Samedi 11 Juillet 2020
Pascal Mailhan, Annulations/Reports, AFAP...
Samedi, 14 Mars 2020

pm14wz

L’opinion de Pascal Mailhan, ganadero de l’élevage Pagès-Mailhan, sur la situation actuelle…

Vendredi, à l’occasion d’un tentadero dans sa finca, j’ai eu l’occasion à son issue de m’entretenir avec Pascal Mailhan et il m’a fait part, bien sûr, de sa déception et de ses inquiétudes…

« Le problème avec le coronavirus, c’est que l’on ne sait probablement pas tout et quand ça va s’arrêter. Personnellement, on est très déçus car on avait pratiquement tout vendu cette année et là, on perd déjà Arles et Aignan… Après, le toro pour Saint-Martin a cinq ans et on ne pourra pas la garder encore trop longtemps si cette feria n’a pas lieu. Il est évident que tout ça va provoquer un manque à gagner.

Ce problème est mal venu dans la mesure où à la sortie de l’hiver, on a fait des sacrifices, que ce soit pour les toros espagnols comme les camarguais. Sans parler des contrats, la perte vient aussi du supplément obligé de nourriture. Sans que ça compense, on se rattrapera un peu sur la vente de la viande…. Curieusement, on n’avait pas vendu de vaches à l’automne car les cours étaient très bas, mais là, ils son en train de remonter avec la fermeture des frontières, notamment de l’Italie. Dès lors, la demande en viande augmente et relation de cause à effet, on vend davantage de bêtes pour la boucherie…

pm02k

Toutefois, ce qui nous importe le plus, c’est de voir lidier nos toros, évidemment. Nous avons encore des toros qui sont retenus pour juin et juillet, mais à présent, nous sommes dans l’expectative, justement par ignorance de la date de reprise…

C’est la même chose pour les camarguais où c’est plus compliqué car on a besoin de faire courir les toros. Contrairement à l’espagnol qui ne combat qu’une seule fois, le camarguais doit toujours apprendre, et s’il ne peut pas courir en piste, il lui sera compliqué de s’entretenir, voire de progresser. Puis il y a aussi l’argent, certains cocardiers sont loués avec un tarif élevé et si la situation perdure, la perte sèche sera importante !

Il faut savoir qu’à ce jour, il n’y a aucun système d’aide… sans compter qu’il y en a certains que ça va certainement réjouir ! Ce n’est pas prévu, Moi qui organise, je crois qu’il est bien précisé dans les contrats d’assurances qu’en cas d’épidémie, ça ne donne pas lieu à des indemnités. A vérifier, je n’en suis pas totalement sûr, mais il me semble que c’est hélas la règle.

Bien sûr, les annulations ou les reports posent problème, mais je pense que l’on doit être solidaire face à cette situation et que la tauromachie, quoi qu’il en coûte, ne passe pas au-dessus de tout ça… »

pm14k

Bien d’accord avec Pascal, il y a des gestes civiques forts qui dans les cas les plus délicats, doivent avoir valeur d’exemple, plutôt que de s’entêter à vouloir à tout prix organiser quoi que ce soit qui, de fait, devient dérisoire. Face à ce cauchemar collectif, il me semble que les tortos et bien d'autres choses ne sont plus la priorité, non ?

ANNULATIONS/REPORTS

Les annulations et les reports sont allés bon train ces dernières 24 heures, et pour la plupart, elles ont été mentionnées hier sur ce site, du moins pour ceux qui ont pris la peine de me les signaler….

Hormis quelques cas isolés, il faut dire, compte tenu de la gravité de la situation qui d’ailleurs vient de provoquer des mesures encore plus contraignantes, qu’à au moins 90%, des nombreuses manifestations ont mentionné une annulation ou un report. 

nim14h

Parmi les annonces officielles du jour, on retiendra le report à Nîmes du Rendez-Vous en Terre Taurine qui cette année comprenait notamment la Cape d’Or, ainsi que la tienta publique de l’Ecole Taurine du Pays d’Arles qui devait se dérouler ce dimanche chez Tardieu, au Mas de la Cour des Bœufs à Mas-Thibert, ou encore celle de Tristán à Gimeaux…

AFAP

"Capéa Pédagogique" de l'AFAP à Caissargue

Samedi matin à Caissargues, l'AFAP a organisée sa seconde "Portes Ouvertes" avec cette fois-ci du bétail provenant de la manade Thibault Cazalis.

A cause du Covid 19, les enfants du quartier de Valdegour n'ont pas pu venir assister comme il était prévu à cette manifestation.

La capéa a donc été maintenue en présence d'un public nombreux, mais limité à 100 personnes.

Les 4 excellentes vaches de Cazalis ont donné du jeu, montrant beaucoup de noblesse.

Les16 prácticos présents ont été repartis en groupe de 4 ; notons parmi eux un groupe de jeunes allant de 10 à 16 ans.

afap14h

Ce concept de "capéa pédagogique " a été très apprécié de la part du public qui a pu suivre en direct les différents conseils donnés par Hervé Galtier, micro-casque attaché autour de la tête.

Conseils également prodigués par le maestro Denis Loré qui encadre les prácticos tout le long de l'année, et par le banderillero  Christophe Arnaud.

Cette capéa était réservée et offerte aux prácticos ne participant pas aux différents “encuentros” de la saison,

Une seconde capéa sera réservée à ceux qui toréent des becerros le vendredi 5 juin à Clarensac.

En conclusion, citons la remarque du délégué à la tauromachie Frédéric Pastor, venu assister sur les gradins à cette manifestation : " L'AFAP a fait du bon travail ce matin, en ce qui concerne le transmission, la diffusion de la tauromachie et également dans la détection de jeunes car parmi eux, deux peuvent peut être prétendre à s'inscrire dans une école taurine."

(Photos : Jean Luc Jouet)

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 bez20aff

 ist20aff