Samedi 08 Mai 2021
CUILLÉ
Lundi, 12 Avril 2021

cui11ph

Rencontre avec la ganadera Dominique Cuillé lors d’un tentadero pour Dorian Canton...

Si pour la deuxième année consécutive, les programmations taurines se font dans la douleur, la vie au campo suit quand-même son bonhomme de chemin. Certes, avec des difficultés liées à la pandémie, mais avec des toros en privé et des tentaderos, les fincas restent en mouvement... et les toreros aussi.

cui11m

Vendredi dernier, au domaine du Grand Badon où paissent les toros de Cuillé - situé sur la commune de Salin de Giraud -, j’ai pu rencontrer et converser avec la ganadera pour faire le point à la fois sur son actualité depuis l’arrivée du virus...

cui11n

Avec aussi Cris, son mayoral, nous sommes allés rendre visite à ses toros qui occupent le campo près de la bâtisse. Là, deux lots de superbe présentation ont justifié les propos élogieux de celle qui espère trouver preneur pour vérifier en piste les qualités de comportement qu’elle décèle en eux...

cui11k

« Quand la pandémie a été déclarée l’an dernier à la mi-mars, la réaction qui a primé a été en premier lieu une énorme stupéfaction. Toutefois, assez rapidement, on en est venu à penser que ce ne serait que passager et que la saison ne serait pas complètement bloquée. Malheureusement, nous sommes en mars 2021, soit un an après, et la situation reste mauvaise, avec des points d’interrogation, tout le monde se faisant du souci. Mais on fait tout de même en sorte que nos bêtes restent en bon état pour avoir peut-être la chance qu’elles puissent sortir quelque part.

cui11o

Evidemment, le virus a provoqué d’indispensables adaptations par rapport à nos prévisions. Nous avons été contraints de diminuer le nombre de têtes et en ce qui concerne les contrats, nous n’avons eu en 2020 que Béziers avec un toro pour le festival taurin du dimanche 16 août où Sébastien Castella a obtenu les deux oreilles et Istres lors du mano a mano avec Maxime Solera de la journée caritative du 18 octobre, où Rafi a coupé une oreille de son premier exemplaire.

cui11j

 Béziers le 16 août

cui11i

Istres le 18 octobre

On avait aussi une superbe novillada piquée pour Mont de Marsan que nous avons gardée et qui est évidemment devenue une corrida. J’espère de tout cœur qu’elle pourra être lidiée en France au cours de cette temporada...

cui11q

Pour cette saison, on aura donc le toro pour Istres, et dès demain, je peux sortir deux corridas et une novillada piquée qui sont prêtes (NDLR : les photos des toros sont quelques exemplaires de ces deux lots).

cui11r

Concernant l’encaste que nous suivons, il s’agit toujours de Miranda de Pericalvo, une lignée qui nous satisfait et que nous poursuivons sans problème. Des toros qui correspondent à la base que Philippe a créée  avec une sélection qu’il voulait comme ça, et nous, on essaie de la poursuivre car elle constitue un socle solide, bien ancré. Toutefois, on aimerait avoir un étalon qui pourrait donner plus de « chispa », d’allant. Mais quoi qu’il en soit, on reste toujours sur cette base qu’il faudra préserver le plus longtemps possible.

cui11s

Le toro d’Istres qu’ils ont choisi a une belle vitalité, il est de bonne note, le stress va monter et on va voir... Sinon, je suis en attente de mes deux corridas et de ma novillada piquée et à ce sujet, ce qui m’est très agréable, c’est que les personnes qui sont venues les voir m’ont félicité car ils sont en très bon état. J’ai encore un cheptel de vaches à tienter car on ne peut pas en avoir plus que ce qu’il n’en faut. Je ne sais pas de quoi sera fait l’avenir et je préfère avoir moins de bêtes, mais en bon état. 2021 est plein de points d’interrogation, d’incertitude, mais j’espère bien entendu que tout se passera du mieux possible... »

cui11f

Il est évident que torofiesta sera présent à Istres pour suivre le comportement de son toro qui sera combattu au Palio par Thomas Dufau lors de la corrida « de los tres caminos », mais aussi que ce serait super de pouvoir assister à la lidia de ses trois lots au cours de cette saison. En effet, allez trouver meilleure récompense des efforts et de l’implication de Dominique pour pérenniser ce que Philippe avait mis en place. Il en serait si fier... Suerte !!!

cui11e

Par ailleurs, cette tarde de tentadero a permis au jeune maestro Dorian Canton de s’exprimer face à deux machos du cru, en présence notamment de Jean-Pierre Cuillé, beau-frère de Dominique, du ganadero de « Virgen María » Jean-Marie Raymond et du matador de toros Marc Serrano.

cui11t

Le Béarnais est venu entouré de Jean-Loup Aillet sur le cheval, et des banderilleros Christian Romero, Mathieu Guillon « El Monteño » et Tomas Ubeda.

cui11u

Si la ganadera avait besoin de se rassurer, elle aura trouvé certainement dans cette tienta matière à être satisfaite car à divers degrés, ses deux pupilles ont affiché des qualités propres à offrir à Dorian « une « toréabilité » de bon augure pour le futur.

cui11v

Déjà au cheval, ils se sont distingué, surtout le second, auteur d’une remarquable arrancada depuis l’opposé du ruedo, avec à la clé un galop aussi régulier que fougueux. Un régal pour l’aficionado...

cui11w

A la muleta, malgré un vent assez violent dont il fallait aguanter les rafales, Dorian a fait le maximum pour donner du relief à ses trasteos. Il mit pas mal de cœur à l’ouvrage et afficha une assurance de bon aloi pour une préparation qui devrait compter dans l’optique de futurs rendez-vous, si Dios quiere... et la Covid aussi !!! On lui souhaite évidemment bonne chance et on le reverra lui aussi avec plaisir...

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 valv23aff

 arl03aff

 ist03aff feria

 vic23aff

 cer22aff