Vendredi 24 Mai 2019
Istres, Morante, Saintes, Séville, Saragosse, Madrid, Albaserrada…
Dimanche, 28 Avril 2019

bm28zw

Rencontre avec Bernard Marsella qui a fait le point à sept semaines de la Feria d’Istres…

Le directeur du Palio a notamment évoqué la taquilla, le remplacement du Juli, les performances à Arles de certains matadors engagés, bref, la tendance pour une feria comprenant quatre affiches au caractère différent, à connotations diverses, mais qui en définitive semblent susciter le même intérêt…

« Istres a la particularité d’annoncer sa feria très tôt et je crois que l’on est la seule arène qui ouvre les réservations cinq mois avant l’événement ! Donc, forcément, il y a un engouement au tout début, avec les abonnés, les fidèles, puis il y a des pics de plus ou moins haute altitude, ça a tendance à se tasser puis ça repart, et on se rend compte qu’après la feria d’Arles qui nous a permis de communiquer sur la nôtre, on note un nouvel engouement.

Aujourd’hui, on en est à trois quarts d’arènes pour chaque corrida, ce qui reste en moyenne 500 places à vendre par course à un mois et demi de la feria ! On est mieux que l’an passé à la même époque, on enregistre un engouement certain grâce à la force des cartels et les tarifs attractifs que l’on pratique car il ne faut pas oublier que pour seulement 20 €, vous pouvez assister à une corrida dans des conditions incomparables en termes de placement et confort par rapport aux autres arènes importantes ! Ce sont des arguments qu’il faut mettre en avant, des tarifs attractifs, des cartels originaux et de qualité, l’intimité des arènes, ainsi que le bon potentiel climatique du mois de juin, en étant aux portes de l’été…

ist28k

Il n’y a pas une corrida qui prédomine, on a une base forte de fidèles qui viennent de partout, ainsi que nos partenaires qui nous soutiennent chaque année, ce qui nous permet d’équilibrer les courses en ce qui concernent les taux de remplissage.

Le partenariat, c’est un vrai travail. Ce n’est pas vraiment facile parce que chaque année, les compteurs sont remis à zéro ! Il y a certes une grosse base de fidèles qui représentent les fondations, mais aussi de nouveaux partenaires. Le partenariat débute en octobre pour le mois de juin, c’est donc très tôt qu’on effectue un vrai travail envers les partenaires, en les contactant comme en les relançant. L’époque où l’on sortait une affiche et les arènes qui se remplissaient, ça n’existe plus, il faut faire la démarche d’aller vers la clientèle potentielle. C’est donc un travail de quasiment  toute l’année si l’on veut arriver à des résultats…

valv28z

Toro de Valverde pour Istres

Si le taux de remplissage est équilibré, c’est aussi parce que chaque affiche a un intérêt et sa propre force ! Le vendredi, il y aura quelque chose d’unique puisque une alternative il ne peut y en avoir qu’une, elle va se dérouler à Istres, avec la fierté que ce soit le meilleur novillero français qui ait accepté de la prendre chez nous, ce qui en fait un événement ! Ce jour-là, Roca Rey débutera au Palio, ce qui n’est pas rien si l’on considère la figura qu’il est devenu ! Le lendemain, la seule corrida de Valverde qui va être lidiée cette année le sera à Istres et le dimanche, la clôture constituera un grand spectacle avec cette corrida charra, à savoir à la mode mexicaine…

bm28k

Concernant le remplacement d’Enrique Ponce, la commission taurine a souhaité majoritairement que le poste aille à El Juli. On n’a jamais connu la situation d’une substitution à trois mois de la feria et ce n’est pas la même vision des choses que dans l’urgence, ce qu’on avait déjà fait, par exemple avec López Simón, Juan del Álamo et Juan Leal l’an dernier. Mais là, par respect à tous les abonnés et à tous les fidèles qui soutiennent la feria d’Istres, on se devait de remplacer une vedette par une autre vedette, d’où le fait que le Juli double, lui que l’on ne verra en France qu’à Istres cette saison. C’est évidemment une grande fierté d’avoir l’exclusivité de le voir engagé deux fois pour notre feria !

elj28k

C’est vrai que ce n’est pas vraiment un torero de substitution, mais on se rend aussi compte que lui qui ne figurait pas au départ dans la liste des toreros pour San Isidro y est à présent à deux reprises pour remplacer Ponce ! On est donc entré dans une nouvelle négociation, ne serait-ce que pour savoir s’il avait la date et s’il accepterait de troquer le costume de lumières par le charro. Et le Juli qui est amoureux du Mexique et qui doit tellement à ce pays taurin a été séduit d’emblée. Le fait de donner l’alternative à Adrien Salenc, qui rappelons-le a fait partie de sa Fundación, et de rendre hommage au Mexique au travers de cette corrida, ont été deux éléments déterminants ! Ça d’autant plus joué qu’au départ, il ne comptait toréer aucune corrida en France cette année !

as28k

Je rappelle toutefois qu’on a dû changer l’élevage, mais la ganadería Victoriano del Río lui plait énormément, le cartel international est forcément prestigieux et cette corrida a déjà connu une couverture importante au Mexique. Au fur et à mesure que l’on va se rapprocher de la date, la communication va s’intensifier là-bas. Cela dit, si cette corrida avait pu se donner comme prévu avec les toros de San Miguel de Mimihuápam, peut-être qu’un peu plus de Mexicains seraient venus, mais bon, je pense que les arènes seront abondamment garnies pour cette clôture…

En outre, on sait que le ganadero Alberto Baillères sera présent puisqu’il remettra le prix avec le maire au meilleur novillero qui le matin, comme récompense, aura gagné le droit de toréer une novillada dans la Monumental de Mexico dont il est le gérant ! La venue d’une personnalité aussi importante et le principe de cette novillada viennent aussi consolider l’édition 2019 !

En parallèle, la programmation des festivités est en train de se mettre en place, elle n’est pas encore sortie, mais elle sera assez rapidement communiquée. Ce que l’on peut dire, c’est que les animations seront nombreuses et qu’il y aura aussi la Feria de l’Art qui viendra se plaquer sur la Feria dans un contexte culturel ainsi renforcé par des expositions, avec notamment celle des Tauromachies Universelles que nous n’avions pas encore reçue.

sc28k

On sait très bien que les Ferias d’Istres, Nîmes, Vic et Madrid sont regroupées à quelques jours d’intervalle et jusqu’à présent, nous ne nous sommes pas trop trompés dans les cartels puisque Roca Rey enchaine les triomphes, Adrien Salenc a été très bien lors de sa novillada madrilène, Chacón et Cortés sont des spécialistes de ce style de corridas, Adame a glané pas mal de triomphes en Amérique du Sud, Castella vient de triompher à Arles et je sais que vu le contexte, El Juli ne voudra pas laisser passer l’opportunité d’Istres…

ist16z

J’ajoute qu’Istres fait partie du Conseil d’Administration de l’UVTF. On vient de sortir de l’Assemblée Générale et on est ravis et fiers de faire partie de toutes ces séances de travail pour la défense et la promotion de la tauromachie, ainsi que des futurs grands chantiers pour lesquels on va devoir être opérationnels… »

ist16r

MORANTE

Samedi à Aguascalientes, devant 4/5 d’arène, Morante de la Puebla a frappé un grand coup, mettant le feu après avoir été sifflé à son premier et renversant totalement le cirque, en coupant deux oreilles d’un toro de Teófilo Gómez qui a eu les honneurs de l’arrastre lent.

mo28k

Silence puis applaudissements pour Guillermo Capetillo et applaudissements puis oreille pour Joselito Adame.

Voir le résumé de cette corrida en cliquant ICI

(Photo : NTR)

SAINTES

Programmation des festivités de la Feria du Cheval 2019…

stes28k

stes19k1

SÉVILLE

Devant une demi-arène et face à des toros de La Palmosilla, meilleur le 4, le quinto de Hermanos Sampedro, le plus en vue a été Rafael Serna qui a coupé une oreille à son second après silence à son premier.

sev28k

Silence et vuelta pour Luis Bolívar et saluts puis silence pour Luis David Adame.

Voir le résumé vidéo en cliquant ICI

(Photo : Toromedia)

SARAGOSSE

Devant un quart d’arène et face à des novillos de María Cascón donnant un jeu inégal, la seule oreille coupée l’a été par Jorge Isiegas à son second après saluts à son premier.

ji28k

Saluts et vuelta pour Adrien Salenc et Francisco de Manuel.

(Photo : Joël Buravand - Album)

MADRID

Un quart d’arène, novillada accidentée de Julio García puisque le banderillero Reyes Mendoza a été blessé à la face par le deuxième et a dû être transféré dans une clinique de la capitale pour examens. Pronostic réservé. Quant au novillero Ignacio Olmos, il a reçu par son premier une cornada de 15 cm avec deux trajectoires sur la face interne de la cuisse gauche, ainsi qu’une blessure à la paupière. Il a toutefois poursuivi la lidia…

io28k

Silence aux deux pour Kevin de Luis, saluts et silence pour Lagartijo et vuelta puis saluts pour Ignacio Olmos.

Voir le résumé vidéo en cliquant ICI

(Photo : Plaza 1)

ALBASERRADA

Retour sur la corrida historique du 7 mai 1989, importante à plus d’un titre…

al28k

Pour en savoir plus, cliquez ICI

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 jb elj222

 nim20aff

 vic30aff

 al23aff

 ist16z

 cer06aff