Dimanche 05 Avril 2020
RAFI
Lundi, 09 Mars 2020

rafi10wz

Rencontre avec le novillero El Rafi et son apoderado Patrick Varin…

Pour Rafi Raucoule « El Rafi », la feuille de route 2020 est très claire, avec en ligne de mire l’entrée dans la cour des grands, aboutissement d’un long apprentissage qui va toucher à sa fin pour la temporada qui se profile.

Certes, nous n’en sommes pas encore au mois de septembre et d’ici là, de nombreux « compromisos » attendent le Nîmois qui s’y prépare très activement. D’ailleurs, on pourrait dire que sa temporada a déjà commencé puisque deux festivals en Espagne en ont constitué le coup d’envoi.

A La Flecha puis Aranda de Duero, entouré de figuras, Rafi a mis la jambe, triomphant lors du premier rendez-vous avec indulto à la clé, et pinchant la grande porte lors du second après avoir laissé une bonne impression. Ça semble donc bien parti pour lui et à ce propos, je l’ai rencontré ce lundi dans l’antre de son lieu favori : les Arènes de Nîmes, évidemment !

rafi10f

« La temporada précédente a été très importante pour moi car c’étais la première que j’effectuais à la fois avec Alberto García, de « Tauroemoción », et Patrick Varin. J’ai toréé 17 novilladas, dont pas mal en Espagne, notamment à Valencia, Séville, Madrid. J’ai eu quelques triomphes importants, comme à Valencia où j’ai franchi la grande porte, ce qui a eu pour conséquence une certaine répercussion. En France aussi, j’ai connu quelques grands tardes, à Nîmes, Soustons, ce qui a conforté cette année de rodage et la saison qui se profile sera plutôt celle de consécration. Ce sera ma dernière année de novillero pour laquelle je vais tout donner pour bien négocier cet ultime virage.

rafi10g

Concernant mes apoderados, ça se passe très bien et ça correspond totalement à ce que je voulais. Les rôles sont bien définis, chacun est à sa place, Patrick se consacrant principalement aux parties techniques et artistiques, et Alberto étant le chef d’équipe, celui qui s’occupe davantage de la recherche de contrats et de la partie administrative. Ils fonctionnent en parfaite coordination et ça me convient très bien…   En ce qui concerne le festival de La Flecha qui a ouvert ma saison, il m’a procuré un excellent souvenir, d’abord par la cartel de figuras que j’ai pu côtoyer et aussi par le résultat, puisque j’ai indulté un novillo de Juan Manuel Criado, ce qui a eu pas mal de répercussion ! J’ajoute que ces grands noms du toreo qui m’entouraient ont été très sympas avec moi, ce qui a été encore le cas à Aranda de Duero. Malheureusement, mon adversaire de  García Jiménez s’est collé aux planches et j’ai eu dès lors quelques difficultés à la conclusion. Mais il y a eu une bonne ambiance autour de moi, pas mal de gens sont venus car ils m’avaient vu à La Flecha, et en définitive j’ai éprouvé de bonnes sensations.

rafi10h

Déjà, quelques dates sont en train de tomber, avec en France la première le 5 avril à Nîmes pour le Rendez-Vous en Terre d’Aficion, mais aussi en Espagne avec Valencia, Madrid et Séville… D’autres contrats sont aussi négociés, mais ils seront dévoilés plus tard…

 rafi10i

Quant à ma préparation, je m’entraine au quotidien, le plus souvent en Espagne où je vais tienter au campo, avec aussi une préparation physique qui est nécessaire et que je suis loin de négliger. Maintenant, je vis le plus souvent à Sanlúcar de Barrameda où je partage un appartement avec Emilio de Justo. On s’entraine ensemble dans les arènes du Pino quand on n’est pas en tienta.

rafi10j

L’alternative ? Franchement, je n’y pense pas souvent car j’ai l’habitude de faire les choses une par une ! J’essaie de me concentrer sur ce qui arrive au jour le jour. La priorité, ce sera donc Valencia, puis Nîmes et comme tout passe vite, l’alternative arrivera en son temps. Pour le moment, je n’ai pas tous les détails, à moi de justifier mon inclusion dans un cartel le plus rematé possible…

rafi10k

Pour cette saison, ma cuadrilla sera composée, chez les banderilleros de Morenito d’Arles, qui va mieux, Membrú, l’ancien banderillero de Padilla, et de troisième, David Sánchez, frère de Juan del Álamo,  pour l’Espagne, et José Gomez pour la France. A la pique, Nicolas Bertoli aura un poste fixe et le second  sera choisi selon que la course se déroulera en France ou en Espagne. Enfin, le valet d’épée sera Clément Moras… »

pv10h

L’avis de Patrick Varin

« J’ai connu Rafi lorsqu’il avait onze ans. L’histoire est très claire, à la fin de son apprentissage au CFT, on cherchait à le faire apodérer et mon but était alors de le laisser dans de bonnes mains. Comme on ne trouvait pas la bonne personne, je lui ai proposé de m’occuper de lui jusqu’à ce que l’on finisse par trouver quelqu’un. C’était il y a deux ans, et à la fin de la temporada, on a eu un bon contact avec Alberto García qui m’a demandé de rester. On est donc co-apoderado avec un contrat de dix pages signé pour encore sept ans ! Dans les rôles que nous avons définis, je m’occupe surtout de la partie entrainement et accompagnement lors des courses et des tentaderos autant que je le peux. Mais aussi de la préparation physique et psychologique de Rafi, et ça, bien sûr, ça me plait ! Lui, il s’occupe plus des contrats, mais on est sans cesse en contact. Quant à l’organisation notamment des tentaderos, c’est le domaine de Luis Messeguer, veedor de Tauroemoción.

rafi10l

Rafi est un des rares élèves du CFT qui ne m’a pas foutu à la porte !!! Je lui demande beaucoup, il en a besoin. Il a confiance en moi et quand je lui demande quelques chose, il le fait immédiatement avec le toro ! Il est continuellement en évolution et par exemple, cet hiver, on a mis au point des choses au capote et à La Flecha, il a très bien appliqué ce qu’il avait travaillé, à tel point que Curro Vázquez a été emballé. Au sorteo d’Aranda, il m’a dit qu’il était enchanté et ce qui m’a fait aussi plaisir, c’est que devant les professionnels, il a ajouté que c’était grâce… à son professeur ! (rires)

rafi10m

Bref, Rafi est à l’écoute et continuellement en évolution. On travaille les paliers les uns après les autres et je ne lui parle pas maintenant comme je le faisais il y a deux ou trois ans. Je lui demande beaucoup plus, surtout psychologiquement. On ne  se soucie pas trop de ceux qui vont toréer avec lui, ce qui m’importe, c’est sa préparation car on sait très bien que cette année va être déterminante.

rafi10n

Ce qui ne m’intéresse pas, c’est qu’il prenne l’alternative puis qu’il cale derrière avec trois contrats. L’avantage avec Tauroemoción qui organise une centaine de courses par saisons, c’est que ça nous met en contact avec des professionnels importants et en outre, le festival de La Flecha a aussi beaucoup impacté. Il y a eu l’indulto, mais surtout la manière, et ce qui m’a stupéfait, c’est qu’avant l’indulto, les gens ne me calculaient pas trop dans le callejón, mais après, beaucoup sont venus me voir ! Cayetano, par exemple, que je ne connaissais pas personnellement, ou quelques empresarios importants, et c’est là que j’ai constaté que Rafi  avait franchi un palier. Mais attention, j’en ai d’ailleurs parlé ave lui, ce qui arrive est très bien, mais ça peut aussi basculer dans l’autre sens ! C’est bien pour ça qu’il faut profiter des succès, mais aussi se dire qu’il ne faut jamais s’endormir ! »

rafi10o

Cette nouvelle temporada devrait réserver à Rafi et Patrick de belles choses, c’est en tout cas ce que Torofiesta leur souhaite. Jusqu’à la consécration, évidemment ! Suerte...

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 aff20arles

 stm22aff

al05aff

 ist27aff20

 ar14rizl Copie