Samedi 08 Mai 2021
PATRICE
Dimanche, 25 Avril 2021

cv25ph

Répétition...

« J'ai trouvé la manière dont les peintres en bâtiment peignaient les cuisines dans le sud de la France. Ils chaulaient les murs en blanc, puis trempaient des éponges ou des tissus dans de la chaux bleue ou rose et tamponnaient régulièrement les murs, de manière à avoir une espèce de papier peint du pauvre en répétition. Et cette technique de répétition était très importante pour moi. Il me fallait trouver un véhicule pour pouvoir marquer une image et c'est une éponge corrodée par la javel qui me l'a donné et qui a donné la forme que j'emploie encore actuellement. »

Haricot ou éponge.

Eponge ou haricot.

Haricot.

Eponge.

Eponge.

Haricot.

 

Une répétition.

Pas un bégaiement.

Une résolution.

Un principe.

 

Une brega de la réitération du simple.

 

Papier.

Toile.

Carton.

Carton.

Toile.

Papier.

Toile investie, papier affranchi, carton détourné.

 

Pas un empilage.

Une construction.

Un alignement.

Une mise en scène.

 

Une justification du modeste.

Une lidia du vrai.

 

Tentes, paravents,

parasols et parapluies.

Engaño du sens.

Misère du convenu.

Certeza de l’écart.

 

Une minutie d’assemblage.

Un  va et vient. Une faena au centre.

Pour s’y retrouver et s’y perdre.

 

Des couleurs.

Qui passent.

Et reviennent.

Palette géométrique.

Habillée de lumière.

 

Un aller en liberté.

Sur les pierres suturées de la Via Domitia.

D’Aubais à Nîmes.

Un Sud.

Sans retour.

 

Une interrogation.

Sur le rugueux.

Une interpellation.

Sur la vie.

 

Une forme comme un clin d’œil.

Appuyé  et discret.

Comme une empègue.

 

Un quelque chose qui sans cesse recommence.

Une peinture en allitération.

 

Un Chomel de l’insistance.

Un Morante de l’écho.

 

Claude Viallat.

Monumental.

cv25h

Datos :

Claude Viallat, né le 18 mai 1936 à Nîmes.

Exposant régulièrement à la galerie Jean Fournier à Paris depuis 1968, il est à l'heure actuelle représenté à Paris par la galerie Daniel Templon, à Saint Étienne par la galerie Bernard Ceysson depuis 2006, à Nîmes par la galerie From Point to Point, à Rennes par la Galerie Oniris et à Montpellier par la galerie Hélène Trintignan.

2014, rétrospective au Musée Fabre à Montpellier.  

Claude Viallat est représenté à l'étranger, au Japon par Gallery Itsutsuji et à New-York par Leo Castelli Gallery et Chem & Read Gallery. Il a réalisé les affiches des ferias de Nîmes 1986 et 2008, feria de Vic Fezensac (1999), Saintes Maries-de-la-Mer (2000), Féria du Riz d’Arles (2011) et feria de Séville 2018.

En 2008, la ville de Nîmes a édité trois livrets sur Claude Viallat. Deux d'entre eux sont consacrés à la tauromachie. « Claude Viallat Peintures tauromachiques » et un autre sur « La collection tauromachique de Claude Viallat » exposée au Musée des Cultures Taurines de Nîmes.

« On ne peut pas refaire le même. Autrement dit, à chaque fois, on va se mettre dans une impasse, arriver au fond et se trouver devant un mur. Ce mur est insupportable, il faut arriver à le repousser. »

Patrice Quiot

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 valv23aff

 arl03aff

 ist03aff feria

 vic23aff

 cer22aff