Mardi 04 Août 2020
MAXIME SOLERA
Lundi, 27 Juillet 2020

ms28wz

Retour sur la « Tarde de Toros » chez Barcelo où Maxime Solera a lidié un toro et tienté deux vaches avec les élèves du CTN...

Samedi dernier, encore un moment taurin et convivial agréable passé chez la famille Barcelo par température estivale, organisé par le Centre de Tauromachie de Nîmes.

ctn27a

Avec Almamy, le novillero catalan Christian Alfaro, Kylian, Alexandre, Clément, Mathieu, Elias et Albin...

ctn27h 

Outre les interventions de Maxime Solera qui était la « guest star » de la soirée, le tentadero a permis aux élèves de l’école de Brigitte Dubois de se mettre à tour de rôle en évidence lors de quelques échanges sur deux bonnes vaches leur offrant des possibilités de s’exprimer, sous les conseils notamment de Denis Loré, à condition de bien maitriser déjà les rudiments du toreo, ce qui a été le cas des plus avancés.

mf07h

Sur le cheval, Mathias Forestier.

ms27h

Quant à Maxime, il afficha une belle maitrise avec un novillo face auquel il étala un solide bagage technique qui en fait toujours un sérieux prétendant pour les cartels des corridas dites toristas, celles qu’il aura très certainement l’occasion de toréer une fois passé le cap de l’alternative, ce que le virus l’a empêché de faire pour le moment !

 barc27w

Ce n’est bien sûr que partie remise, mais pour l’heure, à l’issue de sa prestation, j’ai pu m’entretenir avec lui, ainsi qu’avec son mentor Denis Loré, qui paradoxalement, a décidé de l’apodérer au moment où toutes les courses étaient annulées les unes après les autres...

MAXIME SOLERA

« Concernant l’annulation de ma corrida d’alternative, Jean-Baptiste a eu le tact de m’appeler pour me dire que ça commençait à sentir le roussi ! Effectivement tout est tombé à l’eau rapidement, mais je ne peux pas dire que j’ai été vraiment surpris. A partir de là, je me suis posé quelques jours pour réfléchir à la meilleure stratégie possible et comment on allait s’y préparer. J’ai un peu calmé le jeu dans un premier temps, mais ma façon de voir a été surtout d’être le plus positif possible. Bien sûr, j’ai été affecté par la situation, d’autant plus quand tu sais depuis longtemps que tu vas prendre l’alternative dans une feria importante ! Mais on  en a pas mal discuté avec Denis et j’ai de suite eu dans ma tête qu’il fallait la reporter à l’année suivante...

ms27f

J’avais déjà cinq ou six corrida de prévues, mais avec leur annulation, je me suis dit qu’en fait, ça pouvait être un an de plus pour apprendre, pour évoluer, pour m’entrainer, sur le plan physique et mental, mais aussi pour qu’avec Denis on se connaisse encore davantage !

Tout ce qui est passé est passé, il y a eu la rupture avec mon apoderado puis avec Denis, ça nous a permis de définir une perspective d’évolution pour préparer cette fameuse alternative, ainsi qu’à court terme d’éventuelles novilladas, comme à Istres. Après, on aura tout un hiver pour préparer la prochaine temporada en espérant bien sûr que la situation redevienne normale.

ms16k

Avec Denis, on a pas mal de points communs. Ce n’est pas quelqu’un que j’ai eu souvent l’occasion de voir toréer, de par mon âge, mais je sais quel torero il a été et quels élevages il a le plus souvent affrontés ! Quelque part, ça a joué, dans la mesure où je voulais un apoderado compétent, expérimenté et exigeant comme l’est Denis. Il n’y a pas de contrats délimitant une durée, on est sur la confiance réciproque. C’est un homme de parole et l’on n’a pas eu besoin d’un quelconque papier ! Je n’ai aucun souci sur ce plan là !

Concernant la prochaine saison, la difficulté est la même pour nous tous, à savoir qu’il est bien difficile de tirer des plans sur la comète ! Dans ma tête, j’ai un cadre défini, mais il sera aussi tributaire de l’évolution de la situation. Avec bien entendu, au-dessus de tout, cette fameuse alternative. On souhaite tous, bien évidemment, qu’elle puisse avoir lieu à Arles au printemps prochain...

ms30k

Quant au choix de Miura, Jean-Baptiste m’a proposé de prendre mon alternative à Arles puis il m’a précisé les élevages sur lesquels il comptait et quand il a évoqué le nom de Miura, j’ai sauté sur l’opportunité ! Je les ai pris deux fois, on ne va pas se cacher que dans l’ensemble, ce sont des toros compliqués. Ça représente un défi, certes, mais comme je voulais quelque chose de spécial pour mon alternative, ça passe pour moi par ce type de ganadería. J’ai toujours dit que le toro était le protagoniste principal de la corrida et je voulais pour mon alternative affronter ce genre de toros. En tout cas, en ce qui mon concerne, j’aimerais que ce soit encore des Miura !

En ce qui concerne ma cuadrilla, si j’ai changé d’apoderado, je n’ai quasiment pas changé de cuadrilla. Il y aura comme lidiandos Omar Guerra et Marc Antoine Romero, Modesto Carrasquero de troisième et sur le cheval, ça reste à voir, mais ce n’est pas trop dans mes habitudes de changer. Ce qui va se passer, c’est que je vais faire pas mal de campo en France et qu’il y a des piqueros qui vont me donner un coup de mains, et dans ce cas-là, je suis quelqu’un qui sait rendre l’ascenseur. Mon mozo de espada est David Robledo Pozuelo, de Madrid, et comme ayuda, Alain Mailhan...

Pour l’heure, compte tenu des circonstances, je maintiens la pression en toréant, comme aujourd’hui, au campo. C’est une bonne occasion de se retrouver entre professionnels et aficionados et j’aurai encore courant août l’occasion de m’y rendre... »

ms27b

DENIS LORÉ

« Pour Maxime, cette annulation de son alternative a représenté forcément un coup de massue, mais comme il a eu une blessure importante au genou à soigner, le confinement aura au moins servi à ça ! En outre, il a participé à quelques tentaderos et tué des toros en privé...

C’est lui qui m’a demandé que je l’apodère et je vais le faire avec plaisir et conviction car je sais comment il s’implique, dans un corte exigeant, mais je pense qu’il a les moyens de s’imposer car c’est un garçon sérieux qui a déjà bien évolué. Entre nous, nos rapports sont basés sur la confiance et on se comprend bien.

Concernant son plan de temporada où outre son alternative, il avait plusieurs corridas qui l’attendaient dans des endroits importants, tout est tombé à l’eau, mais je pense que ça pourra se récupérer l’année prochaine. Maxime est intelligent, il a la tête sur les épaules et ce n’est pas son  genre de se lamenter. Il a ses idées, il sait ce qu’il veut. On va revoir bientôt Jean-Baptiste, mais je ne pense pas qu’il y ait de gros changements par rapport à son alternative.

On a  repris il y a peu de temps, et en tant que professeur de tennis, il a le sens des efforts physiques à fournir et de comment se préparer. Tout ça est en bonne voie, avec l’indispensable toreo de salon et bien sûr, le campo. D’où sa participation à des journées camperas montées par des clubs taurins qui représentent une belle initiative, en sus des habituels tentaderos sur invitation des éleveurs. D’ici qu’il a repris, on ne s’arrête pas et en parallèle, je suis en contact avec certaines arènes, dont deux ou trois en Espagne, mais ils ne savent pas vraiment ce qu’ils veulent faire compte tenu d’une situation assez improbable.

ms27a

Pour le moment, le seul engagement qui est sûr, c’est la novillada d’Istres le 18 octobre au matin. Il y a d’autres contacts, mais rien d’arrêté. Quant à la saison prochaine, je vais m’y atteler courant septembre/octobre, mais toujours avec des incertitudes chez les empresas, personne ne lisant dans le marc de café !

Concernant le type de corridas que Maxime veut toréer, disons qu’il sait ce qu’il veut et dans quelle catégorie de ganaderías il est attendu, et il veut y rester. S’il faut trouver un avantage à l’interruption de cette temporada, c’est que pour affronter les Miura, avec un an de plus, il y sera encore mieux préparé ! »

Suerte à cette nouvelle « pareja »... en espérant que tout rentre dans l’ordre et que Maxime puisse préparer sereinement la cérémonie qui cette année lui a tourné cruellement le dos...  

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 bez20aff

 jl21aff