé ont uni leurs plumes pour la raconter dans un livre publié par l’UBTF, et dont le titre, « Les arènes de Floirac, 20 ans d’une tumultueuse histoire », résume cette aventure.

La coordination des associations taurines de Gironde a reçu les deux auteurs à la Maison du Sport et de la Culture Pierre Garmendia à Floirac, pour présenter leur ouvrage.

Quasi lleno pour cette soirée animée par Pierre Darrouzet, aficionado floiracais et statisticien de la Plaza girondine qui, après avoir rendu un hommage à Jean Darriet, aficionado et  courageux maire de Floirac de l’époque, et son adjoint Maurice Villena, a rappelé en quelques chiffres l’importance prise par ces arènes dans le paysage taurin français. Quarante-trois paseos, dont dix quasi llenos et quatre « No Hay Billetes » pour une capacité de plus de sept milles places, cent quatorze toreros et toreras ont défilé sur le sable girondin lors des 67 manifestations taurines, corridas, novilladas, NSP, corridas de rejón et portugaises organisées, dont presque toutes les figuras et surtout vingt-sept français.

floi20k

Les deux auteurs ont décrit la genèse de ce livre qui n’aurait pas pu être sans la contribution de Marc Gauthier, vice-président de l’UBTF, récemment disparu et dont la mémoire a été également honorée.

Alain Labouyrie, aficionado mais aussi Directeur Général des Services de la mairie de Floirac en 1987, a résumé les péripéties juridiques qui ont précédé le premier, et les autres, paseos floiracais.

Serge Milhé, après avoir présenté Bruno Lasnier, le photographe taurin qui a illustré le livre, a évoqué sa contribution à cet ouvrage et à l’historique des différents spectacles taurins qu’il a pu reconstituer.

A l’issue de cette présentation, les participants, dont les enfants de Jean Darriet, ont pu revivre l’histoire des arènes à travers une exposition de  coupures de presse et d’affiches consacrées à vingt ans de « toros bravos » dans les arènes de Floirac.

La liste des libraires dépositaires du livre figure sur le site de l’UBTF (www.ubtf.fr), sur lequel il est également possible de commander en direct.

(Communiqué Coordination des Associations Taurines de Gironde)

RODILHAN

Le Club Taurin Paul Ricard Toros y Caridad de Rodilhan souhaite vous communiquer la date de sa Journée Taurine de l'Aficion 2019. Comme à l'accoutumée, notre manifestation se déroulera le troisième dimanche d'octobre. Chers amis aficionados, notez donc la date du 20/10 dans votre agenda taurin.

rod20k

Pour les personnes souhaitant aider notre association à se pérenniser, il vous est possible de devenir adhérents du CTPR Toros y Caridad. Pour cela nous vous invitons à prendre contact, soit par téléphone au 0698892034, soit à l'adresse mail suivante: Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. .

Bon début de temporada à tous et rendez-vous le 20 octobre 2019 dans nos arènes…

(Communiqué)

PRINTEMPS

pr20k

AFAP

Les Prácticos au cœur des quartiers de Nîmes (édition 2019)…

La Ville de Nîmes et l'Association Française des Aficionados Prácticos vous informent et invitent à la quatrième action de "Découverte de la tauromachie et de la culture régionale au cœur des quartiers nîmois" le samedi 23 mars au Centre Socio Culturel et Sportif Simone Veil…

(Communiqué)

105

Rappel…

v105k

ARTE SEVILLANO

A partir de 19h à la Bodega Macarena, 12 rue Delon Soubeiran à Nîmes…

arte sevillano20k

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 valv23aff

 arl03aff

 ist03aff feria

 vic23aff

 cer22aff