Lundi 25 Mai 2020
CORDOBÉS
Vendredi, 15 Mai 2020

md15wz

Si la crise sanitaire l’en a empêché alors qu’il s’apprêtait à revêtir le costume de lumières, Manuel Díaz « El Cordobés » n’est pas resté inactif dans le domaine de la solidarité…

Jeudi dernier, il a participé à une entrevista avec la journaliste Leticia Ortiz qui a été suivie sur les réseaux sociaux de Tauroemoción par 13.000 personnes, se prêtant à une analyse de  l’actualité, avec les dramatiques conséquences de la pandémie, puis en affichant son charisme légendaire, il a élargi les échanges sur des thèmes et des souvenirs  plus allègres.

md15f

Concernant le virus, Manolo a évoqué son soutien à ceux qui souffrent, notamment pour avoir perdu un être cher ou leur travail. Pour eux, il s’est dit prêt, autant qu’il le faudra, à toréer pour aider ceux qui en ont le plus besoin, égratignant au passage les responsables politiques qui ne considèrent pas la tauromachie comme élément de culture, ainsi que le secteur taurin, pas assez uni à son goût…

Concernant sa réapparition, il a précisé qu’en fait, il ne s’est jamais vraiment arrêté, poursuivant son entrainement mais devant faire une pose pour surmonter une opération de la hanche, le toreo étant tout pour lui.

Très proche des siens, que ce soit son épouse Virginia ou son frère Chema qui a toujours été à ses côtés durant les vingt-sept années de sa carrière professionnelle, Manuel envisage sa nouvelle étape en mettant en avant le nom d’Alberto García, la tête pensante de Tauroemoción qui forme avec ceux qui l’entourent une équipe moderne qui fait les choses comme il les aime, à la fois soucieux, mais avec une forte envie de travailler.

md15h

Quant à sa vision de la profession, il considère qu’il a encore pas mal à apporter, y compris les jours sans où il faut tout de même transmettre des valeurs qui ont tendance à se perdre dans notre société : humilité, respect, cordialité, camaraderie, admiration, ajoutant que beaucoup de gens veulent le voir. Pour cela, il faut être fidèle à soi-même et ensuite au public… « Je n’ai jamais cherché à être le meilleur, mais plutôt à être le plus honnête. »

L’entrevista s’est poursuivie par l’évocation de nombreuses anecdotes et il est aussi à noter que durant cette entrevue, alors que l’audience gonflait, un groupe d’antis a essayé de la faire fléchir, mais cette  fâcheuse tentative de boycott a rapidement été stoppée par les partisans de Manolo et tout cela n’a finalement eu aucune conséquence…

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 ar14rizl Copie