Mercredi 23 Septembre 2020
BÉZIERS
Lundi, 17 Août 2020
rm16wz
 
Emouvant festival pour le départ de Robert Margé marqué notamment par l’indulto de son toro par Miguel Ángel Perera..
.
 fest16h
 
On se doutait bien qu’il allait se passer quelque chose pour l’histoire avec un festival caritatif au profit du Centre Hospitalier de la ville représenté autour du maire Robert Ménard et son épouse, députée, par quelques membres de cet établissement longuement ovationnés après le paseo avant que ne retentisse l’hymne espagnol puis La Marseillaise.
 
cm16h
 
Beau temps, arènes pleines par rapport à sa contenance autorisée. Bétail de Bohórquez, Cuillé, Pagès-Mailhan, Margé, Fernay, Malaga et Gallon. Après la vuelta de « Despedido » la veille, Robert Margé et sa famille ont pu pleinement savourer ce festival dominical ponctué dans l’émotion générale qui a régné tout au long de cette course au caractère exceptionnel, marquée par la retirada de celui qui aura laissé une forte empreinte sur le Plateau de Valras depuis 32 ans...
 
 lv16h
 
Léa Vicens (saluts) a ouvert la séance en laissant filer les oreilles du Bohórquez après un trasteo décidé comprenant des passages templés et techniquement appréciables, trois coups de descabello après le rejón de muerte venant ensuite rabaisser la note finale. Mais on va voir plus loin qu’elle allait s’illustrer par la suite d’une façon inattendue...
 
 sc16h
 
Sébastien Castella (deux oreilles) tomba ensuite sur un Cuillé castaño qui étala une noblesse - sans sosería -  permettant une faena brindée à tous ses compañeros se déroulant avec temple et variété d’un répertoire exécuté dans un pouce de terrain au son du Boléro de Ravel. Un succès chargé de symboles de la part, dans son jardin, de celui dont la trajectoire est intimement liée depuis très longtemps à celle de la famille Margé. Après un estocodón sin puntilla, on l’a vu aussi heureux qu’ému en promenant ses deux trophées autour du ruedo.
 
me16h
 
Manuel Escribano (deux oreilles) a marqué toute sa détermination en allant accueillir son Pagès-Mailhan a portagayola avant une brève rencontre au cheval puis un tercio de banderilles qui lui valut d’obtenir une belle ovation. Brindis à Robert Margé puis affrontement plutôt âpre avec un adversaire qui réfléchissait pas mal. Il fallait le consentir avec sérieux, ce que fit le maestro de Gerena qui aguanta la menace par brusques attaques grâce à son expérience et ses ganas. Final relevé à gauche puis estocade concluante qui lui valut deux pavillons qui n’avaient rien de complaisance.
 
map16g
 
Miguel Ángel Perera (deux oreilles symboliques) a  immédiatement fait savoir qu’il n’était pas venu jouer un rôle de figurant ! Après une rencontre, il se distingua par chicuelinas mains bases, une des spécialités maison,  puis brinda à l’assistance une faena débutée à genoux dont il risque de se souvenir longtemps après avoir été violemment accroché par son Margé. Un gros moment de susto, mais l’Extremeño repartit courageusement au combat, l’habit couvert de poussière, pour proposer un trasteo abouti qui régala le conclave, enchainant les séries jusqu’à plus soif face à un bicho qui prenait les muletazos avec classe.
 
ind16h
 
Avec au final un indulto dans la visible approbation  de l’assemblée et la bien compréhensible émotion du ganadero et sa  famille, Robert accompagnant Perera dans sa vuelta en compagnie de sa petite-fille Lily Rose, toute fière de faire un tour d’honneur sous les yeux de son papa Olivier qui depuis les tablas jeta son sombrero qui atterrit au centre de la piste. De bien beaux moments...
 
pu16h
 
Paco Ureña (oreille) eut le désavantage de passer derrière ce triomphe majeur et dans son corte, s’appliqua à apprendre les bonnes manières à un Fernay qui n’en manqua pas, exposant une torería académique qui pour paraitre un peu froide, n’en comporta pas moins quelques gestes de classe qui ne sont pas passé inaperçus, le président lui concédant un trophée après entière et poursuite. Gag du jour, Ureña a reçu des applaudissements, puis vint saluer... avant de promener une oreille que l’alguazil dut aller chercher au desolladero !
 
co16h
 
Carlos Olsina (vuelta) prit un exemplaire de Malaga sortant avec fougue dont la morphologie par son volume et son encornement étaient pour le moins surprenants. Charles ne se démonta pas et s’illustra au capote avant deux rencontres puis un brindis à Manolo Escribano avec qui il s’entraine souvent à Gerena. Il planta ensuite ses deux genoux en terre pour bien afficher sa décision, sans toutefois parvenir plus tard à réellement s’imposer.
 
lv16z
 
Il était dit toutefois que Carlos pourrait bénéficier d’une session de rattrapage puisqu’il avait été précédemment annoncé que sortirait en septième position, en cadeau de la part de tous, un pensionnaire des frères Gallon. Si tous ont effectivement participé à sa lidia, avec notamment la surprise de Léa qui le piqua puis de beaux moments de partage, on a pu remarquer le sympathique geste de ses compañeros qui permirent à Charles d’avoir la part belle, le Biterrois profitant alors de la noblesse de son opposant pour distiller plusieurs séries valeureuses.
 
fest16w
 
Deux oreilles collectives qui ont ponctué de la meilleure des façons un festival entretenu dont l’aficion biterroise se souviendra longtemps...
 
rm16x
 
Vint alors se former une haie d’honneur dans le ruedo, comme colofón à cette journée, pour rendre hommage non seulement à Robert Margé, mais aussi à son épouse Françoise, son fils Olivier et à travers eux toute sa famille, avec bien entendu Sébastien Castella tout ému de se retrouver à leurs côtés. Un bien bel hommage, des paroles qui resteront gravées, tout comme le départ des arènes par la Grande Porte franchie en laissant derrière tant d’heures de gloire... On ne pouvait rêver plus beau départ !
 
rm16w
 
En matinée, devant une belle chambrée et avec du bétail des Monteilles assez exigeant, la non piquée s’est déroulée avec un intérêt soutenu, la ferraille faisant perdre pas mal de trophées à la plupart des aspirants.
 
cp16h
 
Christian Parejo : saluts.
 
trist16h
 
Tristán : silence.
 
jc16h
 
Javier Camps : oreille.
 
lm16
 
Lenny Martin : applaudissements.
 
 
 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 nimes27aff

 stm11aff

 jl21aff