Lundi 25 Mai 2020
Resaca
Mardi, 14 Avril 2020

sev14wz

Ce mardi matin, une gueule de bois pas comme les autres…

Eh bien voilà, on y est… En ce mardi de lendemain de feria d’Arles, soit le « Día de Resaca », comme disent nos amis ibères, expression qui évoque la gueule de bois, je me suis levé avec un goût amer en repensant à ce que j’aurais pu vivre ce week-end pascal sur les bords du Rhône !

Et concernant la resaca, il y a quelques temps à Séville, le dernier jour de la Feria de Abril qui tombait un lundi, il se disait que la plupart des « señoritos » offraient leurs places à leurs gens de maison, eux-mêmes préférant se reposer après une nuit de fête. Bref, pour une autre raison, ils récupéraient de leur gueule de bois !

Ce mardi, je suis un peu comme eux, je me sens vaseux et pourtant, j’étais très loin d’avoir envie de faire la fête toute la nuit ! En fait, avoir été privé d’une feria comme celle d’Arles n’avait pas de quoi me réjouir, surtout dans ce contexte, après des Pâques carcérales, ce dont je n’ai pas l’exclusivité, je sais, mais à l’évocation des cartels, il y avait bien de quoi se les…

Cerise sur le cake le lundi soir… avec la confirmation de la prolongation de notre confinement, ce qui entre parenthèses était loin d’être un scoop ! Autre élément ajouté à la gueule de bois car devenu une certitude, on a bien compris que ce que nous avons connu avant, à savoir un calendrier ponctué de rendez-vous dans tous les domaines et selon tous les goûts, devenait à présent très aléatoire concernant une vision claire du bout du tunnel. Bref, pour quelques temps - indéfinis - encore, adieu concerts, ciné, théâtre, stades, arènes, restaus, bars, déplacements, et j’en passe, autant d’éléments qui faisaient tourner l’économie, comme bien d’autres encore…

Les grands événements ne se montent pas en une poignée de jours et ce sera certainement très long d’en finir avec le confinement… Et s’il fallait un dernier élément venant étayer mon propos, le LXXIVe Festival d’Avignon, qui devait avoir lieu du 3 au 23 juillet et qui draine chaque année une foule considérable, vient à son tour d’être annulé ! Sans penser à tout ce qui va suivre…

Comment voulez-vous après tout ça, et notamment pour ces différentes raisons, que l’on reste optimiste ? Il est clair que pour ce qui nous concerne ici, il ne faut pas s’attendre à un retour des ferias et de la tauromachie d’un coup de baguette magique. Je sais bien que la passion l’emporte parfois sur la raison, mais tout de même, on n’est plus actuellement dans le domaine du rêve, mais plutôt dans une cruelle réalité. Relation de cause à effet, les toros attendront un retour total à la normale et pour l’heure, on a bien compris que ce n’était pas non plus pour eux à l’ordre du jour. Pas plus que d’autres spectacles…

Actuellement, les combats prioritaires sont ailleurs, les plus belles faenas étant l’œuvre de tous ceux qui luttent pour sauver des vies, ou encore pour rendre notre quotidien de confinés plus supportable. En cela, ce sont bien eux, elles, les vrais Maestros, non ?

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 ar14rizl Copie