Mercredi 16 Octobre 2019
Pérez, Madrid, Román, Alfarero, Gabin, Badajoz, Lagartijo, Tendido Cero…
Jeudi, 13 Juin 2019

cp12wz

Rencontre avec Cristian Pérez aux pieds de la Puerta Grande de Las Ventas…

Lors de la San Isidro, j’ai rencontré le protégé de Denis Loré face à cet endroit fortement emblématique pour tous ceux qui caressent l’espoir d’y sortir un jour a hombros sous les acclamations de l’aficion. Las Ventas, une arène dans laquelle il a toréé début mai, Cristian y laissant une bonne impression, saluant à son premier puis faisant la vuelta après pétition au terme de la lidia de son second Gabriel Rojas. Et à présent, direction Istres où il avait triomphé l’an dernier pour avoir coupé trois oreilles aux novillos de  Virgen María.

cp12a

Nous sommes évidemment revenus sur tout ça, tout en évoquant aussi son actualité qui dans trois jours passera par un retour à Istres, l’arène qui l’an dernier lui a fait franchir un palier.  Avec le ferme espoir, bien sûr, d’y rencontrer à nouveau le succès...

cp12b

- Cristian, tout a pris une autre dimension à partir de ton triomphe d’Istres l’an dernier, non ?

- L’an passé à Istres, j’avais besoin d’un succès car c’était la seule opportunité que j’avais après deux années sans m’habiller de torero ! J’ai coupé trois oreilles, remporté le trophée et sorti a hombros, repartant très satisfait de cette novillada qui m’a fait entrevoir de nouvelles perspectives.

cp12c

- Y a-t-il eu un avant et un après ?

- Ce succès a eu quelques répercussions dans le sens où je n’étais pas connu, ni reconnu, et il m’a permis d’aller à Calasparra où je n’ai pu triompher à cause de l’épée. Je suis aussi retourné toréer chez moi, à Albacete, le problème étant que les cartels étaient déjà quasiment bouclés partout.

cp12e

- Cette année, tu as fait quand-même fort en allant te présenter à Las Ventas avec si peu de courses dans tes bagages…

- En effet, le 5 mai, je suis allé me présenter à Las Ventas, c’était seulement ma cinquième novillada, j’avais fait un peu de campo et je suis arrivé avec toutes mes ganas d’être torero. L’épée m’a privé d’un trophée, mais j’estime que ma présentation dans la Monumental a été positive. J’étais très heureux d’être dans une telle arène, j’ai dû corriger les défauts de mes deux novillos, mais j’ai éprouvé de très bonnes sensations dans la mesure où je pense avoir imprimé une bonne dimension malgré le peu de novilladas toréées !  Denis a eu des contacts avec l’empresa et compte tenu de ma prestation et l’empreinte laissée, j’ai bon espoir de retourner à Las Ventas cet été !

cp12w

Voir la vidéo de cette novillada en cliquant ICI

- A présent, tu vas retourner dans le théâtre de ton exploit de l’an dernier…

- Oui. Franchement, et en toute modestie, je pense avoir mérité cette répétition, même si rien n’est jamais acquis. J’avais une grande envie d’y revenir, pour montrer que je suis devenu encore plus mature, que j’ai évolué et en définitive afficher mon envie de grimper les marches…

cp12f

- Avec seulement un novillo puisque vous serez six à vous disputer le droit d’obtenir un poste à Mexico…

- Bien sûr que j’aurais préféré lidier deux novillos, comme l’an dernier. Cette formule, c’est un peu une loterie, mais chacun aura une opportunité de montrer ce qu’il sait faire avec au bout, une carotte très alléchante et extraordinaire sous la forme de ce contrat dans la Monumental de Mexico ! C’est très important, j’y pense évidemment beaucoup, c’est une motivation supplémentaire et je jouerai ma carte à fond !cp12g

- Comment t’es-tu préparé ?

- Ma préparation est toujours la même, sacrifice, lutte, constance, en essayant d’être de jour en jour meilleur torero et personne ! Un travail physique, mais je fais aussi pas mal de salon, ce qui est fondamental, avec Denis en France ou bien chez moi, à Albacete, dans la propriété de Dámaso González, étant très proche de sa famille… Comme je te l’avais déjà dit, il m’arrive aussi de m’entrainer avec Paco Ureña, qui vit avec la fille du maestro. D’ailleurs, quand j’ai toréé à Las Ventas, ils sont venus m’encourager !

cp12h

- Quel est ton objectif pour 2019 ?

- Mon but est de finir novillero puntero en faisant une temporada plus compacte pour aller l’année suivant dans les plus importantes arènes avec en ligne de mire une alternative « con fuerza » !

cp12i

- Te sens-tu soutenu en tant que torero ?

- Effectivement, et je remercie tous les aficionados qui m’ont soutenu, y compris en France où je me sens comme chez moi. En particulier Denis Loré, bien sûr, qui m’a fait confiance et qui guide à présent ma carrière…

dl12k

DENIS LORÉ

- J’ai demandé à Cristian si Istres avait été l’an dernier une sorte de détonateur et tu te doutes bien de sa réponse…

- En effet, la novillada de Jean-Marie Raymond, l’an dernier à Istres, a constitué le vrai départ de notre aventure avec Cristian Il avait gagné le Bolsín de Nîmes Métropole deux ans auparavant et ensuite débuté avec picadors à Albacete, mais je ne m’en occupais pas encore. On ne va pas trop revenir sur le passé, mais il est clair que sa performance istréenne a été le véritable début de son parcours en piquée.

cp12j

- Comment l’as-tu trouvé ce jour-là ?

- Cristian est venu très déterminé, en novillero, ce qui nous manque pas mal aujourd’hui ! C’est ce que j’avais envie de voir. On n’a pas cinquante novilladas, on retournera à Istres puis on ira à Boujan, Riscle, et normalement, on a quelques possibilités de toréer aussi en Espagne, notamment à Madrid où il devrait être répété pour s’être bien comporté en mai.

cp12k

- Madrid où il a d’ailleurs débuté sa temporada, ce qui est assez surprenant, non ?

- A Las Ventas, on nous a prévenus trois semaines avant, c’était la première novillada de sa saison, et il n’avait toréé que quatre vaches et lidié un novillo « a puerta cerrada » ! Cristian n’avait pas porté le costume de lumières depuis septembre dernier, il est arrivé à bloc comme à Istres, toujours en novillero, ce qui a été remarqué par l’empresa, les professionnels, ainsi que la presse…

cp12l

- Comment vois-tu sa temporada ?

- Je ne sais pas combien de novilladas on va toréer. Pour le moment, on en a cinq ou six de sûres, mais il est évident que ce nombre évoluera en fonction de ses résultats. Il a des cartes  à jouer, il en a conscience et je suis sûr qu’il fera tout pour aller encore plus de l’avant.

cp12m

- Comment l’y prépares-tu ?

Sa préparation reste la même, c’est surtout un battant, un valiente… comme moi je les aime !!! Ça me correspond, à lui aussi, il sait pertinemment que le créneau dans lequel il évolue n’est pas le plus évident… mais il vaut mieux toréer ça que rien du tout, non ? »

NOVILLEROS 2019

ist25p

MADRID

Devant deux tiers d’arènes et face à six toros de Cuadri charpentés, donnant peu de jeu, le plus en vue a été Domingo López Chaves qui a salué les deux fois.

dlc13k

Pour le reste, deux silences pour Rafaelillo et Octavio Chacón.

A noter que des membres de l’association « El Toro de Madrid » ont tenu à honorer l’éleveur Fernando Cuadri qui a passé la main à plusieurs proches. L’ovation s’est propagée sur les tendidos et le ganadero s’est montré très ému par ce geste…

 ROMÁN

Le matador Román a été choisi pour occuper le troisième poste, laissé jusque-là vacant, de la corrida de clôture de la Feria de l’Atlantique, le  1er septembre à Bayonne. Il partagera l’affiche avec Octavio Chacón et Joaquín Galdós, toros de La Quinta.

rom13k

(Photo : Plaza 1)

ALFARERO

Après s’être distingué lors des épreuves de qualification, le jury du VIe Certamen Alfarero de Plata de Villaseca de la Sagra (Tolède) a retenu Solalito parmi les finalistes qui se disputeront ce trophée tant convoité le dimanche 30 juin face à des erales d’origine Jandilla de Hermanos Sánchez de León. Suerte !

alf13k

GABIN

Samedi après-midi à Vic-Fezensac, dans le salon des corrales, après la novillada d'El Retamar, notre compatriote Gabin Rehabi, picador de toros, a reçu un prix de la part de la « Asociación Nacional de Presidentes de plazas de Toros de España (ANPTE) » des mains de Antonio Jesús Ortega.

gr13g

Ce prix lui est remis en « reconnaissance à sa décisive contribution à la Tauromachie par la mise en valeur de la suerte de varas et son comportement exemplaire en tant que picador de toros de lidia ».

gr13f

A cette occasion, André Cabannes, Christophe Andiné, responsables du Club Taurin Vicois, Dominique Valmary et André Roques de la FSTF, ont commémoré également les 20 ans de la tragique disparition du picador José Ruiz Muñoz.

gr13h

Gabin Rehabi dédie cette récompense à la mémoire de son compagnon disparu.

gr13k

Après Algemesí et Saragosse où il a gagné les prix correspondant à sa profession, Gabin est honoré par une prestigieuse association espagnole d'aficionados engagés. ! Enhorabuena

(Communiqué)

BADAJOZ

bad13k

LAGARTIJO

Contrairement à ce qui a été annoncé hier sur le site, les obsèques après rapatriement de Raphaël David Martínez Garré « Lagartijo » ne pourront avoir lieu le lundi 17 juin. En effet, le vol qui devait ramener sa dépouille a été annulé.

lag13k

La famille est désolée pour ceux qui avaient déjà pris des dispositions, mais elle n’a été informée qu’au dernier moment.

La date de ses funérailles ne sera communiquée que lors du rapatriement sur le sol français afin d’éviter de nouveaux désagréments et de mauvaises surprises...

TENDIDO CERO

L’émission consacre une large place au triomphe d’Antonio Ferrera à Las Ventas, un résumé de ce qui s’est passé la semaine dernière durant la San Isidro, de la Feria de Cordoue et de la corrida d’Aranjuez dans une plaza rénovée après 222 années de fonctionnement, avec un hommage à la Comtesse de Barcelone et en la présence de son fils Juan Carlos. Enfin, ce numéro comprend aussi l’évocation d’une visite d’un groupe d’abonnés de Séville à la ganadería Soto de la Fuente, ainsi que le résumé du mano a mano entre Juan Mora et Emilio de Justo à Cáceres…

 tc13k

Pour voir cette émission, cliquez ICI

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 nim vend25aff