Samedi 20 Avril 2019
Toro
Vendredi, 28 Janvier 2011

Etre aficionado et habiter à Toro, quelle heureuse coïncidence !

 

Il faut dire que cette cité castillane proche de Zamora a derrière elle un passé dont certains édifices, dont la plaza de toros, valent le détour. Cette arène a été construite en 1828, soutenue par de nombreux piliers de bois, puis elle a été rénovée récemment, en 2009, pour la rendre plus fonctionnelle et sécurisée, tout en lui conservant son style particulier. Et chaque année, se donnent ici des corridas comme des courses populaires. Une tradition, comme le bon vin, puisque Toro se trouve dans une zone viticole réputée.

 

 

                                                              tor27w

Bon, j’arrête là cette description sommaire pour dépliants touristiques pour en venir à ce qui nous préoccupe, le toro de Toro ! Avec les menaces actuelles qui pèsent sur la tauromachie, je vais encore vous faire cadeau d’un mauvais jeu de mots en vous disant que la mairie de Toro a pris le toro par les cornes !

 

En effet, en début de semaine, les autorités ont décidé de faire une demande d’inscription pour leurs spectacles taurins en tant que Patrimoine Culturel Immatériel. Ça donnera ce que ça donnera, mais au moins, ceux qui ont en charge la gestion de cette cité ont pris leurs responsabilités et ne se cachent pas derrière leur petit doigt ! Si tout le monde en faisait autant…

 

Pour la petite histoire, sachez que si le PP, qui est majoritaire, s’est déclaré favorable à cette demande, les socialistes se sont abstenus. L’issue finale de cette initiative sera connue aujourd’hui en séance plénière. Mais on peut déjà noter qu’en novembre dernier, Toro a été déclarée ville taurine. Avec un nom pareil, c’était la moindre des choses ! En tout cas, l’aficion tient là un symbole fort qui devrait servir de référence. Car quoi de mieux que des toros à Toro…

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 jb elj222

 arl28aff

 nim20aff

 al23aff

 ist25aff