Mercredi 16 Octobre 2019
Madrid, Manif, Torería, Peña Ordóñez, Saragosse, Parejo, Hellín, Las Rozas, Montoro…
Lundi, 07 Octobre 2019

 

me06wz

A Las Ventas, séance de clôture en demi-teinte avec des Adolfo Martín pour la plupart décastés…

 

am06h

 

Trois gros quarts d’arène, six toros d’Adolfo Martín inégaux de présentation et comportement, meilleur le 4.

 

cd06h

 

Curro Díaz (silence et saluts) entama les débats en s’illustrant au capote par véroniques avant deux rencontres, bien la première et brève la suivante.  A la muleta, quelques beaux gestes sortirent d’un ensemble qui le vit placé sous la menace lors d’un trasteo brindé à l’assemblée, l’Adolfo le laissant en définitive sans grande option. Entière tombée. Le Linarense eut ensuite l’occasion de se mettre en évidence avec le toro qui offrit le plus de possibilités, le seul en fait qui se sauva réellement de la quema. Après deux assauts défensifs au cheval puis un bon quite de López Chaves, Curro étala le meilleur de la tarde sous forme notamment de naturelles ajustées qui lui valurent des olés sonores, le tout étant exécuté avec profondeur et sentiments. Las, un pinchazo avant entière le laissa sans trophée, mais le public réclama fortement qu’il vienne saluer pour ce grand moment de toreo « al natural »…

 

dlc06h

 

Domingo López Chaves (silence aux deux) entendit quelques protestations venant d’aficionados mécontents d’un toro au gabarit discret, mais qui était tout de même veleto astifino. Il sortit sur les rotules d’un tercio de piques administré par Tito Sandoval avant un brindis à l’assistance, Domingo débutant par le haut une faena qui ne décolla vraiment jamais, compte tenu des conditions d’un bicho dépourvu de race et de forces. Faillite aux aciers. Le quinto, le plus lourd de l’envoi avec ses 592 kilos, fut l’auteur de trois faux départs, à savoir qu’avec une démarche « planplanette », il retourna trois fois au toril avant de se décider à tenir son rôle ! Le Salmantino l’entreprit alors énergiquement au capote en le menant jusqu’au centre sans se laisser déborder. Sortie fermée sur le premier assaut sans avoir été bien placé, l’Adolfo subissant lors du suivant. Suite sans saveur à la muleta à cause du manque d’allant d’un opposant qui ne justifia jamais l’adage…

 

me06h

 

Manuel Escribano (silence aux deux) dut répondre à une chaleureuse ovation de bienvenue à l’issue du paseo pour avoir surmonté la grave cornada reçue dans cette plaza lors de la San Isidro. Il alla plus tard recevoir son premier a portagayola, se trouvant déséquilibré, sans conséquences fâcheuses. Deux piques sans style précédèrent son intervention avec les banderilles qui résulta médiocre, le bicho ne se prêtant guère à l’exercice, faute de charges adéquates. Manolo dut poser une quatrième paire, le président refusant de changer le tercio alors que son opposant n’avait que trois palos sur le dos.  Après avoir brindé par le biais du micro de Movistar, le maestro de Gerena en bava des ronds de chapeaux, arrachant ce qu’il pouvait lors d’âpres échanges méritoires, certes, mais sans grand effet toutefois sur les étagères. Il alla encore recevoir l’ultime à la porte du toril avant deux rencontres, le bicho mettant les reins sur le premier assaut avant un second plus bref. Ovation au second tercio pour notamment une troisième paire par quiebro au violon puis brindis au respectable précédant un cite depuis le centre qui n’eut pas l’heur de provoquer une charge du fauve ! Escribano changea alors le terrain, sans toutefois parvenir à faire humilier un Adolfo dépourvu de toute classe qu’il expédia d’une entière d’effet immédiat.

Voir le résumé vidéo en cliquant ICI

MANIF

A Madrid ce dimanche à 13h, sous les fenêtres de mon hôtel situé en face Las Ventas, photo prise sans trucage de la grande manifestation anti-taurine !!! Dans la capitale de l'Espagne, dans la capitale de la tauromachie !!!

Voilà la réalité du terrain... quand il n'y a pas Internet pour faire croire qu'ils sont des légions ! Pitoyable...

 

ac06h

 

… Pour être tout à fait juste, une heure après environ, me trouvant tout proche d’Alcalá, j’ai constaté qu’après sa déambulation sur cette importante artère madrilène, la joyeuse troupe revenait à son point de départ, ayant au passage absorbé quelques antis supplémentaires, ce qui portait leur nombre à une grosse centaine. De toute façon, ça ne changeait rien sur le fond à leur chiffre ridicule…

 

antis06h

 

Pour l’anecdote, une photo m’a été transmise, celle d’un jeune aficionado porteur d’une muleta qui sur le trajet de la maigroulette manif les nargua tout en restant correct. En torero. Olé !

TORERÍA

L’ACT Villaseca de La Sagra honoré par Torería…   C’est son maire, Jesús Hinojas qui a reçu le trophée à la fin d’une superbe soirée taurine tournant autour des novilladas piquées ou non… G. Calafell recevant lui le coup de cœur de Torería décerné à Francisco Montero et ses apoderados et leur extraordinaire parcours de cette saison…

Toreo de salon avec les prácticos, exposition éphémère des œuvres de B. Elliot et J.P. Prophète, présentation du livre « Toro Arte », qu’Olivier Pince cosigne avec son ami peintre Bruno Eliot et dédicaces avec Ch. Devos pour «De l’envie de toréer »… Beaucoup d’aficionados aux Jasses de Bouchaud, à la ganadería Pagès-Mailhan quand s’ouvre la 1ere table ronde autour des écoles taurines et des non-piquées. J. Hinojas décrypta le certamen de l’Alfarero de Plata de Villaseca de La Sagra, H. Galtier les actions de quartiers sur Nîmes avant qu’Yves Lebas, président de l’Ecole Taurine du Pays d’Arles, n’évoque celle-ci avec Paquito Leal avant de laisser la parole à T. Allez qui parla de l’organisation de La Embestida à Bouillargues et à Tristan qui déclama sur sa brillante temporada…

 

Toreria 2019

 

Après l’apéritif, seconde table ronde, plus animée, autour des novilladas piquées… J. Hinojas décrypta le certamen de l’Alfarero de Oro de Villaseca de La Sagra et parla de son projet d’une modification du règlement taurin pour les novilladas dans les arènes de 3eme catégorie y menos, un projet qui risque de devenir européen après sa venue à Arles…

Echange avec l’invité surprise Maxime Solera et G. Calafell pour F. Montero… Prirent la parole Adam Samira, le novillero arlésien, Michel Bouisseren, organisateur de Boujan, Laurent Giner, son homologue de Beaucaire, et Pascal Mailhan pour Tarascon et Lunel…

Le tout parfaitement traduit par H. Perez et dans un excellent esprit. Avant le buffet offert par l’association Torería au terme de cette conviviale soirée, remise des trophées ainsi que de souvenirs à P. Mailhan et à Patricia, son épouse, pour leur chaleureux et sympathique accueil…

(Communiqué)

PEÑA ORDÓÑEZ

Bien avant une actualité qui mobilise le monde taurin pour la défense de nos passions et leur transmission aux jeunes générations, la Peña Antonio Ordóñez avait programmé une date de réception du Centre Français de Tauromachie que nous avons suivi tout au long de l'année.

 

pao06h

 

C'est dire que cette actualité donne encore plus de pertinence à notre initiative…

(Communiqué)

SARAGOSSE

Arènes pleines Six toros de Garcigrande et Domingo Hernández (2 et 6) inégaux de comportement, meilleurs les 2, 4 et 6.

 

 sar06h

 

Saluts aux deux pour Diego Urdiales, venu remplacer Manzanares, et Cayetano, et pour Morante, bronca puis oreille.

En matinée, devant une demi-arène et face à de bons novillos de Los Maños, saluts et avis partagés pour Miguel Cuartero, silence aux deux pour Fernando Navarro et saluts aux deux pour Arturo Gilio.

(Photos Joël Buravand – Albums : Tarde - Matin)

PAREJO

Le torero Cristian Parejo, apodéré par Tomas Cerqueira, vient de triompher à nouveau en Espagne, coupant quatre oreilles à des novillos de Jandilla à Las Navas de San Juan (Ávila).

 

cp06f

 

Samedi prochain, il se produira à Bouillargues…

 

cp06h

 

(Communiqué)

HELLÍN

Cinq toros de Miura et un de Prieto de la Cal (1), meilleurs les 2, 4 et 5.

Triomphe d’Octavio Chacón qui a coupé les deux oreilles de son second après silence au précédent.

Saluts et oreille pour Filiberto et vuelta et oreille pour Diego Carretero.

LAS ROZAS

Devant une demi-arène et face à des toros de José Vázquez, triomphe de Ginés Marín qui a coupé les deux oreilles de son premier et deux oreilles et la queue à son second.

Saluts et oreille pour Román et oreille puis vuelta pour José Garrido.

MONTORO

Face à des toros de Passanha, triomphe de la terna avec deux oreilles et saluts pour Andrés Romero, oreille aux deux pour João Moura et oreille puis deux oreilles pour Léa Vicens.

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 nim vend25aff