Vendredi 22 Janvier 2021
LATACUNGA
Lundi, 07 Décembre 2020

jg07ph

Pour la clôture, festival triomphaliste à Latacunga (Equateur) avec plusieurs vueltas posthumes et un indulto pour Joaquín Galdós...

Festival de clôture en l’honneur de la Virgen Esperanza de Triana. Assistance au niveau de la jauge autorisée. Une minute de silence à la mémoire des victimes du Covid.

Sept novillos de différents élevages, 1 et 4 de Triana, 2 et 3 de Huagrahuasi, 5 d’Ortuño, 6 de Valle de Bravo et 7, pour le rejón, de Santisteban. Vuelta al ruedo pour les 1, 2, 3, et 6, et indulto pour le 5, « Sevillano », d’Ortuño.

On l’aura compris, dans un contexte festif et bon enfant, le palco n’a pas lésiné sur les récompenses et à Latacunga, ça faisait un peu penser à Noël avant l’heure ! Pour autant, ça ne remet pas forcément en cause la qualité du bétail lidié ce jour, juste une manita un peu lourde...

En effet, pas moins de douze oreilles, deux rabos, quatre vueltas et un indulto ont correspondu à ce final de feria, dans une ambiance allègre, ce qui dans l’atmosphère actuelle n’était pas non plus du luxe...

La palme est allée à Joaquín Galdós qui a indulté un novillo d’Ortuño, le Péruvien se rachetant de son échec de la veille, il est vrai devant le piètre lot. « Sevillano » s’est fait remarquer par sa bravoure et sa classe qui ont largement contribué à l’impact du faenón instrumenté par Galdós à qui il a été remis les deux oreilles et la queue symboliques.

Pour le reste, deux oreilles et la queue pour Antonio Ferrera, deux oreilles pour Uceda Leal, Daniel Luque, José Andrés Marcillo et Álvaro Mejía, et enfin applaudissements pour Álvaro Samper...

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 

 ist04h