Vendredi 22 Janvier 2021
ISTRES
Dimanche, 13 Décembre 2020

bm13ph

Avec Bernard Marsella, retour sur la Temporada 2021 d’Istres...

Quarante-huit heures seulement après la conférence de presse de présentation de la prochaine saison taurine d’Istres, j’ai rencontré Bernard Marsella avec qui nous sommes revenus sur les grands axes de sa programmation...

ist10h4

« Pourquoi on a dévoilé les cartels si tôt ? Notre soirée de gala fin janvier, comme les années précédentes, ne pourra pas se dérouler cette année et comme j’étais prêt sur le projet 2021, pourquoi attendre fin janvier pour dévoiler déjà ce qui a été validé ? Déjà, ça évite les fuites, mais la raison la plus importante, c’est anticiper sur une situation compliquée parce que notre fonctionnement le justifie, à savoir aller chercher le budget dans un contexte économique qui ne sera pas favorable. Il ne faut pas oublier que la principale colonne vertébrale de notre feria, ce sont les 300 entreprises qui nous soutiennent économiquement !

ist13d

En outre, on peut aussi considérer que cette annonce en période de Noël est un cadeau d’Istres à l’aficion, dans la mesure où l’on est les premiers à tracer la voie, comme on l’a été l’an dernier en annonçant le solo de Juan Leal, ce qui a redonné de l’optimisme au secteur taurin. Et c’est pareil ce coup-ci puisque l’on est les premiers à annoncer des toros pour 2021 dans un contexte très compliqué ! Ça peut être un élément déclenchant pour redonner le moral, comme un rayon de soleil, dans un moment où ils sont plutôt rares...

ist13a

Cette année, nous allons fêter les vingt ans du Palio et la volonté de François Bernardini, maire d’Istres, qui vient en outre d’être désigné président de l’UVTF, c’est de proposer une saison étoffée, avec aussi une journée taurine en août et en octobre, le succès de cette dernière lors de l’édition précédente nous ayant motivé, bien sûr, pour la renouveler, ce qui pourrait correspondre à la clôture de la temporada française, en tout cas, au moins celle d’Istres. Donc trois rendez-vous, et ce qui est important de signaler, c’est que l’on va passer de quatre à huit spectacles !

ist13e

Aujourd’hui, personne ne sait ce qui va se passer dans six mois... Donc, nous nous sommes appuyés sur le fonctionnement d’octobre, avec les gestes barrières, la distanciation et la jauge réduite, ce qui nous a permis d’établir notre prévisionnel sur une moitié d’arène.

ist13i

Si la situation s’arrangeait d’ici là, il est évident que les places qui ont été mises de côté seront à la vente. J’espère bien entendu que l’on pourra remplir les arènes, mais on a un gros point d’interrogation là-dessus. Concernant les contrats, il y a avec certaines figuras des cachets négociés avec moitié d’arène, et d’autres avec arène pleine. Si les cachets augmentent un peu, ça voudra dire que les recettes aussi. Donc, le souci que l’on a, c’est d’équilibrer un budget. Ce qu’il y a d’intéressant avec l’effort que l’on fait avec les ganaderos et les figuras et même les autres toreros, c’est qu’on arrive à beaucoup plus de spectacles avec un budget à la baisse, ce qui nous permet aussi de proposer des tarifs adaptés selon le plateau, comme nous le demandaient les aficionados. Il y aura donc un tarif pour les corridas de figuras et un autre, inférieur, pour des plateaux de toreros plus modestes. Une innovation qu’il convient de souligner, non ?

ist13c

Je tiens à ajouter que tout le monde a été conscient des difficultés actuelles et que si on ne se serre pas les coudes de façon ponctuelle, ce ne sera pas viable, donc pas réalisable. Tout le monde a envie de toréer et tout le monde va collaborer, ce sera d’ailleurs la mouvance de toute la termporada...

 ist13h

Effectivement, il y a pas mal de Français dans nos cartels, toreros et ganaderos. C’est peut-être une année de transition, un nouveau plan économique adapté à la tauromachie, donc aujourd’hui, c’est l’occasion de soutenir aussi ceux qui en ont besoin, comme les ganaderos français. C’est le rôle d’une arène comme Istres de leur tendre la main, ce qui est vrai aussi, bien sûr, pour matadors et novilleros. C’est donc une continuité dont il faut être responsable, dans un contexte où des figuras viendront se produire à Istres avec des thèmes bien précis chaque jour. Par ailleurs, concernant les cartels, ce qui est intéressant, c’est que pour toute la temporada, sur 111 postes postes de banderilleros ou picadors, il y en aura pratiquement 50% pour des français ! Toujours par rapport aux cartels, on se rend compte que déjà Istres a pris conscience de l’importance de la culture et qu’à partir de la tauromachie, il y a des passerelles qui s’ouvrent au chant, à la danse, à la peinture, à l’écriture, et on l’a déjà vu avec l’impact de l’association Cocteau/Magnan, ou encore avec la tauromachie mexicaine qui a ses propres codes.

ist13j

On a toujours aimé donner des titres pour que les gens se repèrent, peut-être pas les aficionados les plus avertis, qui n’ont pas besoin de titres pour savoir ce qu’ils vont voir, mais le grand public, les plus néophytes, car ça leur apporte alors un repaire sur le caractère de la course. Qu’elle soit symphonique, charra, ou encore des « Tres Caminos », ces trois chemins menant vers des récompenses historiques pour le Palio, avec notamment une confirmation à la Monumental de Mexico et deux postes pour la corrida du 1er août - outre la double présence d’Adrien Salenc, ce qui correspond à sa bonne saison cette année -, soit trois fortes récompenses pour les toreros engagés le samedi 19 juin, ce qui peut constituer pour eux un tremplin non négligeable. Sans compter encore le desafío ganadero du 1er août, puis on trouvera aussi un thème lorsque sera dévoilé le cartel d’octobre. Je suis certain que l’on pourra faire quelque chose de très sympa et qu’on pourra récompenser ceux qui auront brillé dans la première partie de la temporada ! A partir de là, je pense qu’ils vont tous s’arrimer à fond car de là, ils pourront intégrer un autre cartel !

ist13f

Enfin, comment passer sous silence la belle histoire avec Jean-Marie Magnan... Où il est question de relation humaine, comme c’est souvent le cas à Istres, avec une rencontre en juin pour lui demander de nous écrire la traditionnelle phrase de la feria, ce qu’il a fait  avec beaucoup de plaisir. Ça a été une extraordinaire après-midi de passion où il a évoqué tout son vécu et en parlant de Cocteau, il m’a alors confié que ça le toucherait énormément si on pouvait lui rendre aussi un jour un hommage, ajoutant qu’il mettait à notre disposition ses œuvres... si on leur trouvait de l’intérêt ! Voilà comment les choses se sont passées et c’est ainsi que nous avons pu réaliser nos trois affiches grâce à l’amabilité de Jean-Marie et de son épouse Claude qui est venue les dévoiler lors de la présentation à la presse.

ist10h15

Voilà donc ce que sera notre temporada, un voyage passionnant qui débutera en juin, qui se poursuivra en août et qui se terminera en octobre. Avec des vedettes, des émergents, des nouveautés, des opportunités en or, mais aussi notamment des toreros et des ganaderos français, bref, un éventail susceptible de satisfaire tous les goûts... »

ist10h16

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 

 ist04h