Samedi 21 Septembre 2019
Boujan, Cocarde d’Or...
Dimanche, 30 Juin 2019

fm29wz

Ouverture âpre avec la palme au maletilla Francisco Montero...

 

Préalablement décalée pour cause de canicule puis retardée pour permettre aux aficionados d’accéder aux tendidos après une longue fouille désormais règlementaire, cette novillada s’est finalement donnée en semi-nocturne, la deuxième partie s’effectuant sous les projos, ce qui plomba un peu l’atmosphère.

mv29k

Geste sympathique et émouvant de l’empresa qui fit venir Manolo Vanegas en piste à l’issue du paseo pour lui rendre hommage, Michel Bouisseren étant accompagné de Bernard Mula.

as29k

L’aficion torista s’était mobilisé à environ deux tiers pour cette novillada d’Antonio Silva, les clichés et vidéos largement diffusés sur la toile attisant la curiosité devant un lot très proche d’une corrida de toros.  Dans le domaine du tamaño et des armures, on était sur du XXXL, quant au comportement, ce fut globalement une autre paire de manches, le troisième offrant un jeu plus propice au bon toreo. Concernant les cornes, il avait été préalablement annoncé au micro que certaines d’entre elles étaient astillées, suite à une nervosité, notammment dans le transport, qui s’est ressentie sur certaines pointes, l’empresa précisant qu’elle avait décidé de ne pas y toucher pour garantir leur intégrité... Du cartel initial ne restait plus qu’un novillero, Cristian Pérez, les deux autres, Aquilino Girón puis Manuel Ponce, déclarant forfait pour blessure, leur poste étant pourvu en définitive par Alberto Pozo et Fernando Montero dont la trajectoire de maletilla, qui n’a rien d’évidente, avait pas mal alimenté les discussions. Au terme de cette course, c’est finalement lui qui a décroché la timbale...

ap29k

Alberto Pozo (silence et sauts) a ouvert la séance par capoteo dynamique avant trois rencontres, la troisième en partant de loin, puis faena sans grand intérêt à cause d’un bicho à la bravoure limitée qui ne tarda pas à se désintéresser du leurre. Entière après quelques trapazos, faute de mieux. Le quatrième, applaudi à sa sortie, alla accueillir violemment le cheval avant qu’il ne soit bien placé. Tercio sans grand brio avant une faena donnée montera vissée sur sa tête rappelant des combats à l’ancienne. L’Albaceteño tira ensuite quelques derechazos avant de nous gratifier de quelques poses théâtrales dans un ensemble longuet pour tenter de faire monter une mayonnaise bien difficile à prendre malgré une évidente volonté. Entière.

cp29k

Cristian Pérez (silence aux deux) a pris un premier client médiocrement piqué  et après que Merenciano se soit distingué avec les palos, ainsi qu’un de ses compañeros, il brinda à Jean-Luc Couturier une faena donnée à l’énergie en s’évertuant à voler les muletazos face à un adversaire rapidement orienté, sans grande option toutefois. Faillite au descabello... Son second prit deux piques dont une ration soutenue au second contact, puis brindis à l’assistance d’un trasteo plus volontaire que réellement abouti. Cristian aligna les muletazos sans parvenir à prendre le dessus. Ce ne sera pas faute d’avoir essayé, sans grand succès, avant entière suivie de deux coups de verdugo.

fm29k

Francisco Montero (vuelta et saluts) toucha en premier lieu le Silva le mieux disposé à combattre dans les règles. Après capoteo décidé puis une première rencontre spectaculaire avec bel exercice d’équilibre contenu de la part de Gabin et sa monture, puis une seconde rencontre en partant de loin, brindis au conclave d’un trasteo rondement mené à tribord, le bicho prenant bien la flanelle, mais ayant toutefois assez rapidement tendance à chercher les tablas sur les remates. Beaucoup d’entrega chez Montero, un tantinet pueblerino, mais toréant avec son cœur et ses tripes, bref, « en novillero ». Las, alors qu’une oreille lui tendait les bras, l’épée est venu contrarier ses espoirs de récompense, Francisco effectuant toutefois une vuelta touchante par la joie et l’émotion qu’il transmettait. L’ultime, le plus baraqué de l’envoi, alla trois fois au cheval sans se distinguer outre mesure, manifestant ensuite une faiblesse par devant préjudiciable au contenu d’un trasteo brindé à Manolo Vanegas qui malgré l’envie du maletilla, ne put totalement passer la rampe. Entière au troisième envoi puis descabello. Mais globalement, c’est bien lui qui a été le plus en vue ce jour.

bou29k

Le prix au meilleur piquero a été attribué à Gabin Rehabi et celui au meilleur novillero à Francisco Montero. Ils ont été remis en piste par Victor Mendes, parrain de cette feria, et Bernard Mula.

Attention, ce dimanche, matinée avec la NSP de Concha y Sierra et Fernay à 11h et novillada de Veiga Teixeira à 19h... Et si ça pouvait commencer à l’heure, ça ne serait pas plus mal !!!

COCARDE D’OR

Pour l'édition 2019 de la Cocarde d'Or, ce lundi 1er juillet, la règle du jeu remise au goût du jour par Luc Jalabert en 2011, pour les 80 ans de la course phare du calendrier arlésien, reste la même... L'accès à la piste, comme « au bon vieux temps », sera libre. C'est-à-dire que peuvent rentrer, sans limitation, tous les raseteurs qui le souhaitent pour tenter de monter sur la première marche du podium et remporter le précieux bijou, âprement disputé lors d'un après-midi combatif, souvent par des températures folles.

La nuance cette année, souhaitée par Jean-Baptiste et Lola Jalabert, à la direction des arènes, est de demander aux raseteurs de s'inscrire un peu en amont de la Cocarde d'Or.

arl29k

Seront présent 45 Raseteurs et 10 Tourneurs: Jérémy ALIAGA, Loïc AMERAOUI, Loïc AUZOLLE, Sofian BENAMMAR, Enzo BERNARD, Joachim CADENAS, Amine CHEKHKHADE, Jérémy CIACCHINI, Maxime FAVIER, Ahmed Zakaria KATIF, Vincent MARIGNAN, Rudy MARQUIS, Jérôme MARTIN, Yassin NAIM, Youssef ZEKRAOUI, Loïc ALARCON, Farid ALIAOUI, Fayssal ALLam, Anthony AYME, Frédéric BOYER, Mohamed CHIG, Stéphane DUNAN, Joffrey FERRIOL, Ludovic GARCIA, Florian LOPEZ, Ludovic MATEO, Yannick MICHELIER, David MOINE, Gabriel MONTESINOS, Damien MOUTET, Jean-Henri OUDJIT, Jérémy PINTER, Yoan PRADIER, VIVIEN RODRIGUEZ, Boris SANCHIS, Michael SANTELLI, Tom VACARESSE, Walid ZINI, Hedi CHEBAIKI, Youssef EL MAHBOUB, Nicolas FAVIER, Florentin GARCIA, Vincent LAURENT, François MARTIN, Charly ZELPHATI.

(Communiqué)

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 nim vend25aff