Mercredi 21 Octobre 2020
SAMADET
Dimanche, 11 Octobre 2020

gal11h

Changement dans la composition du bétail pour le prochain Festival de Samadet...

Un toro de Gallon au festival de Samadet   Un toro des frères Gallon (photos) rentre dans le festival de Samadet le 25 octobre prochain. Il remplace le second toro de Pagès Mailhan. Ce seront donc neuf devises qui seront présentes lors de cette journée exceptionnelle: VIRGEN MARÍA, CUILLÉ, CAMINO DE SANTIAGO, TARDIEU, DOS HERMANAS, EL CAMPO, TORRENUEVA, PAGÈS MAILHAN et désormais celui des FRÈRES GALLON qui remplace le second novillo de Pagès Mailhan prévu dans un premier temps.

Rappelons le cartel: le matin (10h30) concours entre les novilleros Rocío Romero, Manuel Diosleguarde et Carlos Enrique Carmona. Le soir, à 16h30, festival avec Julio Aparicio, Marc Serrano, Octavio Chacón, El Galo, Yon Lamothe et le gagnant du matin.

A souligner que quatre novilleros avec picadors, dont un français, pourront s’exprimer au cours de cette journée dans une temporada où il y aura eu très peu d’opportunités dans cette catégorie. Le soir, trois toreros français seront au cartel et 8 ganaderos français sur les 9 seront présents.

gal11ph

Le festival est réalisé entièrement de manière bénévole au profit de l’association du service pédiatrie de l’hôpital Layné de Mont-de-Marsan, ainsi qu’au profit de l’association « Toro de France » qui réunit les éleveurs français de toros bravos. La journée est placée sous le parrainage du grand philosophe aficionado Francis Wolff qui s’adressera au public à cette occasion.

Réservations au 06 87 74 97 77 et au 06 01 74 08 20. Port du masque obligatoire et respect des gestes barrières.

Vidéo de présentation ICI

(Communiqué)

sam11h

L’avis de Francis Wolff

« J’ai soutenu cette année toutes les initiatives destinées à aider les éleveurs français dans cette période difficile. Ce festival était non seulement l’occasion de renouveler mon soutien aux éleveurs, mais à toute l’aficion française. L’idée que m’a expliquée Marc Serrano, le courageux et enthousiaste organisateur de ce festival bénéfique, était que des personnalités connues et reconnues par ailleurs, et qui se sont déclarées publiquement aficionados, parrainent la clôture de la saison française. Cela m’a paru une excellente initiative. Le fait que chacun le faisait à titre bénévole était en outre un argument de poids. J’ai été honoré d’être le premier à être contacté pour jouer ce rôle. Il est vrai que mes positions sont non seulement connues, mais qu’elles ont donné lieu à un film et à divers livres dont l’un au moins, « 50 raisons de défendre la corrida », a été conçu comme un instrument de combat pour tous les aficionados (Je regrette d’ailleurs qu’il ne soit pas davantage utilisé à cette fin, par exemple, comme cela avait été initialement conçu, par la distribution de ce petit livret à tous les élus et à tous les décideurs politiques). Ce faisant, je n’ai pas le sentiment de défendre une sorte de tradition désuète, vaguement archaïque, mais de continuer le combat qui est celui de tous mes livres de philosophie depuis longtemps: le combat humaniste. Je le dis toujours: l’universalité humaine n’est concevable que dans le respect de la diversité des cultures et des sensibilités. »

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 ist20aff12