Samedi 26 Septembre 2020
BÉZIERS
Samedi, 15 Août 2020

rm15ph

La der en corrida pour l’empresa Robert Margé, deux oreilles pour Léa Vicens, une pour Ponce et Castella et un toro de vuelta en clôture...

Beau temps, 5000 personnes, comme exigé par la norme sanitaire. Deux toros de Fermín Bohórquez pour le rejón et quatre cinqueños de Robert Margé pour la lidia à pied, bien présentés, donnant un jeu inégal, le dernier étant crédité de la vuelta posthume.

rm15h

A l’issue du paseo, une minute de silence a été observée à la mémoire de Robert Barrachin, victime du virus, ainsi que pour d’autres personnalités taurines qui nous ont quittés cette année.

bez15h

Plus tard, avant que ne sorte son premier toro, Enrique Ponce a été invité à saluer, ce que fit le Valencian en tenant toutefois à partager l’hommage avec Sébastien Castella.

lv15h

Léa Vicens (oreille et oreille) démarra les débats en brindant son premier adversaire de Bohórquez à Robert Margé. Long à venir sur une première farpa, la Nîmoise se fit ensuite applaudir aux banderilles, notamment sur deux quiebros, le bicho s’éteignant par la suite. Demi-lame. Face à son second, Léa manifesta d’emblée un bel enthousiasme avec deux farpas. Banderilles inégales mais réussies dans l’ensemble, notamment par quiebros puis avec les courtes avant rejón concluant. Une actuation plaisante au cours de laquelle elle a su s’attirer les  faveurs du public. On la reverra ce dimanche lors du festival caritatif...

ep15h

Enrique Ponce (saluts et oreille) prit en premier lieu un superbe castaño veleto astifino avec lequel il s’illustra au capote. Piquero applaudi après deux rencontres, la seconde pour la forme puis brindis à Sébastien Castella et faena débutée par doblones harmonieux en se fendant face à un client à la noblesse avérée. La suite par superbes redondos templés, Enrique soignant le geste et se distinguant davantage à droite avant final ponciste. Entière puis descabello après que le Margé ait été relevé par le puntillero. Le cinquième, bien emmorrillado, cogna fort contre un burladero dès sa sortie, ce qui eut rapidement pour conséquence des problèmes de motricité qui lui valurent un mouchoir vert. Sortit à sa place un sobrero du même fer, castaño veleto astifino, et après un excellent quite de José Chacón  qui coupa la trajectoire du bicho sur le point de rattraper un banderillero pris de court, le maestro de Chiva se fit ovationner au capote. S’ensuivirent deux rencontres brouillonnes, la première avec mauvais placement et la seconde  en mode simulacre. Brindis à Robert Margé puis faena volontaire pour maintenir l’intérêt face à un opposant manquant de transmission dans ses attaques. Quelques détails artistiques relevés, bien dans le corte maison, avant entière qui libéra un trophée.

sc15h

Sébastien Castella (oreille et saluts) accueillit son premier par de superbes chicuelinas mains basses provoquant d’emblée les olés face à un negro listón  qui prit un bon premier puuyazo avant un autre pour la forme. Applaudissements pour José Chacón avec les palitroques puis émouvant brindis à Robert Margé  et début aux planches précédant plusieurs séries droitières qui déclenchèrent la musique. Face à un adversaire aux forces imitées et un allant déclinant vite, Sébastien fit le boulot, concluant par entière au deuxième envoi. Avec l’ultime, le public allait vibrer sur deux assauts marquées par autant d’embestidas partant de loin. Salut du piquero, musique, le Biterrois brinda à l’assistance une faena qui allait s’avérer allègre, débutée par deux cambios au centre, puis poursuivie par plusieurs échanges valeureux qui trouvèrent un bel écho sur les travées. Las, la conclusion par demie tombée puis deux coups de descabello vint ternir l’impact d’un trasteo visiblement destiné à faire briller son adversaire. Le sort en a voulu autrement, mais dans l’ensemble, Sébastien est à créditer d’une prestation méritoire qui aurait pu déboucher sur quelque chose de plus important. Vuelta au toro.

rm15x

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 nimes27aff

 stm11aff

 jl21aff