Mardi 04 Août 2020
SOLALITO
Vendredi, 10 Juillet 2020

sol10m

A l’issue du récent tentadero chez Barcelo, entretien avec Solalito et son apoderado Serge Alméras...

Je l’avais annoncé hier, au terme de la première soirée de « L’été au Campo », je me suis entretenu avec le torero et son mentor après de longs mois sans grande activité, sinon celle de s’entretenir en attendant des jours meilleurs. Avec le déconfinement et une timide reprise, on peut à présent reprendre espoir d’une deuxième partie de temporada plus étoffée, même s’il faut encore rester prudent. L’avenir nous dira de quoi elle sera faite, mais en attendant, l’optimiste est néanmoins revenu de mise...

sol10n

« Au départ, je pensais que le plafond me tombait sur la tête, mais j’ai assez vite réalisé et compris que ce ne serait que partie remise et que l’on était tous embarqués dans la même galère ! Et pour tout dire, je pense à Juan Leal qui avait devant lui une grosse saison, c’était pour lui l’année de la confirmation, et aussi à ceux qui filaient vers l’alternative, comme Rafi, Olsina... C’est un peu comme un restaurateur qui lance son établissement à ce moment-là, qui s’est investi et qui subitement n’a plus un client ! C’est un peu pareil pour moi, avec le seul avantage que je n’ai pas perdu d’argent ! Et si j’ai perdu du temps, comme les autres, je me suis fait à l’idée que ma vie de torero en public a été mise en pause pendant un an. Mais en privé, on va dire que ce que j’ai perdu d’un côté, je l’ai gagné d’un autre car j’ai beaucoup appris. C’est pourquoi je pense arriver l’an prochain plus mature que ce que je l’aurais été cette année  !

sol10g

Dans l’ensemble, je n’ai pas coupé avec les toros. Pour ne pas me démoraliser, j’ai pris l’entrainement comme du pur plaisir, un peu comme je le faisais au début de mon apprentissage. Il est vrai que moralement, c’est plus facile quand on sait qu’un jour ou l’autre, les courses reviendront à l’ordre du jour et que j’aurai l’occasion de m’exprimer, contrairement à ceux qui s’entrainent sans avoir la moindre opportunité devant. J’ai réappris à jouer avec les trastos, afin de vivre et ressentir une vraie passion... La plus grande leçon que je retiendrai par rapport à ce virus, c’est que tout peut s’arrêter du jour au lendemain. Dans le cas présent, ce n’est la faute de personne, c’est comme ça, et ça s’est arrêté pour tout le monde. Bien sûr, ça va reprendre, mais ça me rappelle que c’est une profession difficile et que tout peut basculer d’un moment à un autre, comme pour Roca Rey.

sol10j

Je pense que durant cette période, les gens ont pris entièrement conscience de ce qu’ils faisaient et ont ressenti l’importance de se sentir bien avec leur entourage, familial comme professionnel, ainsi que de se retrouver autour de leur passion, en l’occurrence, pour ce qui nous concerne, les toros.  Quel que soit le torero, les gens vont l’aider car ils savent la période qu’il traverse. Je trouve que c’est un élan positif et je sens vraiment que les aficionados ont envie de nous soutenir et d’aller aux arènes ! En ce qui concerne cette seconde partie de temporada, on reste encore dans le flou, même si ça donne l’impression d’un retour à une certaine reprise. Il y en a qui vont toréer, d’autres pas, et tant que l’on restera dans l’incertitude, j’essaie de ne pas me prendre la tête. Je me prépare afin d’être prêt si une éventualité se présente, sinon je pense déjà à 2021. C’est pour moi l’année à laquelle je pense le plus, tout en sachant que la fin 2020 peut être déterminante pour moi, un peu comme un quitte ou double !

sol10l

C’est bien toutefois qu’il y ait des toros qui sortent, en particulier pour nos élevages, et ce que je demande, c’est bien sûr de toréer. Dans la situation paradoxale actuelle où les tentaderos sont devenus un spectacle, je ne vais pas m’en plaindre et quand on me sollicite, j’y participe très volontiers, d’autant plus que si ça nous aide, ça aide encore plus les ganaderos... Il ne faut pas se leurrer, on va vers encore plus de diminution du  nombre de courses, l’étau se resserre de plus en plus, les places seront chères et même le moindre tentadero est devenu très important ! Tous les toreros sont attentifs à la moindre vache car avec la toile, il peut en sortir une vidéo. Une tienta qui aurait été vue avant par une dizaine de personnes peut l’être actuellement par mille fois plus ! D’autant plus que certaines tientas sont actuellement télévisées !

sol10o

On est totalement dans une tauromachie de substitution ! Ce qui est beau, c’est d’ailleurs cette faculté à réinventer sa passion au gré des circonstances et se donner tous les moyens pour continuer à la vivre ! Je suis donc favorable à toutes ces initiatives, mais franchement... ça manque beaucoup de revêtir le costume de lumières !!! »

SERGE ALMÉRAS  

« Il est vrai que pour ce début de saison, Solal avait pas mal de rendez-vous importants qu’il n’a pas pu bien sûr satisfaire, et pour cause. Arles, Nîmes, Alès, mais aussi le Sud-Ouest et l’Espagne, mais bon, tout le monde a été dans la même situation.

sol10h

Ce confinement a été plutôt désespérant au début, mais avec le temps et en discutant  avec Solal, ça lui a permis quelque part de réfléchir à beaucoup de choses et de ne rien précipiter. C’est donc un mal pour un bien dans la mesure  où il s’est rendu compte de pas mal de choses, techniquement comme moralement, qu’il travaille énormément. On a commencé à percevoir les résultats, même si pour le moment, ce n’est qu’en privé. La progression déjà observée va lui servir pour la suite, mais de toute façon, on n’a pas le choix. Il faut accepter cette situation, il ne se passe pas une semaine sans qu’il n’ait une opportunité de toréer, ça lui permet d’appliquer tout ce qu’il avait dans la tête et ce qu’il avait essayé de faire en Espagne. Il peut à présent le mettre en pratique, sans précipitation pour le moment, mais après, la trêve de fin de saison est finalement assez courte et il faut vite se remettre dans le bain. Au niveau de la novillada piquée, il y avait encore pas mal de choses à travailler car Solal n’en était qu’au début dans cette catégorie. Je pense que le travail accompli actuellement en privé portera ses fruits plus tard si la situation s'améliore et il doit toujours travailler dans cette perspective. 

sol10r

La complexité par rapport à la réalité du moment, c’est qu’il est bien difficile de prédire l’avenir et en même temps, il me faut maintenir les relations avec les organisateurs, au cas où... Il y a toujours des rumeurs, des courses qui devaient se faire, comme Riscle, et qui ne se font plus, d’autres qui étaient annulées puis qui refont surface, donc on reste toujours dans l’expectative. Après, le but du torero, c’est de rester prêt parce que tout peut se décanter à un moment ou un autre, ne serait-ce que pour une course. Il faut être préparé, être au top, parce que malheureusement, l’avenir qui se profile dans les toros ne laissera plus de place pour les toreros moyens. Seuls les meilleurs pourront se faire remarquer. On peut constater une chute considérable du nombre de novilladas et il est de fait, de plus en plus difficile de faire engager un novillero. C’est donc à lui d’afficher sa valeur pour convaincre les empresas. Je pense que rien ne va trop s’arranger dans ce domaine, c’est bien pour ça qu’il faut rester mentalisé pour pouvoir répondre au mieux  le jour où une opportunité se présente et continuer de s’entrainer comme s’il allait toréer pour une grosse temporada !

sol10p

Compte tenu du contexte actuel, il est évidemment hors de question d’évoquer la moindre perspective d’alternative ! D’autant plus que les gens le considèrent à présent comme un novillero en piquée qui a beaucoup toréé, mais en définitive, au vu de la situation, il n’a toréé qu’une seule novillada !!! Je le dis car il ne faut pas oublier ce paramètre par un procédé de comparaison totalement erroné. Solal fera son chemin à son rythme et on verra bien pour la suite selon les circonstances et son état d’avancement. A ce sujet, c’est triste bien sûr pour Solal, mais ça l’est certainement davantage pour ceux qui devaient prendre l’alternative, comme Rafi, et qui devront certainement attendre la saison suivante... Alors soyons patients et pensons que l’on pourra vraiment reprendre quand les conditions le permettront effectivement, sans plus aucune contrainte... »

sol10q

Bien entendu, Solal fait partie de ceux qui sont les plus sollicités pour se retrouver dans un ruedo, ne serait-ce que d’une placita. On lui souhaite le meilleur, ainsi d’ailleurs qu’à tous ses compañeros. Que tous se disent bien que l’horizon finira bien par totalement s’éclaircir. Evidemment, le plus vite serait le mieux, non ?  

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 bez20aff

 jl21aff