Mercredi 19 Mai 2021
GALTIER

hg14ph

Rencontre avec Hervé Galtier chez les frères Tardieu à l’occasion du XXe anniversaire du Club des XXI...

Professeur d’éducation physique et de judo à la retraite, Hervé Galtier a évidemment fréquenté assidument les stades et les tatamis, mais outre son activité professionnelle, il a assouvi depuis longtemps sa passion pour les toros, notamment au travers de l’Association Française des Aficionados Prácticos dont il est président.

Outre cette charge, Hervé, qui n’hésite pas à se mettre souvent devant vaches et toros, consacre pas mal de temps à l’organisation des différentes activités de son association, mais aussi depuis quelques mois, il s’efforce de conseiller le novillero Solalito. Une gestion de sa trajectoire qui ne le laisse pas inactif, tout comme pour faire bonne mesure, son rôle de président du Club des XXI. Une association taurine qui a la particularité de joindre l’utile à l’agréable avec certes les toros, mais aussi et surtout la convivialité et la bonne chère...

XXI14a

C’est d’ailleurs pour fêter son quarantième anniversaire que les membres se sont réunis samedi dernier à la ganadería Tardieu pour un tentadero de trois vaches, une pour Solalito, une autre pour Hervé, ainsi qu’une troisième que Solal a toréée avec Frédéric Pastor, adjoint à la tauromachie de Nîmes, entre autres prérogatives, Axelito, un jeune aspirant de l’école d’Arles, et quelques amateurs, Sofiane étant sur le cheval...

hg14b

sol14a

fp14h

Frédéric Pastor

ax14h

Axelito

sof14h

Tout cela s’est terminé par un repas conclu par le partage d’un savoureux gâteau marquant l’événement, le tout dans la bonne humeur qui sied à ce genre d’événement...

LES XXI

« Depuis trois ans, je fais partie du fameux Club des XXI, une association d’aficionados reconnus sur Nîmes. Chaque année, à tour de rôle, la présidence change et ce coup-ci, c’était mon tour de l’exercer. En principe, on se réunit tous les mois pour un repas auquel on convie une personnalité taurine.

Malheureusement, avec la pandémie, je n’ai pu le faire qu’en septembre et octobre, avec Jacques Mailhan puis Bernard Marsella, la fermeture des restaurants nous empêchant par la suite de fonctionner.

XXI14b

Mais comme c’était le quarantième anniversaire de ce club, l’ensemble de ses membres tenait à marquer le coup, me demandant d’organiser quelque chose en dehors des restaus, bien sûr, d’où cette idée de tentadero pour rester dans le sujet.

J’ai donc organisé cette tienta à la Cour des Bœufs, chez Loulou et Alain Tardieu, avec une majorité de membres. Un moment réussi, convivial, bien dans l’esprit de cette association.

lt14g

Evidemment, dès que la situation redeviendra normale, on reprendra à l’identique notre mode de fonctionnement...

PRÁCTICOS

Concernant l’association des prácticos (AFAP), elle est maintenant bien installée sur le plan local, d’autant plus que l’on a fêté l’an dernier notre trentième anniversaire. On ne va pas reprendre tout l’historique, mais je tiens à mette l’accent sur le travail réalisé par rapport aux ganaderos, avec la mise en place d’un programme intitulé « Torero Campero » qui cible une petite dizaine d’éleveurs français avec qui nous travaillons régulièrement tout au long de l’année.

Cette initiative a consisté à organiser des journées directement au campo, sans public, uniquement pour les aficionados prácticos qui ont loué du bétail, ce qui a constitué des aides directes pour les ganaderos. L’an dernier, le premier module a rapporté 30.000 €. Cette année, nous avons entamé un nouveau module avec des journées au campo par petits groupes, pour des tientas ou des toros en privé, et nous en sommes déjà quasiment à encore 30.000  €, chiffre que nous allons, je pense, dépasser !

hg14f

C’est quand-même une aide considérable que nous apportons à ces ganaderos, le but essentiel étant effectivement de les soutenir tout en se faisant plaisir ! On en a même fait dans le Sud-Ouest, principalement chez Jean-Louis Darré où nous avons déjà organisé deux journées, une troisième étant prévue en mai pour le week-end de l’Ascension.

Voilà ce qui a constitué l’essentiel des activités des prácticos depuis que cette pandémie a sévi. Je tiens d’ailleurs à jour le nombre de bêtes que nous toréons, soit de 100 à 120 animaux par an avant la pandémie. Depuis, quand nous ferons le bilan en août 2021, puisque nous fonctionnons par année scolaire, nous allons largement dépasser ce chiffre car comme déjà précisé, nous avons pas mal organisé de journées au campo...

hg14c

VILLE ET AGGLO

En ce qui concerne les actions sur les quartiers, nous avons relancé l’opération pour la douzième année, soit une dizaine par an. La moitié concerne des quartiers nîmois et les autresdes sorties pour une découverte du campo, mais en 2020, nous n’avons pu en mener que quatre ou cinq à cause des interdictions, et cette année, nous en avons fait trois pour le moment. Etant programmées sur l’ensemble de l’année 2021, j’ai toutefois espoir de pouvoir toutes les faire... Ces actions sont largement soutenues par la Ville de Nîmes, avec notamment François Courdil, l’Adjoint délégué à la politique de la ville.

hg14d

Quant à notre programmation à venir, il y aura une journée au campo avec des toros de Gallon, deux autres chez Jean-Baptiste Jalabert courant avril et début mai, au cours desquelles des prácticos seront à l’œuvre, ainsi que Solalito, dont je m’occupe à présent, ce qui lui permettra de toréer du bétail supplémentaire.

Par ailleurs, au niveau de Nîmes Métropole, je fais partie de la commission d’organisation d’un projet qui va être lancé en 2021 qui ne sera pas sur un bolsín simple, mais davantage basé sur la pédagogie avec le thème de la reconquête dans les villages se l’Agglo. Il y aura bien sûr des toros dans quelques communes qui sont définies par secteurs et très prochainement, Nîmes Métropole communiquera l’ensemble du projet. Ce que je peux dire, c’est qu’en son sein, je suis responsable du choix du bétail pour l’emmener dans les différents villages afin de faire participer les jeunes.

hg14e

SOLALITO

La section « El Torero » que nous avions créée à l’époque l’avait été essentiellement pour aider le jeune Clemente, qui se faisait alors appeler Clementito, et il y avait aussi une jeune torera, Nelly. Clemente l’a quittée, mais la section existe toujours, elle fait partie intégrante de l’AFAP. Quand nous recevons des jeunes, on regarde un peu leur potentiel, on les débroussaille, on les fait toréer au travers de cette section et s’ils ont des capacités, le but du jeu est de les envoyer vers une école taurine, en l’occurrence essentiellement le CFT quand ce sont des nîmois.

hg14a

Depuis le mois de septembre, j’ai rencontré le jeune nîmois Solal, il avait besoin d’un coup de mains parce qu’il se retrouvait un petit peu isolé. Il était déjà en novillada piquée, c’est donc à titre personnel que j’ai décidé de lui donner le coup de mains qu’il me demandait. On a beaucoup discuté et on s’est mis d’accord pour mettre en place une stratégie d’entrainement.

Etre apoderado, ça ne veut rien dire. Simon Casas et Jean-Baptiste le sont car ils ont du pouvoir, Hervé Galtier reste à sa place, mon rôle pour le moment étant de le cadrer lors des entrainements quotidiens et de lui favoriser le terrain en lui donnant l’opportunité de faire beaucoup de campo. Depuis septembre, il torée au moins un week-end sur deux, soit des vaches, soit des toros.

sol14b

Ensuite, mon rôle est aussi de lui trouver des contrats, on a quelques touches positives qui j’espère vont se concrétiser pour peu que ce fâcheux virus soit derrière nous. Aujourd’hui, tout est officieux, rien n’a été annoncé par les empresas et dans ce cas-là, ce n’est pas à moi de le faire !

Pour l’heure, et compte tenu hélas des circonstances, Solal n’a fait qu’une novillada piquée. Mais ce que je peux dire, c’est que si la saison s’ouvre davantage à partir du mois de juin et si on arrive à faire une paire de courses, mon sentiment personnel vu le contexte général qui risque encore malheureusement de perdurer, est qu’il s’oriente rapidement vers une alternative parce qu’il en a les capacités !

sol14c

Il faut aller de l’avant lorsque le torero s’en sent capable, après avoir fait par exemple au moins une dizaine de novilladas, mais aussi passer par Madrid et d’autres arènes de première catégorie. Ce sera certainement un peu juste cette année, on en parle, pour le moment ce n’est pas abouti, mais dans l’esprit ça fait partie des perspectives car si c’est pour stagner en trainant trois ou quatre ans en piquée, tout le monde s’essoufflera...

Pour l’heure, Solal va partir en Espagne pendant environ un mois. Quelques tentaderos sont prévus et il s’entrainera dans un cadre professionnel. Une fois revenu, sont prévus aussi des toros en privé avant quelques courses importantes. On peut donc affirmer qu’il aura profité d’une bonne préparation qu’il lui faudra bien sûr confirmer lors des premiers rendez-vous... »

sol14k

Suerte à cette nouvelle « pareja » pour la temporada 2021 ! On aura l’occasion d’y revenir avec Solal, une fois revenu de son périple andalou...

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 valv23aff

 arl03aff

 nim pent17aff

 ist03aff feria

 vic23aff

 cer22aff

 mdm0aff