Jeudi 06 Mai 2021
PATRICE

bp17ph 

Pour vous toutes…

 Las chicas de Nîmes

On taira leurs noms.

Elles ont certes vieilli, mais sont toujours aussi belles.

Quand elles marchent dans la rue, de très loin on les connait.

Leur allure n’a pas de rides.

Leur élégance n’a pas de plis.

Licteurs en costume aux abeilles.

Son toreras.

De todos los lados.

 

Elles n’ont pas besoin d’être ensemble.

Leur force vient de chacune.

Et chacune a une histoire.

Quelquefois dite, souvent secrète.

Jamais bannie.

Dresseuses de tourterelles.

Son toreras.

De todos los lados.

 

Elles aiment sourire.

Elles vont avec l’audace de celles qui savent.

Et aux arènes, elles exposent une naturelle gravité.

Elles sont libres.

Imprévisibles.

Coupantes.

Comme le Mistral.

Impératrices des cigales.

Son toreras.

De todos los lados.

 

Elles sont impertinentes et peuvent être terriblement cruelles.

Quelques-unes ont les yeux clairs.

Elles parlent la langue des filles.

Celle de cette génération qui sait ce que vivre veut dire.

Et elles, le disent.

Haut et fort.

Capitaines  des libellules.

Son toreras.

De todos los lados.

 

Elles aiment le soleil de las seis y media.

Elles aiment la pluie d’oreilles qui ouvre la Porte des Consuls.

Elles aiment la nuit des dérives et le parfum des étoiles.

Elles aiment qu’on les aime.

Maitresses des grillons.

Son toreras.

De todos los lados.

 

Son  las chicas de Nîmes !

Patrice Quiot

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 valv23aff

 arl03aff

 ist03aff feria

 vic23aff

 cer22aff