Dimanche 16 Mai 2021
PATRICE

nodo01ph

Madrid : Toponimia, símbolos  y colores...

Toponymie : « Fui sobre agua edificada, mis muros de fuego son »...  

«Magerit», «Terre gorgée d’eau», fut le nom donné par les Arabes à la plaine près de la sierra de Guadarrama choisie par Philippe II pour y établir sa cour et qui deviendrait par la suite la ville telle qu’on la connait aujourd’hui.

La première évidence historique de Madrid date de 865 lorsque l’émir Mohammed I ordonna la construction d’une casbah dans le bourg de Mayrit, sur les berges de la rivière Manzanares.

Raison pour laquelle le premier blason de la ville portait la devise « Je fus bâtie sur l’eau / Mes murs sont de feu / Tels sont mon insigne et mon blason ». Jusqu’en 1083, date à laquelle Alphonse VI de Castille conquit la ville, Madrid professait la foi musulmane.

Rares sont les vestiges du Madrid de cette période.

Dans la Calle Mayor, à côté de l’institut italien de la culture, à l’endroit même où l’église de Santa María serait construite par la suite, trônait la Grande Mosquée, sans doute entourée par le souk comme il était courant dans les villes islamiques. À deux pas de là, dans la Cuesta de la Vega, on peut encore voir des restes des anciens remparts. Ce lieu recevait le nom d’almudaina ou ciudadela. Lors de la prise de la ville, les Chrétiens découvrirent à cet endroit une sculpture de la Vierge cachée dans les murs, éclairée par une bougie allumée depuis plus de quatre cents ans.

Dès lors, l’Almudena serait l’invocation de la Vierge Marie pour les Madrilènes.

Symboles de Madrid: L’ours et l’arbousier

Plus que la statue d’Antonio Navarro Santafé qui date de 1967, ce symbole apparaît sur le blason de la ville dès le XIIIème siècle. Les ours vivaient dans la campagne autour des villes et à cette époque, ces animaux abondaient. En outre, ils symbolisaient la force et donc le courage de ceux qui les chassaient.

Dans un premier temps, l’ours était appuyé sur une tour (symbole de Castille, présent sur tous les blasons des deux Castilles). L’arbousier a été ajouté un peu plus tard, pour symboliser un accord entre la Villa et le clergé de Madrid sur les pâturages et les arbres de Madrid.

Symboles de Madrid: 7 étoiles

Le blason de la Villa de Madrid (qui adopte sa forme définitive en 1544) comporte 7 étoiles, qui apparaissent également sur le drapeau de la Communauté de Madrid.

L'article 1er de la loi / 2 de 1983 sur le Drapeau, Blason et hymne de la Communauté dit:

Le drapeau de la Communauté de Madrid est rouge carmin, avec sept étoiles en argent, à cinq pointes, quatre et trois placées dans le centre de la toile”.

Le rouge carmin est la couleur de la Castille à laquelle Madrid est lié culturellement et historiquement. Les sept étoiles symbolisent les sept points les plus lumineux de la Grande Ourse brillant sur la Sierra de Guadarrama et sur tout le territoire historique de l’ancien conseil de Madrid depuis l´époque de la Reconquête.

Ces étoiles ont cinq pointes, symbolisant les cinq Comunidades Autónomas autour de Madrid: Ávila, Ségovie, Guadalajara, Cuenca et Tolède.

La Communauté de Madrid n’existe que depuis 1983. C´est la dernière Communauté enregistrée, dans le but d’équilibrer la démographie et les centres de pouvoir entre Madrid et ses environs. Auparavant, Madrid faisait partie de la région de la Nouvelle Castille qui comprenait les provinces de Ciudad Real, Cuenca, Guadalajara, Tolède et Albacete (division provinciale due à la réforme administrative de 1833), et donc appartenait aux deux Castilles (Castilla León et de Castilla La Mancha).

Le nouvel hymne créé en 1983 reflète cette nouvelle identité, jeune et forte, mais aussi un sentiment d’isolement, car Madrid se retrouve comme abandonné par les Castilles.

Symboles de Madrid: Les autres symboles

Une couleur: Bleu clair

Les autobus Madrid sont en bleu clair, toutes les publicités, les affiches et des publications de la Communauté de Madrid sont bleu clair elles aussi, Tele Madrid utilise la même couleur pour les annonces ou la publicité institutionnelle.

Le bleu clair est la couleur du Parti Populaire.

La mairie de Madrid a été aux mains du même parti depuis 1991. Les affiches de la ville ont été teintées de mauve lorsque Manuela Carmena et son parti Ahora Madrid furent à la tête de la ville de 2015 à 2019.

Depuis juin 2019, la ville est gouvernée par José Luis Martínez-Almeida Navasqüés (Partido Popular).

Symboles architecturaux

Le logo qui représente une ligne d’horizon qui apparaît de temps en temps sur les autobus renvoie à d’autres symboles de Madrid, emblématiques et architecturaux, et ils identifient aussi la ville.

En 2012, ce logo a été créé dans le cadre du Plan stratégique pour le positionnement international de la Ville de Madrid, et la “Marque Madrid” est ainsi née.

Ce logo bleu ciel montre quelques-uns des symboles de Madrid: Le Musée Reina Sofia, les fontaines de Neptune et Cibeles, la Puerta de Alcalá, le “Pirulí”, les tours Kio, la Tour de Colomb et les 4 tours du centre d’affaires au nord de la capitale.

- Les fontaines de Neptune et Cibeles: Ces deux fontaines font partie de l’identité de Madrid. La première fontaine est liée à l’équipe Atlético Madrid et Cibeles au Real Madrid. Ces deux équipes viennent y célébrer leurs victoires.

- La Puerta de Alcalá est un signal d’identité car elle est l’un des monuments les plus célèbres de la capitale. Elle est devenue très célèbre dans toute l’Espagne en 1986 grâce à une chanson: “En la Puerta de Alcalá“.

- Le «Pirulí »: Dans le quartier de Salamanca, autour de O’Donnel, « Torrespaña », vrai nom de cette tour de communication de 220 m de haut doit son surnom à sa ressemblance avec la sucette éponyme.

- Les tours Kio: Leur nom original est les Tours “Porte de l’Europe». Inaugurées en 1996, elles sont les premières tours inclinées construites dans le monde.

Elles constituent une nouvelle porte au nord de la ville. Leur construction a été terminée par Bankia (conglomérat bancaire espagnol qui a été formé en décembre 2010 à la suite de la consolidation des activités de sept caisses d'épargne régionales après l'éclatement de la crise immobilière de 2008), dont le logo apparaît sur la façade de l’une des deux tours.

Ces tours sont aussi un symbole architectural de la ville de Madrid pour une autre raison : Une scène du film  “El Día de la Bestia » réalisé par Alex de la Iglesia en 1995 y a été tournée.

Les tours Colomb ont été construites à partir de 1967 et achevées en 1976 sur les plans de l'architecte Antonio Lamela Martinez et des ingénieurs Leonardo Fernández Troyano, Javier Manterola et Carlos Fernández Casado.

L'immeuble est constitué de deux tours construites au-dessus d'un socle, avec deux noyaux en béton indépendants réunis au sommet par une structure constituée de cuivre dont la forme a fait surnommer le bâtiment la « Prise électrique ».

Sources : « esmadrid.com »

Hala Madrid !!!

Patrice Quiot

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 valv23aff

 arl03aff

 ist03aff feria

 vic23aff

 cer22aff

 mdm0aff