Vendredi 27 Novembre 2020
HERRERA
Samedi, 14 Novembre 2020

her14ph

Triomphes de Rafael González et Tomás Rufo à l’issue d’une tarde longtemps compromise à cause d'éléments contraires...

Herrera del Duque. 200 personnes, selon les normes sanitaires. Quatre novillos de Luis Algarra corrects de présentation et donnant dans l’ensemble un bon jeu.

her14p

Après les trombes d’eau qui se sont abattues sur le pueblo extremeño, nécessitant la protection du ruedo par une bâche jusqu’au dernier moment, il convient de féliciter tous ceux qui se sont évertués à faire le maximum pour sauver cette première novillada.

her14g

En effet, ce n’était encore gagné à quelques minutes du coup d’envoi et la décision de finalement donner la course a été tout à l’honneur de l’ensemble des protagonistes, des services techniques à tous ceux qui ont foulé le sable avec leurs zapatillas. En définitive, tout s’est passé sans incidents, même si, au départ, rien n’était évident.

her14h

Sortie du premier novillo avec environ trois-quarts d’heure de retard, le temps de la remise en état du sol par déblaiement des flaques, puis jets de sciure sur les endroits les plus imbibés. Entre parenthèses, ce n’est pas tous les jours que l’on voit des alguaciles défiler avec une sorte de K-Way !!!

rg14x

Rafael González (oreille et deux oreilles) n’est pas venu pour rien... Après s’être fait applaudir capote en mains, y compris lors d’un quite au centre après la pique, brindis au centre après démarrage impromptu du bicho reçu par la gauche. Après le salut, Rafael a pris la droite pour un premier échange bien cadencé. La suite par séries ambidextres appliquées dans le cloaque face à un Algarra pastueño, mais allant a menos, le novillero achevant son labeur après avoir jeté l’épée par une dernière tanda au plus près, puis manoletinas pour fermer le ban. Entière d’effet immédiat ouvrant le compteur. Le troisième est entré avec pas mal de fougue, González servant plusieurs véroniques de bon son rematées par une larga cordobesa. Puyazo sortie fermée avant un quite nerveux se terminant par un désarmé. La faena comprit de bons moments, Rafael affichant de bonnes dispositions artistiques qui ont transmis, aidé en cela par la bonne caste de son adversaire. Peut-être trop confiant, le Madrilène subit ensuite un accrochage à la jambe droite nécessitant plus tard la pose d’un garrot. Entière libérant deux mouchoirs...

tr14u

Tomás Rufo (oreille et oreille) se distingua au capote avant une brève rencontre suivie d’un quite alluré par véroniques. Second tercio marqué par une paire applaudie de Fernando Sánchez, puis début de faena arrodillado. Le Toledano donna ensuite la distance, exécutant plusieurs passages remarqués pour son entrega, son aguante et un cachet artistique bien soutenu au son de « Manolete ». Final plus encimista puis bonne épée pour une récompense méritée. L’ultime s’employa dans le capote de Rufo avant un monopuyazo. Tomás étala ses bonnes manières, templant, donnant la distance et profitant de la noblesse du burraco pour faire admirer sa maitrise, ainsi que pour tout dire, son potentiel. Adornos par bernardinas puis entière trasera et tendida au second envoi libérant la dernière récompense de cette tarde pour le moins perturbée par les éléments, mais qui au final a pu se tenir, ce qui n’était pas évident au départ. Bonne nouvelle... Ce dimanche, pour la double affiche, la météo locale annonce un temps plus clément. En principe, finies les gouttes... Olé !!!

(Photops : copies d'écran)

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels