Samedi 08 Août 2020
IN MEMORIAM
Mardi, 21 Juillet 2020

jmm21wz

L’écrivain Jean-Marie Magnan nous a quittés ce mardi à Arles...

 

Et je suis profondément triste. Laissant derrière lui une remarquable trajectoire artistique, il aura été l’ami des plus grands, Cocteau, Picasso, Dominguín, Cordobés, Clergue...

Avec sa forte personnalité dégageant à la fois charisme, culture, raffinement, curiosité, sensibilité et inclination envers tous les beaux-arts, Jean-Marie a traversé la vie en laissant son empreinte, afin de magnifier tous les arts, et particulièrement la tauromachie.

Proche de quelques figuras, et non des moindres, il a tenu à relater leurs exploits par sa participation à des revues taurines, mais aussi par l’écriture de quelques ouvrages faisant référence, pour certains avec les illustrations de son grand ami Lucien Clergue. Du Roman de la Corrida à La Corrida est une mémoire, de ses œuvres sur Genet, Cocteau, Picasso, Tournier, comme sur Curro Romero, le Cordobés, José Tomás, mais encore la Provence et quelques romans, Jean-Marie a exprimé tous ses ressentis et points de vue en s’inscrivant dans un créneau de qualité, aussi rédactionnel qu’émotionnel. Une grande perte pour l’aficion...

A toi, Jean-Marie, merci pour ton amitié, pour tout ce que tu m’as apporté et surtout, pour tout ce que tu nous as laissé en héritage. Repose dans la paix du juste. Sincères condoléances à Claude et ses proches...

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 bez20aff

 jl21aff