Samedi 08 Mai 2021
PATRICE
Dimanche, 18 Avril 2021

leandre18ph

Léandre...

Dans le callejón des arènes de Nîmes, Léandre est toujours au même endroit.

Celui  réservé à l’équipe médicale.

Celui devant lequel peu s’attardent.

Léandre est là.

Debout.

Tranquille, mais attentif.

A tout.

A l’état du ruedo, au vent.

Aux réactions du public, à la façon dont le toro met la tête.

A la corne qui sert.

Et à celle qui craint.

« De nous tous, c’est Léandre qui a le plus d’art au capote et de temple à la muleta » disaient à l’époque ses copains toreros français.

La pratique du toreo de combat du début des sixties a donné à Léandre la capacité à bien comprendre ce qui se passe dans l’arène.

Et lui en a enseigné les usages.

Les rites à respecter.

Et les gestes auxquels il ne faut pas  déroger.

Sous peine de terrible sanction.

Dans le burladero, seuls les yeux de Léandre bougent.

Exercés, ils anticipent ce qu’il serait opportun de faire.

Au cas où.

Sa vie professionnelle au bloc opératoire de l’Hôpital lui a appris la géographie corporelle des trajectoires, la physique des points de compression, l’arithmétique des sutures, la lumière du scialytique, la chimie du sang qui pulse dans la fémorale et la saphène, l’odeur d’éther, les masques verts et les yeux écarquillés sous le drap blême.

Champ stérile et sourire rassurant.

Une main délicatement posée sur l’épaule lisse du torero qui souffre.

Ou sur celle décharnée de la vieille dame qui a peur.

L’assemblage de ces deux mondes a fait Léandre.

Torero et infirmier.

Qui sait.

Ce qu’il convient de dire.

Ce qui ne se dit pas.

Ce qu’il convient de faire.

Ce qui ne se fait pas.

Dans le monde des toros où il se démerde pour faire venir gracieusement une équipe médicale dans un pueblo de mala muerte et dans lequel il donne la main à des gamins dont le visage en fossettes ne connait pas encore le rictus du patio de caballos.

Et dans le quotidien de la vie auquel il donne  grâce par sa naturelle discrétion.

Voilà Léandre.

Je  pourrais dire que je le connais depuis près de cinquante ans.

Mais ce serait faux.

Je devrais plutôt dire que cela fait près de cinquante ans que je croise Léandre.

Pas souvent.

Mais suffisamment pour qu’il soit inscrit dans mon imaginaire taurin.

Comme une  bouffée d’oxygène.

En blouse blanche.

Sans un seul pli.

Comme une muleta.

Planchada.

Por  toda la vida.

leandre18f

Datos :

ARTAL Léandre

Né le 7 octobre 1943 à Thourry-Férottes (77) de parents espagnols.

Il  vient tout jeune habiter en Camargue.

Après quelques courses en simulacre, il décide de partir en Espagne pour devenir torero.   Il se lie d'amitié avec Aurelio Calatayud qui deviendra un novillero de bonne renommée, puis banderillero aux ordres de Paco Alcalde.

Apprentissage difficile dans les dures capeas de la région de Guadalajara et de Tolède.

Juillet 1962: début en costume de lumière à Atanzón (Guadalajara) avec Amalio Sobrino et El Momo devant des novillos de Mariano García de Laura.

Septembre 1964: Première novillada piquée à Alcoroches (Guadalajara) avec son ami Aurelio Calatayud et Amalio Sobrino, il coupe une oreille.

Participant à une vingtaine de novilladas sans picador en France et une cinquantaine en Espagne, il ne parviendra jamais à véritablement décoller et ne fera que trois novilladas piquées, malgré tout l'acquis des courses économiques.

Septembre 1967: dernière novillada à Pérols avec Robert Piles et Jean Riboulet, devant des novillos de Lorenzo Rodríguez.

Octobre 1968: Dernière apparition en habit de lumières comme banderillero de Nimeño I...

Patrice Quiot 

 

RÉSULTATS DU JEU WHO’S WHO

Dvssp  Qnldqn : Curro Romero  

27 Ventose  de l’An 167/18 mars 1959  

MSAAC/CAMAS

 

Qadp  Balhmn : Paco Camino

27 Germinal  de l’An 168/17 avril 1960

CMSAA/ CAMAS

 

« Dk  Uhsh » : El Viti

23 Floreal de l’An 169/13 mai 1961.

OVNIUTGIDI/VITIGUDINO  

 

                             « Lamnkdsd »/ »Manolete »                             

13 Messidor de l’An 147/2juillet 1939.

ABCDORO/CÓRDOBA

 

Kvao  Adklnmsd : Juan Belmonte

29 Fructidor de l’An 121/ 16 septembre 1913

LIESLVE/SEVILLA

 

Aoupojp  Nqcmdy/Antonio Ordóñez

9 Messidor de l’An 159/ 28 juin 1951

ARDOAN/RONDA

 

« Mhldmn  cdtw » » Nimeño II »

8 Prairial de l’An 185/ 28 mai 1977

PSREI/SPIRE

 

Dk  Oama : «  El Pana »

27 Ventose de l’An 187/ 18 mars 1979

OZCPAIA/APIZACO  

Amfkaoesp  Sakauamsd : Alejandro Talavante

20 Prairial de l’An 214/9 juin 2006

ZBAADORJ/BADAJOZ

 

Sjdasep  Snqqdr «Anlahsa» / Ricardo Torres « Bombita »

3 Vendémiaire de l’An 107/ 29 septembre 1896.

SORAETM/ TOMARES

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 valv23aff

 arl03aff

 ist03aff feria

 vic23aff

 cer22aff