Vendredi 07 Mai 2021
JAÉN

jaén27h5

Oreille pour Rafaelillo et Alberto Lamelas lors d’une tarde entretenue avec des Victorino au comportement varié...

 vm27h8

Public à la hauteur de la jauge, respectant les contraintes sanitaires de masques et distanciation.

vm27h2

Six toros de Victorino Martín - cette devise faisant sa présentation dans le coso de La Alameda - bien présentés et donnant un jeu inégal, meilleurs les 3 et 5.

raf27h

Rafaelillo (saluts et oreille) a récolté une émouvante ovation à l’issue du paseo et d’une minute de silence à la mémoire des victimes du virus. Un retour dans les ruedos que les aficionados n’ont pas manqué de souligner. Las, il perdit avec les aciers un trophée qui aurait récompensé son entrega et sa vaillance face à un Victorino compliqué. Après un monopuyazo sortie fermée, son second afficha une légère claudication. Brindis au public puis faiblesse confirmée par un Victorino qui malgré une certaine noblesse, ne donna pas beaucoup d’importance à ses efforts, plongeant le Murciano dans l’embarras. Toutefois, le petit Rafael s’arrima et tira quelques muletazos valeureux, sans pour autant pourvoir aller au bout de ses intentions, même si visiblement, ce n’était pas l’envie qui lui manquait ! Entière d’effet immédiat. Oreille de la détermination, de l’entrega et... de la reconnaissance.

rp27h3

Rubén Pinar (silence aux deux) a dû d’abord s’entendre avec un adversaire qui ne s’est guère employé sur le premier et unique assaut. Saluts d’Ángel Otero pour avoir posé deux paires ovationnées, meilleure la seconde. Brindis à Rafaelillo puis faena de tanteo avec menace avérée sur les deux rives. Avisado, parado et peligroso, le Victorino ne laissa aucune option à l’Albaceteño qui se résolut à plier rapidement les gaules. Le quinto n’eut droit qu’à une unique ration de puya et après un second tercio sans histoire, brindis au respectable. Rubén doubla son opposant avec suavité, attaquant à droite avec réponses noblissimes du bicho. Il transmit sur les tendidos et profita des bonnes conditions du toro - crédité d’une vuelta qu’on ne lui fit pas faire ! - pour aligner des deux côtés des tandas méritoires. La faena de la tarde, mais hélas, la conclusion s’avéra catastrophique.

al27h

Alberto Lamelas (oreille et  vuelta)  débuta avec un adversaire qui prit deux piques avant un bon quite de Rafaelillo. Second tercio inégal puis brindis à l’assistance face à un client étalant des dispositions plus propices que les précédents. Donnant la distance qu’il dut toutefois écourter au début, le régional de l’étape traça des redondos bien enchainés en début de faena avec l’approbation sonore du conclave. Autres séries qui firent monter la température d’un cran au moment même où l’orphéon démarrait. S’ensuivirent d’autres muletazos plus indécis avant un passage à gauche moins coulé avant retour droitier plus convaincant. Entière au second envoi. Applaudissements à l’arrastre. Bon comportement de l’ultime au cheval avec ovation pour le piquero David Prados, second tercio éparpillé puis brindis au chef de lidia. Départ autant enlevé que décidé à droite, la suite à l’unisson avec bonnes réponses du Victorino. Entière tombée au second coup, ce qui le priva d’une récompense.

(Photos : copies d’écran)

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 valv23aff

 arl03aff

 ist03aff feria

 vic23aff

 cer22aff