Mercredi 23 Septembre 2020
RAFI
Mardi, 18 Août 2020

rafi18ph

Rencontre avec le novillero El Rafi à l’occasion du festival de Béziers...

Dimanche dernier, cette rencontre imprévue m’a permis de faire le point avec le novillero nîmois pour qui la temporada 2020 a pris des contours inattendus avec l’arrivée inopinée du coronavirus qui a littéralement changé la donne. Pour lui comme pour tous, certes, mais quand on a dans le collimateur une alternative de luxe en fin de saison, la puntilla doit être encore plus cruelle... Sauf que Rafi, on va le voir, a réagi avec détermination, refusant de se laisser abattre, étant bien résolu à affronter le futur sans rien lâcher...

rafi18g

« Début mars, quand on a commencé à évoquer le virus, je ne savais pas que ça allait être aussi sérieux. J’ai constaté comme tout le monde que le phénomène prenait de l’ampleur et là où ça a commencé à vraiment m’inquiéter, c’est quand je devais partir à Valencia pour y toréer lors des Fallas et que la veille on m’a appelé pour m’apprendre que c’était annulé !

Evidemment, j’étais très déçu, mais on s’est confiné et pendant deux mois on a attendu, mais bon, on connait la suite, pas mal de courses étant annulées. J’avais plusieurs rendez-vous importants qui m’attendaient, mais ça ne m’a pas découragé. Je me suis dit qu’il fallait que je m’en serve comme  un temps de réflexion, sur moi, sur ma tauromachie, et que ça devait me faire continuer à avancer et à évoluer, même si je ne pouvais pas toréer en public.

Il fallait donc continuer à m’entrainer, ne serait-ce que pour garder le moral, à prendre les trastos. Je suis parti en Espagne dans l’été pour tienter et lidier des toros, puis je suis revenu et ça a été pareil ici.

J’avais commencé la temporada sur un bon pied, j’ai indulté un novillo en Espagne où j’ai aussi toréé un festival avec les figuras, puis patatras, tout s’est écroulé. J’avais plusieurs contrats dans des arènes importantes, Valencia, Nîmes, Madrid, Séville... et ça aurait dû être une année de consécration en tant que novillero, avec au bout du chemin la perspective de l’alternative en septembre. Je devais prendre de l’élan pour continuer l’aventure sur un plan de matador de toros, mais par la force des choses, tout cela a été repoussé.

La situation change de jours en jours, on essaie de faire des plans à court ou moyen terme, c’est le travail des apoderados et moi, je pense à la suite en me disant que l’année prochaine, ce sera pour moi une belle temporada qui m’attend et que je pourrai enfin prendre l’alternative.

Dans l’immédiat, je vais continuer à faire du campo, c’est pour moi la meilleure solution pour rester dans le coup et attendre la suite en étant toujours prêt... »

rafi18f

Dans une situation que personne ne maitrise vraiment, il est certain que Rafi, comme tous ses autres compañeros, est en attente de bonnes nouvelles et de jours meilleurs. Ce qu’on peut lui souhaiter, leur souhaiter, c’est bien entendu que tout cela s’arrête au plus vite et que chacun puisse retrouver un quotidien bien en phase avec sa préparation et ses espoirs de progression. Suerte, Rafi !!!

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 nimes27aff

 stm11aff

 jl21aff