Jeudi 06 Août 2020
NÎMES
Dimanche, 31 Mai 2020

nim31wz

Cette année, Pentecôte à Nîmes, ce sera un retour vers le passé…

« Faute de grives, on mange des merles » a-t-on l’habitude d’entendre pour un constat fataliste qui signifie en vrac qu’il faut savoir se contenter de ce que l’on a. Et en l’occurrence, lors de cette Feria de Pentecôte à Nîmes, alors qu’elle s’annonçait très alléchante avec notamment la venue de José Tomás, le coronavirus en a décidé autrement.

Franchement, passer devant l’amphithéâtre ce dimanche de Feria est aussi exaltant que de longer un cimetière ! Mais comme on dit, il faut faire contre mauvaise fortune bon cœur, c’est d’ailleurs ce qu’a dû penser l’empresa qui propose un produit de substitution sous la forme d’éphémérides retraçant au fil des ans quelques moments importants des ferias nîmoises… Si ça ne console pas, ça peut quelque peu soulager…

A découvrir ICI

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 bez20aff

 jl21aff