Dimanche 15 Septembre 2019
Bayonne, Yonnet, Paul-Christian, Palencia, Roquefort, De Justo, Otoño, Signes, Campo, Popelin, Muleta, Fernay, Tau, Noirs, Expo…
Vendredi, 30 Août 2019

 sc30wz

Triomphe de Sébastien Castella qui a coupé trois oreilles aux toros de Luis Algarra…

Du grand toreo ou des toreros sans toros (c’est selon…)

Première de la féria de l’Atlantique, vendredi. 4/5 d’arène.

Toros de Luis Algarra,  correctement présentés mais manquant de race et de fond, le second, nº 33, « Tomasito », vuelta al ruedo non justifiée, et le cinquième sifflets justifiés à l’arrastre.

Sébastian Castella : oreille et deux oreilles.

Daniel Luque : oreille après avis et silence.

Pablo Aguado : silence après avis et silence.

Saluts de José Chacón, au premier et de Rafael Viotti et Santiago Pérez au quatrième.

BAYONNE : DU GRAND TOREO

On a pu assister à des moments magiques avec deux protagonistes : Sébastien Castella et Daniel Luque. Un duel qui s’est amorcé dès les quites au premier toro, avec un Luque toréant à merveille par chicuelinas, d’une douceur extrême, avec pour réponse des gaoneras d’une prise de risque maximum de Sébastien.

On a continué de voir du très bon toreo de cape. Commençons par le Français. Sa réception au second a été sublime, lui apprenant à charger avec un temple envoûtant. Après avoir été déséquilibré, avant d’amener son cheval à la pique, Sébastien l’a fait avec des chicuelinas d’une arrogance et d’une personnalité uniques. C’était beau, c’était inédit.

sc30k

Photo Roland Costedoat

Castella a coupé trois oreilles, l’une à son premier dans une faena qui a démarré avec un temple majestueux, des passes au ralenti, se régalant dans chaque charge du toro d’Algarra. Malheureusement, le toro n’a pas été jusqu’au bout, sa bravoure était limitée, malgré sa classe. Cependant, Castella ne s’est pas démonté et s’est arrimé, avec des accrochages qui ont parfois effrayé le public.

Sur son second, début de faena sensationnel, des changements de main invraisemblables et une naturelle éternelle, qui n’est pas sans nous rappeler celle de Talavante à Séville. Mais une fois encore, là aussi, le toro s’est éteint un peu plus tard. Castella n’a pas lâché et une estocade efficace lui a permis de couper deux oreilles, la seconde contestée par une partie du public.

dl30k

Photo Mathieu Saubion

Luque a été sublime par moments. Surtout à son premier, qu’il a toréé magnifiquement à la cape et à la muleta, alliant toujours la douceur à la profondeur. Son toro était bon, sans doute, mais le tour de piste fut excessif, d’autant plus que le torero de Gerena dissimula sa baisse de régime, en particulier avec les luquesinas. L’estocade fut sensationnelle, mais le toro, brave, mit un temps fou à tomber et le prix ne fut que d’une oreille. Son suivant, il le toréa avec des véroniques caressantes, d’un relâchement hallucinant, sans le moindre préambule. Elles étaient presque charnelles, on les dégustait avec la même lenteur que Luque les interprétait. Il brinda à Sébastien, mais malheureusement, le toro n’avait pas de charges, toutes les tentatives de Luque furent vaines malgré sa volonté et sa détermination.

pa30k

Photo Roland Costedoat

Pablo Aguado a été bien, correct. Il s’est efforcé au dernier, à réussi à le faire charger alors que cela semblait improbable, mais il n’a pas été au même niveau que ses compagnons de cartel. Son premier toro permettait sans doute davantage et face à son dernier, plus compliqué, il montra une facette plus technique et un peu plus convaincante. Peut-être avait-il en tête son rendez-vous de Ronda ? En tout cas, l’après-midi, qui finit la nuit, fut celui de Castella et de Luque qu’on aimerait voir confrontés plus souvent.

Antonio Arévalo

Deux toreros et pas de toros

Grande démonstration de savoir faire, en particulier à la cape, par les deux exceptionnels maestros que sont Luque et Castella. Les deux toreros nous ont offert de très bons muletazos en début de chacune des faenas, mais les toros décastés de Luis Algarra sont rapidement allés à menos, ou se sont même éteints. Débuts étincelants et fins tristounettes ou en trompe l’œil, tel est les résumé de chacune de faenas de Luque et Castella. Il y a eu une vraie compétition entre les deux toreros avec de grands quites à la cape, de quoi donner envie à certains organisateurs de programmer un mano à mano. Aguado, mal servi au sorteo, a toréé fuera de cacho et sur le pico et n’a pas convaincu le public bayonnais qui remplissait au quatre cinquièmes les gradins.

RT

Matinale, Álvaro Chinchón qualifié

Deux novillos d’Alma Serena, celui sorti premier étant le plus potable de la matinale, deux de Camino de Santiago, très décevants, de « poco juego ».

gg30k

Guillermo García : saluts après deux avis.

nino30k

Nino Julian : saluts.

adc30k

Álvaro Chinchón : saluts après avis.

jbl30k

Jean-Baptiste Lucq : saluts.

Cette deuxième demi-finale des sans piquées de Bayonne a été moins flamboyante, dû notamment au comportement des novillos. Les deux de Camino de Santiago n’ont pas permis aux derniers novilleros qui les affrontaient de briller, mais malgré les bonnes manières, ont permis à Alvaro Chinchón de se qualifier sans couper la moindre oreille, ni faire de tour de piste. Le madrilène Guillermo García nous a semblé plus expérimenté, malgré sa froideur, l’enthousiasme de Jean-Baptiste Lucq n’a pas dépassé le stade du toreo bouillonnant et Nino Julian est tombé sur un novillo de Darré ne lui offrant aucune possibilité de toréer, uniquement de se montrer volontaire.

A.A.

(Corridasi  - Photos de la novillada et du haut : Matthieu Saubion)

 FRANÇOISE

La triste nouvelle est tombée ce vendredi, Françoise Yonnet est décédée. Epouse d’Hubert Yonnet, figure emblématique du monde des toros, Françoise était elle aussi très impliquée dans ce milieu. Une grande dame…

fy30k

Torofiesta exprime ses sincères condoléances à sa famille, autour de ses fils Jacques et Pascal Mailhan, ainsi qu'à ses proches…

fy30w

PAUL-CHRISTIAN

La fatalité aura voulu que l’ancien journaliste de Radio Landes et quelques autres médias, avec qui j’ai eu le plaisir de collaborer plus tard, soit allé rejoindre à son tour le paradis des revisteros. Je garderai de lui le souvenir d'un homme très affable, toujours occupé  dans le patio, avant les corridas, à sortir son cahier d'écolier devant les toreros pour leur montrer les photos et leur demander une dédicace, ou du moins un autographe ! Ci-dessous, un bel hommage rédigé par Pierre Vidal auquel je me joins, évidemment…

"Paul Christian Narran est décédé la nuit dernière. Il fut un excellent journaliste professionnel qui collabora à France Bleue Gascogne durant dix ans. Il aimait passionnément les Landes avant toute chose et plus particulièrement la corrida comme la course landaise. C’était aussi un passionné de rugby. Il fut un journaliste aimé des gens qui ne se poussait pas du col et faisait vivre ce qu’ils voyaient avec passion et tendresse. Il ne se laissait pas impressionner et n’avait pas peur de déranger, ce qu’il considérait, à juste titre, comme la mission d’un journaliste.

pcn30k

J’ai travaillé à ses côtés assez longtemps pour témoigner de son engagement au côté des plus humbles. Il fut un défenseur acharné des toreros français à une époque où ça n’était pas évident et Nimeño II lui a témoigné son amitié à de multiples occasions. Il ne voulait pas non plus opposer course landaise et corrida. Il détestait enfin le pouvoir taurin dans sa brutalité, celui qui faisait ou défaisait les carrières. Il se plaçait ainsi toujours des côtés des jeunes toreros, de ceux qui luttaient pour se faire un nom.

C’était un homme généreux capable de coups d’éclats qui parfois se retournaient contre lui. Il a apporté beaucoup au service public et, lui particulièrement, avec l’ensemble de l’équipe de ce que l’on appelait Radio Landes à l’époque, il a donné un style, un ton unique à cette station. Une station qui a consacré d’emblée une place importante à la tauromachie. Comme la reconnaissance est absente du milieu taurin comme elle l’est du milieu journaliste, il fut oublié par la suite.

Je peux dire que Paul-Christian m’a beaucoup influencé dans ma manière de travailler et plus largement dans ma vision de ce métier de journaliste à l’écoute et au service des gens. Je suis triste ce soir… et je partage ce sentiment avec sa famille et ses amis.

C’est un morceau de la Gascogne qui nous quitte."

(Photo : Corridasi - Sud Ouest)

PALENCIA

Demi-arène. Six toros d’Antonio Bañuelos donnant un jeu inégal.

Saluts avec pétition puis oreille pour  Diego Urdiales et pour Toñete, silence, oreille et saluts.

Mais cette corrida a été hélas marquée par la grave blessure subie par Paco Ureña, 25 cm dans la cuisse droite. Gros dégâts musculaires et hémorragie veineuse, avec contusion du paquet vasculaire et nerveux, ainsi qu’une autre trajectoire jusqu’au plan osseux fémoral.

Le Lorqueño a été opéré sous anesthésie générale avant d’être transféré vers une unité de réanimation de Palencia. Pronostic grave.

ROQUEFORT

Très beau reportage photographique de Laurent BERNEDE accompagné de plusieurs reseñas sur la novillada de Roquefort…

roq30k

Pour y accéder, cliquez ICI

DE JUSTO

Concernant son encerrona du 7 septembre à Dax, Emilio De Justo a communiqué sur l’événement au travers du clip vidéo 'El tiempo es Justo"…

dj19k1

Pour découvrir ce clip, cliquez ICI

OTOÑO

L’affiche officielle de la Feria de Otoño de Madrid 2019 a été dévoilée. Elle est dans l’esprit de ce qui se faisait au XIXe siècle, comme un rappel à une certaine authenticité…

mad30k

La composition de cette affiche a été inspirée d’un cartel de l’année 1887 à San Sebastián…

Renouvellement des abonnements jusqu’au 13 septembre, vente des nouveaux abonnements les 17, 18 et 19 septembre et des places séparées à partir du 21 septembre.

Renseignements sur le site Las Ventas ICI

SIGNES

signes30k

CAMPO

campo30k

GOYESQUE

L'an dernier,  l'Ecole Taurine du Pays d'Arles avait lancé la Feria du Riz en organisant des lectures taurines sur la Place du Forum en partenariat avec les amis du Prix Hemingway. Cette année c'est le lien entre cinéma et corrida que nous avons souhaité illustrer. C'est avec grand plaisir que, grâce au partenariat établi avec Tony Guerrero, producteur du film, et avec l'aide de la Ville d'Arles, nous vous invitons à la projection en avant-première du film de Christopher Burke "La goyesque d'Ena Swansea" le 6 septembre au Théâtre d'Arles.

Voir la bande annonce ICI

(Communiqué)

POPELIN

Le Président de l'Association "Claude Popelin ", le Professeur Jean-Pierre Clarac, Madame Elisabeth Bonjean, Maire de Dax, Monsieur Jacques Pene, Président de la Comission Taurine de Dax, vous prient de bien vouloir assister à la remise du prix "Claude Popelin " à la meilleure lidia de la temporada 2018 au matador Emilio de Justo, le dimanche 8 septembre 2019 à 14h, après le sorteo, au patio de caballo des Arènes de Dax.

(Communiqué)

MULETA

mul29k 

FERNAY

L’élevage Olivier Fernay y sus Hijas ouvre ses portes a l’occasion des Ferias d’Arles et Nîmes  pour découvrir les Toros et Novillos pour 2020 et assister a une démonstration de tri et travail des cabestros…

of30k

Rendez-vous les samedis 7 et 14 septembre à 10h30.

Verre de l’amitié offert.

(Communiqué)

TAU

 tau30k

(NDLR : dans le vocabulaire de la Bouvine, un « tau » est un taureau entier, normalement destiné à la reproduction, mais dont certains sont aussi utilisées dans des courses, le plus souvent spectaculaires…)

NOIRS

A l'occasion de la réédition des "Noirs" de Patrick Espagnet, par les Editions du Diable Vauvert, Arte y Toro, en partenariat avec la Ville de Nîmes et Les Avocats du Diable, invite  Patrick Catalifo à lire, l'espace d'un soir, la poésie troublante, belle,  émouvante et drôle de l'auteur.

nois30k

Daniel Saint-Lary l'accompagnera pour un court instant comme récitant. Il sera accompagné aux instruments par Pepe Martínez. A la régie son et lumière, Julien Blatière.

Comme on se plait à le dire, l'entrée est gratuite, mais les places sont chères (200 places assises). Il est impératif que vous réserviez votre invitation, en indiquant le nombre d'invités, soit auprès de Daniel Saint-Lary ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ) ou auprès d'Hélène, comme indiqué sur le flyer d'alerte…

(Communiqué)

EXPO

Vernissage de l'exposition Feria de Nîmes avec Patrick Simeon, Arnaud Chabanon, Patrice Sebben, Pierrick Charmasson et Peintre Román le jeudi 12 septembre à partir de 19h30 à la Galerie Chouleur, Rue Fresque.

ps30f

Verre de l'amitié des vins du Domaine Galus…

ps30g

(Communiqué)

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 nim vend25aff